Manipulation émotionnelle: la reconnaître dans le couple

Manipulation émotionnelle

Manipulation émotionnelle: la reconnaître dans le couple

La manipulation émotionnelle est très difficile à détecter lorsqu’on est installé en couple. Dans la première étape du couple, toutes les actions et réactions du conjoint sont interprétées comme des actes d’amour. La domination et la jalousie par exemple sont souvent prises pour des preuves d’amour. Alors, comment reconnaître un partenaire manipulateur ? Voici 3 indices qui vous permettront de faire le point :

Beaucoup d’entre nous concevons l’amour comme un échange d’affection et de volonté, un équilibre entre ce qui ce donne et ce qui est offert. Si nous donnons tout sans rien recevoir en échange, nous nous sentirons vidées, manipulées, notre estime de nous-mêmes diminuera, et nous ne serons pas heureuses au quotidien.

Les émotions sont ces sentiments qui nous caractérisent en tant qu’être humain. Ces merveilleuses émotions qui peuvent aller de la joie la plus débordante à la tristesse la plus dévastatrice. Et nous sommes rarement plus vulnérables que lorsque nous sommes amoureux. Il est donc plus normal de connaître, dans le couple, ce que l’on appelle la manipulation émotionnelle.

Comment savoir si je suis manipulé émotionnellement ?

Cette manipulation n’est pas facile à identifier à cause de l’amour. Les personnes qui confondent domination et amour sont nombreuses. « Mon partenaire est jaloux car il m’aime », voilà l’une des phrases les plus communes que l’on peut entendre, et qui peut causer beaucoup de problèmes à long terme. Mais, approfondissons un peu plus le sujet.

1. Votre partenaire est-il possessif ? 

Dans une relation de couple saine et équilibrée, chacun des partenaires doit ressentir la liberté de gestes et d’actions. À partir du moment où vous commencez à ressentir le poids d’un contrôle permanent, c’est un signe de manipulation. Si votre conjoint refuse que vous sortiez seul(e), que vous alliez à l’Église, que vous alliez rendre visite à des ami(e)s ou à des membres de la famille, s’il vous interdit de porter certains vêtements, ou vous fait culpabiliser pour une sortie entre copin(e)s : vous êtes manipulé(e)s ! L’interdiction et le contrôle n’ont jamais été et ne seront jamais des preuves d’amour.

L’amour ne se démontre pas en exerçant un contrôle sur une autre personne, et encore moins en lui interdisant de faire certaines choses. Dans ce genre de cas, les phrases suivantes s’entendent souvent : « Tu vas sortir habillée comme ça ? », « Pourquoi tu sors avec cette amie alors que tu m’as moi ? », « Si tu fais ça, cela veut dire que tu ne m’aimes pas. Je donne tout pour toi et tu ne me considères pas à ma juste valeur ».

2. Vous perdez peu à peu l’estime de vous-même

La manipulation émotionnelle atteint en premier lieu l’estime de soi. Dans une relation de couple, nous donnons tout pour l’autre personne, nous l’aimons par-dessus tout et nous ferions tout pour elle. Tout cela est bien et sincère, mais il faut également savoir se protéger.

Si votre partenaire fait passer ses besoins en priorité, et agit de manière égoïste, vous allez souffrir de plus en plus au fil de votre relation. Vous devez concevoir l’amour comme un échange de sentiments et de volontés, il doit donc y avoir un équilibre entre ce que vous donnez et ce que vous recevez. Si vous donnez tout, sans rien recevoir, vous allez vous sentir vide et manipulé. Votre estime personnelle va beaucoup baisser, ne vous permettant plus d’être heureux au quotidien.

3. Vous perdez progressivement votre identité et votre estime :

Avant d’être en couple, vous aviez ce cercle d’amis qui vous rendait heureux, ces projets de vie qui vous offraient un horizon radieux. Mais, parfois, nous pouvons tomber amoureux de quelqu’un dont on ne devrait pas. L’amour est quelque chose que nous ne pouvons pas dominer, qui arrive sans prévenir et qui nous fait vivre un tourbillon d’émotions intenses. Certaines personnes ne sont pas assez matures pour maintenir une relation saine et, au lieu de vous rendre heureux et de vous aider à aller de l’avant, grignotent petit à petit votre identité.

Elles vous interdisent de voir certains amis. Elles font primer les choses qu’ils aiment avant les vôtres, dépréciant par là même ce que vous faites. Elles vous rabaissent, vous disent que vous êtes bête, que vous ne faites pas correctement certaines choses. En somme, elles vous infantilisent et changent la personne heureuse et remplie de rêves que vous étiez auparavant.

Un manipulateur commence toujours par casser l’estime de son partenaire pour mieux le contrôler et faire le vide autour de lui. Si vous êtes dans une relation où vous ne faites que donner sans rien recevoir, si vos besoins sont ignorés, si vous êtes infantilisé (il ou elle vous donne des ordre), la conséquence est que votre estime personnelle en sera affectée et il en résultera des séquelles émotionnelles et spirituelles.

Comment éviter la manipulation émotionnelle et faire face à la manipulation ?

Il est temps de réagir car on n’est jamais heureux quand on est rabaissé(e) et manupulé(e) ! Pour avoir une relation équilibrée, il est indispensable d’établir des limites qui ne doivent pas être franchies. À partir du moment où on se sent malheureux, c’est que ces limites sont dépassées. La relation devient toxique. Il faut alors se prendre en main et se poser des questions pertinentes.

Pour éviter la manipulation émotionnelle, établissez clairement vos limites, jusqu’où vous êtes capable d’aller dans une relation. Cette limite est atteinte au moment où vous vous rendez compte que vous n’êtres plus heureux. C’est assez facile à comprendre, mais certaines personnes, malgré qu’elles se sentent malheureuses, ne mettent pas fin à leur relation. Pourquoi ? Principalement pour les raisons suivantes :

  • Malgré le fait d’être malheureuses, elles continuent d’aimer leur partenaire. Passer à autre chose est toujours compliqué et douloureux.
  • Elles craignent la solitude.
  • Elles ont peur que leur conjoint prennent mal la rupture.

Soyez courageux et responsable. Demandez-vous si vous êtes prêt à passer toute votre vie avec une personne qui vous manipule dans son propre intérêt et pour son unique bénéfice. Qui ne vous respecte pas. Il est possible que vous n’osiez pas quitter cette relation, mais dès que vous êtes conscient de la toxicité de celle-ci, vous vous devez de peser le pour et le contre.

Recherchez du soutien au sein de votre famille et de vos amis, qui vous donneront la force qui vous manque peut-être pour prendre la bonne décision. Terminer une relation n’est jamais facile et fait toujours souffrir les deux personnes Mais, souvenez-vous que chacun a le droit d’être heureux. Et vous méritez toujours le meilleur. Vous méritez de vous lever le matin avec un horizon tranquille et plein de rêves. Et nous vous assurons qu’il y a des personnes capables de vous rendre heureux et de mettre en valeur tout ce que vous êtes.

Source : amelioretasante.com et www.cdeville.fr

Clément Artois

11 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article.
    C’est un sujet intéressant auquel est on confronté parfois sans s’en rendre compte.
    On (ou l’autre) pense souvent raisonner en bonnes intentions alors qu’elles sont interferés par des blessures ou des aspects ombrés de la personnalité.
    Il est facile de brider la liberté de l’autre sous couvert de bonnes intentions, et parfois on ne se rend pas compte que nos besoins et ceux de l’autre sont différents. Il arrive que l’on se sente blessé par les besoins ou envie de l’autre alors qu’il souhaite juste exprimer qui il est, en toute bienveillance.
    Il est important je crois, de savoir prendre du recul sur soi, et de savoir regarder de l’extérieur nos comportement, afin de discerner si, par rapport à l’autre, ils sont approprié ou non.
    Le monde à 1 est différent du monde à 2.
    Merci pour cet article.

  2. Bonjour
    Je vis à côté d’un manipulateur. Je suis consciente.
    Comment je peux me libérer?
    Comment empêcher ça?
    Je n’arrive pas.
    Ma vie est contrôlé 24/24 7/7
    C’est épuisant, stressent et déstabilisant.

  3. Je vis cela depuis 47 ans , je suis fatiguée de tout, il m’a isolée de ma famille, mes soeurs ne me fréquentent plus tant il est désagréable avec elles. Il surveille constamment nos voisins prêt à intervenir si quelque chose lui déplaît, il a créé un malaise général autour de nous. Je souffre de cette situation mais ne peux en parler avec personne, on ne me croirait pas . Devant les enfants il m offre des cadeaux , il est très gentil avec moi mais dès que nous sommes seuls, je ne suis jamais assez bien, je fais tout mal. J’ai 67 ans, il est trop tard pour partir. J aurais dû réagir bien plus tôt. C est triste de vivre ma retraite ainsi. Je me dis qu’il y des situations pires que la mienne malheureusement. Ça me fait tenir.

  4. Bonjour, cela fait bientôt 2 ans que j’ai quitté mon mari avec qui j’ai vécu 17 ans de manipulation émotionnelle.
    Nous avons 2 enfants aujourd’hui ils ont 5 et 7 ans. Un jour ma mère m’a dit « c’est rigolo.. j’ai reproduis le même schéma familial que mes parents et toi tu fais la même chose ! » Mon père n’a eu de cesse que de rabaisser ma mère.. tout ce qu elle fesait était pas bien fait… et j’en passe…
    Et ma mère avait raison à mon propos !! Mon mari avait réussi à m’infentiliser, javais perdu des amis. Je n’étais plus celle que j’étais. Je souriais à l’extérieur et j’étais malheureuse à l’intérieur.
    Ma mère ne sait pas que sa phrase à eu l’effet d’une bombe.. il était hors de question pour moi que ma fille reproduise ce schéma !! Je veux la voir heureuse et non soumise et inexistante… donc je suis partie avec mes deux enfants. Je me suis retrouvée et j’ai énormément gagné en liberté d’expression sans me sentir jugé. Je reprends confiance en moi.
    Je sais que ce n’est pas facile de tout quitter… mais nous n’avons qu une seule vie.. alors autant la finir en étant NOUS.
    Je vous embrasse

  5. Merci Catherine pour votre commentaire plain de courage et d’espoir.
    Briser le cycle est effectivement extrêmement important pour se protéger ainsi que ses enfants et retrouver l’estime de soi, ainsi que son enfant intérieur.
    Pour la personne du commentaire au dessus, il n’est jamais trop tard. Il n’est pas nécessaire de rester dans la culpabilité et la honte et vous vous remercierez plus tard de vous être choisie vous.
    Bon courage.
    Paix et Lumière.

  6. Le pire dans tout ça est que, quand tu finis par te débarrasser de cette relation, le gars en question fait tout pour venir te rechercher et, souvent, il réussit. J’ai été 1 an dans une relation malsaine comme ça et toute les fois où je passais à autre chose il réussissait de toutes les autres manières à venir me rechercher. Quand j’étais malheureuse et détruite, la roue recommençait !

  7. Merci beaucoup pour cet article. Je vivais une relation toxique il ya une année déjà. Et tout ce qui est descit etait ma vie d’avant. Et quand j’avais prise conscience que ma vie m’appartenais , qu’on en qu’une et tout est possible. Je m’etais liberée ..je suis en paix maintenant et je ferai mon tout possible de ne plus retomber dans ce même pagnier à l’avenir. Comme le dit Mylene ces genres sans aucun scrupule ils ont tendance à revenir comme le mieux aussi mais il faut être ferme. J’ai mes amis et ma famille qui me soutienent et ils donnent la force de resister à ma decision. Encore un grand merci

  8. Bonjour
    Votre article m’a chamboulé. je me suis séparé de mon compagnon il y a un mois de cela. J’ai compris que c’était un pervers narcissique grâce a une amie qui a vécue cela durant 9 ans. C’était une relation impossible. Moi qui ai toujours eu du caractère, j’ai mis longtemps a me rendre compte de ce qu’il se passait. Plus je m’affaiblissais, plus il se renforçait. J’avais déjà rompus a deux reprises (la première fois, il avait fait du chantage au suicide, il avait fallu faire intervenir la gendarmerie et suite a cela, il avait passé un mois en hôpital psychiatrique). La deuxième a aussi été violente et suivie de harcèlement. je ne comprenais pas pourquoi, je finissais toujours par retourner avec lui. La troisième a été la bonne. Après quelques grosses crises de colère et m’avoir salie auprès de tout le quartier et de mes propres amis, il semble s’être calmé. La situation reste très tendu car il habite juste au-dessus de chez moi. A la suite de cette séparation, je me suis rendue compte que ma mère est également une perverse narcissique (évidement, ça m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur mon enfance et mes propres comportements). En l’espace d’un mois, je me suis séparé, me suis éloigner de tout mon voisinage et ai coupé les ponts avec ma mère. La cerise sur le gâteau a été cet article, grâce auquel, je suis en train de prendre conscience que je suis moi même une manipulatrice… Pfou! dur dur! J’ai toujours brimé, rabaissé et jugé mes compagnons. Je me rends compte que c’est parce que je me brime, rabaisse et juge moi même. Bref en clair et pour faire court, je sais aujourd’hui que je ne pourrais pas aimer et respecter quelqu’un pour ce qu’il est si je n’apprend pas a m’aimer et me respecter moi même. Le chemin est long et compliqué. comment apprendre a s’aimer quand on ne l’a pas appris. Je doute tout le temps et me culpabilise de ne pas y arriver. C’est la ronde infernale! en même temps j’éprouve de la gratitude envers la vie de m’avoir montré tout cela. aujourd’hui je veux que ça change. Fini de jouer au caliméro, je ne veux plus me cacher, car oui, j’ai co-créer tout ce qu’il m’arrive et non je ne suis pas une victime! Fini aussi de ne pas me respecter pour correspondre a ce que l’on attend de moi. Merci a mon ex-compagnon, ma mère, mes voisins et amis qui sont de merveilleux miroirs. J’espère que je vais y arriver. De toute façon je sais que c’est la seule solution.

    • Vous avez l’air d’avoir fait un grand pas déjà…Continuez dans cette voie, ne vous découragez pas…vous pouvez y arriver. Je vous souhaite le bonheur que vous méritez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *