Quelles sont les étapes pour se pardonner à soi-même?

Quelles sont les étapes pour se pardonner à soi-même?

Parfois, cela peut être bien plus difficile que de pardonner quelqu’un d’autre. Lorsque vous vivez avec un sentiment de culpabilité pour quelque chose qui a eu lieu dans le passé, ce paquet de négativité enfoui au fond de vous peut provoquer un sentiment éternel et pénétrant de malheur. Se pardonner est un acte important pour aller de l’avant et se libérer du passé. C’est également une manière de protéger votre santé et votre bien-être en général. Voici quelques étapes pour apprendre à vous pardonner vous-même.

Étapes

se pardonner

Vous devez comprendre l’importance du pardon.

Vivre dans un état où on est incapable de pardonner demande beaucoup d’énergie. Vous êtes constamment écrasé par la peur de votre vulnérabilité, vous brûlez de colère envers la source de votre souffrance et vous vivez constamment dans la tristesse, la douleur et la culpabilité. Cette énergie mérite d’être mieux exploitée, pour que votre créativité et vos compétences soient nourries au lieu de votre négativité. Le pardon vous permet aussi de vivre dans le présent au lieu de vivre dans le passé, ce qui vous permet d’avancer vers le futur avec un nouveau sens des objectifs qui vous fera vous concentrer sur le changement, l’amélioration et l’utilisation bénigne des expériences passées, plutôt que d’être retenu par les blessures du passé.

Certains ont peur de se pardonner parce qu’ils ont peur de perdre le sens de leur existence en tant que soi qui s’est construite sur la colère, le ressentiment et la vulnérabilité. Dans ce cas, demandez-vous si vous avez envie de vous montrer au monde comme une personne en colère, facile à blesser et très réactif. Le confort de cette mentalité vaut-il les efforts et la nuisance qu’elle vous impose ? Il vaut mieux traverser une petite période d’insécurité pendant que vous retrouvez votre voie plutôt que de continuer à vivre le reste de votre vie écrasé par la colère.

Considérez le pardon positivement. Si vous êtes gêné par l’idée que le pardon implique que vous ne devez plus sentir des sentiments intenses comme le ressentiment et la colère, dites-vous que le pardon peut être une chance pour ressentir de sentiments positifs intenses comme la joie, la générosité et la confiance en soi. Se mettre à penser à ce que vous allez gagner plutôt qu’à ce que vous allez perdre a l’avantage de vous maintenir dans un esprit positif tout en minimisant les émotions négatives.

se pardonner

Considérez les défis que vous pose le fait de ne pas vous pardonner.

Non seulement vous vous permettez de rester bloqué dans le passé, mais ne pas vous pardonner a aussi un impact négatif énorme sur votre santé mentale et physique. L’inhabilité à pardonner trouve sa source dans la colère et le ressentiment, deux sentiments que peuvent détruire votre santé. Nombreuses sont les études qui ont montré que les personnes bloquées dans une colère constante sont plus enclines à être malades que les personnes qui peuvent apprendre à se pardonner et à pardonner les autres.

N’oubliez jamais que pardonner ne signifie pas oublier. Vous êtes en droit d’apprendre de vos expériences et de vous guider à grâce à elles. Le but est de laisser de côté le ressentiment et la réprimande auto-imposée qui accompagnent le fait de se souvenir du passé.

Acceptez vos sentiments. Une partie de la lutte est souvent de ne pas être capable d’accepter que vous ressentez des émotions comme la colère, la peur, le ressentiment et la vulnérabilité. Au lieu d’essayer d’éviter d’affronter ces mauvais sentiments, acceptez-les comme une partie de ce qui alimente votre manque de pardon de vous-même. Un problème nommé est un problème prêt à être résolu.

se pardonner

Réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous essayez de vous maintenir à un niveau plus élevé que n’importe qui autour de vous.

Le perfectionnisme peut vous pousser à avoir des critères trop durs pour juger votre propre comportement, des critères que vous n’imposerez à personne d’autre. Et si le perfectionnisme vous fait être trop dur avec vous-même, vous êtes coincé dans une situation où le pardon de soi devient très dur à donner, car il ressemblera à une acceptation d’un soi de niveau inférieur. Sortez-vous de ce cercle vicieux en pensant à ce que Martha Beck appelait « accueillir l’imperfection ». Beck disait qu’ »accueillir l’imperfection est le moyen pour accomplir ce que le perfectionnisme promet, mais ne donne jamais. » Cela vous permet d’accepter qu’on soit tous imparfaits et que vous soyez humain et donc imparfait aussi.

Si vous luttez vraiment avec votre perfectionnisme, pensez à vous faire conseiller ou à faire de la thérapie pour réduire son impact sur votre vie. Lisez « How to control perfectionism » pour plus d’astuces.

se pardonner

Ne pensez plus à ce que les autres attendent de vous.

Si vous êtes coincé dans une spirale de haine de soi dans laquelle vous ne vous sentez jamais à la hauteur à cause de choses qu’on vous a dites, le pardon de soi est essentiel. Vous n’avez aucun contrôle sur ce que d’autres gens font et disent, et beaucoup de choses sont dites et faites inconsciemment et souvent motivées par les défauts des autres.[1]Passer votre temps à vous abaisser parce que vous pensez que vous n’êtes pas à la hauteur des attentes des autres, c’est donner trop d’importance à ce qu’une autre personne, avec son mélange de sentiments, peut penser. Pardonnez-vous d’avoir essayé de vivre d’après les attentes des autres et au lieu de ça, commencez à faire les changements nécessaires pour pouvoir poursuivre vote propre objectif.

se pardonner

Pour chaque personne qui a été dure avec vous, pensez qu’une personne a été dure avec cette personne-là aussi.

Brisez la chaîne de sévérité en étant gentil avec vous-même et en essayant de ne pas vouloir vivre d’après les attentes que quelqu’un d’autre aurait à votre égard.

Lorsque quelqu’un vous critique sans raison, rendez-vous compte que cette personne vient de se rendre la vie plus dure dans le cas où elle fait une erreur ou si elle ne parvient pas à rester au niveau de ses propres idéaux perfectionnistes. À ce moment-là, souvenez-vous d’où vous venez et pourquoi vous ne voulez plus vivre comme ça.

se pardonner

Arrêtez de vous punir.

D’après un malentendu fréquent, le pardon signifie oubli et indulgence. Ce malentendu peut pousser une personne à sentir qu’il n’est pas juste de se pardonner, car si elle fait cela, ce serait comme oublier et/ou montrer de l’indulgence envers le mal passé. Si c’est cela qui vous retient de vous pardonner, rappelez-vous que le pardon est un processus de prise de conscience dans lequel vous continuez à vous souvenir de ce qui s’est passé : vous ne devenez pas indulgent d’un coup et ne commencez pas à considérer quelque chose de « mal » comme quelque chose de « bien ».[2]

C’est tout à fait acceptable de dire : « Je ne suis pas fier de ce que j’ai fait (ou de comment je me suis rabaissé), mais je vais de l’avant pour ma santé, mon bien-être et les gens autour de moi. » C’est sain d’affirmer cela et ça vous permettra de briser le cycle autodestructeur dans lequel vous êtes tombé, car vous reconnaissez ouvertement ce qui n’allait pas et exprimez votre intention de corriger cela.

Entraînez-vous à vous accepter comme vous êtes. Vous n’avez pas à vous pardonner pour être vous-même. Le pardon de soi a pour but de cibler ce qui vous fait vous sentir mal, pas de vous condamner en tant que personne. L’acceptation de soi comme technique de pardon vous permet de reconnaître que vous êtes une bonne personne, même avec vos défauts. Cela ne signifie pas que vous ignorez les défauts ou que vous essayez d’arrêter de vous améliorer, mais plutôt que vous vous valorisez au-dessus de ces éléments et que vous arrêtez de laisser vos défauts vous ralentir dans la vie.

se pardonner

Aimez-vous et laissez les autres vous guérir.

Riez plus, cela vous donnera plus de liberté pour arrêter de prendre tout tant au sérieux.

se pardonner

 

Pensez à ce qui s’améliorera dans votre vie si vous vous lâchez et à comment vous pouvez faire fructifier cela. Dans le processus de pardon de soi, il n’est généralement pas suffisant de simplement se décider à se pardonner. Faire des choses pour confirmer le processus de pardon de soi vous aidera à réaliser votre pardon de soi et vous donnera un nouveau sens des objectifs. Parmi les choses auxquelles vous pouvez penser, il y a :

Commencer la méditation. La méditation est un moyen idéal pour trouver une réalisation de soi intérieure, calme et spirituelle, en plus d’une bonne relaxation physique. Cela vous donnera du temps pour vous et vous permettra de vous mettre à l’unisson avec le moment présent et de l’apprécier, mais aussi d’entrer en contact avec votre « vous » intérieur. Si vous en faites régulièrement, la méditation améliorera votre bien-être et votre sens du soi.

Affirmez votre valeur. Rappelez-vous souvent que vous êtes une personne valorisée et belle et dites-vous simplement : « Je me pardonne » ou « Je ne laisserai plus la colère me bouffer de l’intérieur » dès que les pensées négatives réapparaissent.

Tenez un journal intime. Décrivez votre voyage vers le pardon. Avoir un espace où écrire, où vous pouvez partager vos pensées et vos sentiments, que personne d’autre ne lira, est une manière libératrice et révélatrice de soi pour briser les approches négatives de la vie.

Faites de la thérapie. Si vous avez vraiment essayé d’éviter la colère, le ressentiment et d’autres émotions craintives et hors de contrôle, mais que vous luttez encore, contactez un thérapeute qui peut vous aider à trouver une meilleure existence. Si la thérapie ne vous convient pas, trouvez au moins un ami (ou plusieurs amis) à qui parler et qui vous aidera à affirmer votre valeur.

Si vous êtes croyant, tirez des enseignements de votre religion la force pour vous aider.

se pardonner

Considérez le pardon comme un voyage et non une destination.

Si vous avez tendance à pense que vous êtes incapable « d’arriver » au pardon, vous êtes peut être en train de saboter vos propre chances de même commencer votre voyage vers le pardon. Cela aide de vous dire que le pardon est un processus en cours et que vous aurez vos jours avec et vos jours sans, comme c’est le cas avec la plupart des sentiments et des expériences dans la vie. Vous pouvez avoir l’impression que vous avez un atteint un point de pardon, et à ce moment-là quelque chose vous arrive qui vous fait sentir que c’était de vains efforts et que vous êtes de retour à la case départ, en colère et énervé contre vous-même. La meilleure approche est de laisser ces rechutes arriver et de les considérer comme de petites défaites dans un processus qui en dehors de ça vous rend le pardon plus facile. De plus, rendez-vous compte que le pardon n’a pas d’agenda, au lieu de ça, vous pouvez faire de votre mieux pour vous préparer au processus et à son commencement : [3]

Pardonnez-vous par étapes progressives. Commencez par vous valoriser et décidez que vous allez arrêter de laisser le passé hanter votre présent et définir qui vous êtes aujourd’hui.
Tirez des leçons de ce que vous avez fait dans le passé, mais valorisez-vous en général (voyez les étapes précédentes sur l’entraînement à l’acceptation de soi).
Profitez consciemment des expériences positives et n’essayez pas de les minimiser.
Soyez reconnaissant de ce que vous avez déjà – de bonnes relations, un foyer, une famille, une éducation, des compétences, des intérêts, des hobbies, des animaux de compagnie, la santé, etc. Cherchez ce qu’il y a de bien dans votre vie.
Ayez de la compassion pour vous-même. Faites en sorte que vos pensées soient plus épanouissantes et concentrées sur les valeurs lorsque des reproches négatifs apparaissent.
Demandez pardon auprès des autres s’ils ont été impliqués et si vous ne l’avez pas déjà fait, ou si vous ne l’avez pas fait sincèrement. Faites seulement cela si vous ne voyez plus les choses de votre perspective négative et si cela ne fait pas de mal à cette personne.

Conseils

La personne que nous sommes est le résultat des mauvaises et des bonnes choses qui nous sont arrivées dans la vie, ainsi que les bonnes et mauvaises choses que nous avons faites. La manière que nous avons de réagir aux évènements négatifs est aussi importante que celle que nous avons face aux évènements heureux. Une personne qui a tendance à ruminer et à donner de l’importance à un évènement négatif sera plus encline à vivre dans la colère et le ressentiment et aura plus de négativité qu’une personne qui voit les mauvaises choses comme des incidents isolés qui n’impactent pas sur qui ils sont en général.[4]

Pensez à comment vous avez pardonné d’autres gens dans le passé. Tirez des leçons de ces expériences et appliquez-les à votre propre situation. C’est rassurant, car cela signifie que vous savez désormais que vous êtes capable de pardonner, vous devez juste canaliser ce pardon dans la bonne direction.
Dès que vous sentez de la culpabilité, suivez les mots de Les Brown : « Pardonnez-vous vos fautes et vos erreurs et allez de l’avant. » Cela vous aidera dès que vous ferez une erreur.
La vie continue, n’hésitez donc pas à pardonner et à oublier.

Avertissements

Éloignez-vous des gens qui ont tendance à saboter les efforts d’amélioration de soi. La plupart du temps, ces gens se concentrent sur comment résoudre leur propre manque de confiance, et se sentent menacés par une personne qui essaie de faire des efforts pour surmonter une pression négative dans sa vie. Acceptez que vous pardonner vous-même vous fera parfois couper les ponts avec certaines personnes qui utilisaient votre négativité comme une source de pouvoir sur vous. Demandez-vous si vous voulez continuer une relation si malheureuse ou si vous voulez progresser en général, et avancer comme une nouvelle personne capable de vous lier avec des personnes plus saines.

Ne vous forcez pas à traîner avec des gens qui vous rappellent votre passé d’une manière négative, les personnes qui vous agacent, qui vous dévaluent et vous rabaissent et qui ne font pas attention à votre vulnérabilité.
Le pardon est la plus dure des qualités à former et c’est pourtant aussi la plus essentielle. En développant votre propre capacité à vous pardonner et à pardonner les autres, vous grandirez énormément en tant que personne, et ça, c’est une récompense qui justifie tout le dur labeur que le pardon vous demande.
Évitez de mentionner vos méfaits et de vous exposer comme une mauvaise personne quand vous êtes en public. Sinon, cela deviendra aussi une réalité dans leurs imaginaires. Faites de la thérapie pour virer toute cette mauvaise mentalité de votre tête et la remettre là d’où elle vient : la boîte de Pandore.

Sources et citations

    • Stephanie Dowrick, Choosing Happiness : Life & Soul Essentials, p. 121, (2005), ISBN1-74114-521-X
    • Stephanie Dowrick, Choosing Happiness : Life & Soul Essentials, p. 121, (2005), ISBN1-74114-521-X
    • Stephanie Dowrick, Choosing Happiness : Life & Soul Essentials, p. 291, (2005), ISBN1-74114-521-X
    • David Niven, The 100 Simple Secrets of Happy People : What Scientists Have Learned and How You Can Use It, p. 16, (2000), ISBN 0-06-251650-7

Source:  : Wikihow

Jean-Charles Fricotté

4 Commentaires

  1. Moi , je ne pensais que c’était importent dans parle pour se pardonner mais à la lecture du dernier paragraphe je crois qu’il aurai été mieux de ne pas en parler. Enfin j’ai bien compris , je suis reconnaissent pour toute ces information ,

  2. Merci pour ce beau message de paix ! À 58 ans, j’ai enfin compris que cette colère en moi n’était que l’incapacité à me pardonner. Aujourd’hui, j’entame mon voyage vers le pardon et je reviendrais souvent vers vous pour vos bons conseils ;))) Merci

  3. Je vous remercie de m’avoir permis à comprendre ma situation; dès à présent, je commence mon nouveau voyage vers le pardon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *