in

Les moutons noirs de la famille sont souvent considérés ou traités comme des parias s’ils défendent ce en quoi ils croient ou suivent leur propre chemin dans la vie

Partager

Les moutons noirs de la famille sont généralement considérés ou traités comme des parias s’ils défendent ce en quoi ils croient ou suivent leur propre chemin dans la vie.

Ceux qui s’écartent des traditions familiales peuvent être honteux ou se sentir moins dignes des autres, ce qui rend plus difficile pour eux de réaliser leur potentiel dans la vie.

Annonce

Malgré ce que les autres peuvent penser, c’est vous et vous seul qui avez besoin d’être satisfait de votre vie. 

Les autres ne sont que le public de la production de vos rêves. S’ils n’aiment pas ce qu’ils voient, ils peuvent chercher ailleurs. Ne vous sentez jamais « moins que » ou honteux de rêver grand. 

Ce n’est pas la chance qui vous aidera à réaliser vos rêves, mais plutôt la détermination, la persévérance et la capacité d’adaptation lorsque les choses se compliquent. Si d’autres le peuvent, vous le pouvez. Alors exploitez votre courage et votre vision pour la vie que vous aimeriez vivre dans le futur, et ignorez ceux qui vous feraient croire que vous ne pouvez pas. Alors vous voyez, être le mouton noir de la famille n’est pas si mal du tout, c’est juste un manteau auquel il faut s’habituer, et apprendre à le porter fièrement.

Annonce

Aussi, il n’est pas rare que certains, dans cette vie ont choisi le rôle de la réparation pour casser avec les schémas des générations, se libérer du karma familial en mettant un terme à des comportements ou à des façons de fonctionner erronées. Bert Hellinger qui a développé sa propre méthode de thérapie (les constellations familiales) les appelle les “moutons noirs”.

J’ai beaucoup aimé ce texte, que je partage avec vous :

“Les soi-disant “moutons noirs” de la famille sont en fait des chercheurs de chemins de libération pour l’arbre généalogique.

Toutes les images / Pixabay

Les membres de l’arbre qui ne s’adaptent pas aux normes ou aux traditions du système familial, ceux qui, depuis tout petits, cherchaient constamment à révolutionner les croyances, allant à l’encontre des chemins marqués par les traditions familiales, ceux-là, critiqués, jugés et même rejetés, sont généralement des appels à libérer l’arbre d’histoires répétitives qui ont frustrés des générations entières.

Les “brebis noires”, celles qui ne s’adaptent pas, celles qui crient leur rébellion , jouent un rôle de base dans chaque système familial, elles réparent, désintoxiquent et créent une nouvelle branche pleine de fleurs dans l’arbre généalogique.

Annonce

Grâce à ces membres, nos arbres renouvellent leurs racines. Sa rébellion est terre fertile, sa folie est eau qui nourrit, son entêtement est air nouveau, sa passion est le feu qui rallume le cœur des ancêtres. D’innombrables désirs réprimés, de rêves non réalisés, de talents frustrés de nos ancêtres se manifestent dans la rébellion de ces moutons noirs cherchant à se réaliser.

L’arbre généalogique, par inertie, veut continuer à maintenir le cours castrateur et toxique de son tronc, ce qui rend la tâche de nos brebis difficile et conflictuelle.

Mais qui apporterait de nouvelles fleurs à notre arbre, sinon elles ? Qui créerait de nouvelles branches ? Sans elles, les rêves non réalisés de ceux qui soutiennent l’arbre des générations en arrière seraient enterrés sous leurs propres racines.

Que personne ne te fasse douter, soigne ta “rareté” comme la fleur la plus précieuse de ton arbre. Tu es le rêve réalisé de tous tes ancêtres.

Texte de Bert Hellinger.

Donc, si quelqu’un pense différemment ou agit différemment de vous, a ses propres traits uniques et sa vision créative, embrassez-le, ne lui faites pas honte !

Le karma familial est résolu quand au moins un membre de la famille brise le lien en se libérant du fardeau émotionnel qu’il a absorbé depuis l’enfance.

La personne en charge de réparation le fait avant tout pour s’aider elle-même, pour sa croissance intérieure et sa propre expansion. Le karma est résolu lorsque l’énergie bloquée est libérée. Ce qui permet de pas le transmettre aux générations suivantes.

Le Ho’oponopono est un très bel outil, qui nous aide à travailler sur nos lignées familiales, sur la libération de nos ancêtres et sur les relations/conflits familiaux.

Je sais à quel point ce travail peut-être déstabilisant, notamment quand nos bases s’effondrent. Je vous propose donc petit un exercice de visualisation pour travailler à harmoniser votre lignée familiale.

Comment faire pour se sentir mieux :

Dans un endroit calme, assis ou debout les pieds bien à plat sur le sol,

Fermez les yeux et prenez plusieurs respirations conscientes, lentes et profondes,

Laissez le calme entrez en vous et posez votre attention au niveau de vos pieds,

Envoyez de la lumière qui part de vos pieds pour descendre dans chacune de vos racines,

Tant horizontalement que verticalement,

Demandez que cette lumière descende et répare une à une toutes les branches, cassées, blessées, coupées de vos racines,

Demandez à ce que cette lumière relance une circulation fluide et harmonieuse dans l’ensemble de vos racines,

Respirez profondément plusieurs fois en restant un temps en vous attentif à votre énergie.

Remerciez pour ce que vous venez de recevoir et reprenez le cours de votre vie.

La première fois que j’ai réalisé cet exercice, j’ai ressenti un grand soulagement et mon énergie a changé en quelques minutes.

J’ai eu ensuite le message que des verrous lâchaient en moi et que des blocages se libéraient. Dans la même heure, j’avais des nouvelles de personnes de ma famille ! J’ai remercié pour cette belle synchronicité, la réponse de l’univers quant à l’exercice que je venais de réaliser 😉

Je vous souhaite une belle libération 

Source: FLORE POWER

4.4/5 - (8 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n’y a qu’une seule chose qu’une femme ne pardonne pas à un homme : qu’il n’aime pas avec courage !

La spiritualité est le chemin et non la clé.