in

Comment apprendre à vos enfants à faire la différence entre justice et égalité

Partager

La vraie justice, c’est peut-être ça : être capable de dire merci à ceux qui vous ont fait du bien et de ne pas lécher la main de ceux qui vous ont nui.

Bernard Werber Les Thanatonautes, p. 377

Quelle est la différence entre justice et égalité ?

La différence principale entre l’égalité et la justice est que l’ égalité signifie avoir une position égale pour tout le monde alors que la justice signifie la qualité d’être juste, ou équitable dans tous les aspects.

La justice est la qualité d’être juste, tandis que l’égalité est l’état d’être égal.

Annonce

L’égalité et la justice sont deux mots souvent entendus et utilisés dans la société. Ces mots sont utilisés de manière inappropriée dans plusieurs situations. 

L’égalité signifie un traitement égal ou non différent pour les individus tandis que la justice voit si elle a été correctement pratiquée dans la société. C’est-à-dire que la justice a plus à voir avec le système juridique d’un pays. C’est donc la différence fondamentale entre l’égalité et la justice.

Quelques leçons pour apprendre aux enfants la différence entre justice et égalité

Bien comprendre la place de ces deux valeurs au quotidien renforcera la cohésion et les liens de confiance au sein de la famille.

Comprendre que justice et égalité ne vont pas forcément de pair lui donnera les clés pour appréhender les règles et l’autorité, à l’école comme à la maison.

Il y a des moments qui parlent à tous les parents. Par exemple quand votre enfant se campe devant vous, moue contrariée aux lèvres et petites mains sur ses hanches, en affirmant « C’est pas juste! » Peut-être venez-vous d’insister sur une règle — et dans de nombreux cas, il se peut qu’il ait raison.

Annonce

Sans doute votre décision n’était-elle pas tout à fait juste, mais elle répondait à une nécessité. Comprendre que justice et égalité ne vont pas forcément de pair lui donnera les clés pour appréhender les règles et l’autorité, à l’école comme à la maison.

La notion de justice dans le milieu familial

Il y a bien des manières d’expliquer que la justice n’est pas forcément synonyme d’égalité. La vie de famille en offre maintes occasions: par exemple, si un membre d’une fratrie a besoin de lunettes, cela ne veut pas dire que tous doivent en avoir.

« La justice n’implique pas de donner la même chose à tout le monde, mais de s’assurer de répondre aux besoins de chacun. »

En vertu de leur âge, les aînés jouissent de plus de libertés et de privilèges que les plus jeunes. Ils peuvent aller chez des amis vivant un peu plus loin, et se couchent souvent à une heure différente. Ceux qui ont plus d’appétit auront droit à une plus grosse part de gâteau, car ils ne risquent pas de la gaspiller. Autant de situations qui peuvent sembler injustes, mais tiennent compte des besoins spécifiques de chaque enfant.

Pour les petits en âge scolaire, la métaphore du pansement est tout à fait parlante. Faites-leur visualiser différentes blessures susceptibles de survenir dans la cour de récréation. Elles peuvent aller du simple bleu à une plaie nécessitant des points de suture, voire même une fracture. Un seul type de pansement permettra-t-il de répondre à tous les problèmes?

Annonce

Impossible d’appliquer à tous la même solution… Et si plusieurs enfants se font mal simultanément, ils recevront probablement un niveau d’attention différent en fonction de l’urgence de leur cas. Chacun aura les soins dont il a besoin, mais le traitement ne sera pas identique pour autant.

La capacité à se projeter dans une situation permet de mieux assimiler les leçons reçues.

Demandez à votre enfant d’identifier plusieurs situations où la réponse juste passe par un traitement inégal, en expliquant à chaque fois pourquoi.

L’école, environnement emblématique de la diversité

Pixabay

Au fil de sa vie, il fera l’expérience de telles situations dans divers contextes. Le cadre scolaire, tout particulièrement, regorge d’exemples, les professeurs s’efforçant en permanence d’agir de la manière la plus juste possible. Par exemple, toute classe peut être amenée à accueillir des élèves ayant subi des expériences traumatiques, dont les besoins seront très spécifiques.

L’enseignant doit être conscient que chacun des jeunes a un vécu qui lui est propre. Une différence pouvant paraître injuste, qu’elle touche au travail à accomplir ou aux éventuelles sanctions, répond en fait à ces réalités qui cohabitent.

La justice n’est pas l’exclusion

Il arrive qu’un enfant ne comprenne pas une règle ou une contrainte, qui peut le conduire à se sentir mis à l’écart.

La justice de l’intelligence est la sagesse. Le sage n’est pas celui qui sait beaucoup de choses, mais celui qui voit leur juste mesure.

Platon

Source : www.huffingtonpost.fr/

5/5 - (1 vote)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La seule façon que vous puissiez vraiment aider les autres est d’atteindre l’équilibre intérieur

7 phrases à se répéter pour retrouver confiance en soi