in

Les enfants qui se sentent aimés deviennent à l’âge adulte des personnes qui savent aimer

Partager
enfants personnes qui savent aimer

« Nous sommes des êtres émotionnels qui apprennent à penser, pas des machines pensantes qui apprennent à ressentir. »

Stanislawski Bachrach

Nos premières expériences avec le monde marquent notre développement affectif.

Dans l’enfance, une toile qui reliera notre corps et notre esprit se tissera, et déterminera en grande partie le développement de notre capacité à ressentir et à aimer.

Annonce

En ce sens, notre croissance émotionnelle dépendra de nos premiers échanges émotionnels, qui nous apprennent ce qu’il faut voir et ne pas voir dans le monde émotionnel et social dans lequel nous vivons.

Ainsi, l’enfance nous permet de semer les graines de l’amour de manière naturelle, ce qui déterminera la capacité d’aimer et d’être aimé. Et de grandir en bonne santé et d’aider à grandir.

Si nous nourrissons nos enfants d’amour, les peurs mourront de faim.

enfants personnes qui savent aimer
Image crédit / Pixabay

Les démonstrations d’amour et d’affection augmentent l’estime de soi chez les enfants et les aident à construire une personnalité émotionnellement plus adaptée et intelligente. En d’autres termes, notre amour les aide à gérer les peurs naturelles qui surviennent à différents âges, en encourageant un niveau sain de sensibilité.

Les enfants ont une confiance naturelle.

En fait, ils nous surprennent souvent face aux difficultés insurmontables et aux échecs répétés, et ne baissent pas les bras. En d’autres termes, la persévérance, l’optimisme, la motivation personnelle et l’enthousiasme sont des qualités innées.

Annonce

« En ce sens, c’est le monde, ou plutôt les adultes, qui minent l’intelligence émotionnelle avec laquelle nous sommes nés. »

Réaliser cela nous aide à prendre conscience qu’aimer nos enfants et les élever avec respect, empathie, compréhension et expression des sentiments, gestion de la colère, adaptabilité, gentillesse et indépendance est un rôle très important.

Que pouvons-nous faire pour élever des enfants en bonne santé et plus heureux ?

Le tempérament d’un enfant reflète un système de circuits émotionnels innés spécifiques dans le cerveau, un aperçu de son expression et de son comportement émotionnels présents et futurs. Ceux-ci peuvent être adéquats ou non, de sorte que l’éducation doit devenir un soutien et un guide pour eux.

Pour une santé émotionnelle optimale, nous devons changer la façon dont le cerveau se développe. L’idée est que grâce à l’amour et à l’éducation émotionnelle, nous favorisons certaines connexions neuronales saines.

« En d’autres termes, tous les enfants et tous les adultes partent de certaines caractéristiques qui doivent être gérées ensemble pour atteindre le bien-être physique et émotionnel. »

Par exemple, le fait qu’un enfant soit timide par nature amène souvent les adultes qui l’entourent à le surprotéger, ce qui le rend anxieux et parfois désemparé au fil du temps.

Annonce

A cet égard, avec ce que l’on sait aujourd’hui, l’éducation émotionnelle nécessite un certain désapprentissage des adultes. Un enfant timide doit apprendre à nommer ses émotions et faire face à ce qui lui fait mal, il ne faut pas sentir qu’on lui coupe les ailes car il est vulnérable.

Un adulte doit faire preuve d’empathie sans renforcer ses angoisses et ses inquiétudes, en proposant de transformer les nouveaux défis socio-émotionnels qui lui permettent d’évoluer. C’est-à-dire protéger la santé émotionnelle en développant les ressources naturelles.

Les clés de base d’une éducation émotionnelle saine

blessé enfant
Toutes les images / Pixabay

1. Des experts recommandent souvent d’aider les enfants à parler de leurs émotions comme un moyen de se comprendre et de comprendre les autres.

Cependant, les mots ne représentent qu’une petite partie (10%) du vrai sens que nous obtenons à travers la communication émotionnelle.

Pour cette raison, nous ne pouvons pas être seuls dans la verbalisation, mais nous devons leur apprendre à comprendre le sens de la posture, des expressions faciales, du ton de la voix et du langage corporel de toute nature. Ce sera beaucoup plus efficace et complet pour son développement.

Annonce

2. Pendant des années, on a pensé que le développement de l’estime de soi d’un enfant était favorisé par des éloges et des compliments constants.

Cependant, cela peut faire plus de mal que de bien. Les compliments n’aident nos enfants à se sentir bien dans leur peau que s’ils se rapportent à des réalisations spécifiques et à la maîtrise de nouvelles compétences.

3. Le stress est l’un des plus grands ennemis des enfants.

Cependant, c’est un inconvénient avec lequel nous devons vivre, alors les surprotéger est l’une des pires choses que nous puissions faire. Ils doivent apprendre à faire face à des difficultés afin de développer de nouvelles voies neuronales qui leur permettent de s’adapter à l’environnement dans lequel ils vivent.

« Nous ne pouvons pas essayer d’élever nos enfants dans un monde d’innocence et de naïveté comme Disney. Le stress et l’anxiété font partie du monde réel et de l’expérience humaine, tout comme l’amour et l’affection.

Si nous essayons de supprimer ces obstacles, nous enlèverons l’opportunité d’apprendre et de développer les compétences vraiment importantes qui aident les enfants à faire face aux inévitables défis et déceptions de la vie.

Clément Artois

4/5 - (20 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La valeur d’une personne ne réside pas dans les marques de vêtements qu’elle porte, mais dans la bonté de son cœur

Célibataire, épanouie et heureuse