L’inquiétude, la peur et l’anxiété : Cessez de vous Inquiéter

 

Inquiéter

L’inquiétude, la peur et l’anxiété : Cessez de vous Inquiéter

Image crédit : pixabay.com

L’inquiétude, la peur et l’anxiété : Cessez de vous Inquiéter

« Si l’inquiétude est bannie de ton monde intérieur, aucun mal ne peut plus trouver place dans ton ambiance et ne peut avoir prise sur toi. Car, là où l’inquiétude s’en va, la sécurité fait son entrée ».  – K.O. Schmidt

L’inquiétude, la peur et l’anxiété sont des émotions qui nous rongent de l’intérieur, tel un ver solitaire. Les émotions, sont la correspondance de ce que l’on pense et croit de nous. Il faut écouter ses émotions car elle nous parle – elle nous renvoie de l’information.

Les pensées sont la cause de nos émotions. Ils sont tellement simultanés que l’on ne se rend même pas compte qu’ils sont liés. Évidemment, nos émotions sont parfois complexes car elle provienne d’un ensemble de pensées et de croyances limitatives.

Il faut vraiment analyser, tel un psy, nos modes de pensée pour en découvrir les mauvaises herbes cérébrales qui nous minent l’existence. Nos dialogues intérieurs et notre environnement sont la cause directe de l’effet ‘’Émotionnel’’.

Notre corps est un véritable émetteur-récepteur. Nos émotions sont la vague produite par le souffle de nos pensées. Quand nos pensées sont troubles – notre corps devient trouble, telles les vagues sur l’océan.

Quand nos pensées sont claires et calmes, notre être émotionnel, est lui aussi clair et calme, et l’on peut mieux voir sa réflexion. Par l’attention mentale, l’on peut mieux comprendre nos états mentaux, et par conséquent émotionnelles.

Notre corps est électrique et magnétique. La réaction émotionnelle est telle une charge électrique qui nous électrocute. Il faut maitriser nos pensées pour ne pas se tuer émotionnellement. Cela demande du travail psychologique, pour bien aligner notre courant magnétique.

Nos émotions sont en réponse à ce que l’on émet mentalement. Si vous émettez des ondes positives – vous vous sentirez bien. Si vous émettez des ondes négatives –vous vous sentirez mal et vide à l’intérieur. Le courant positif est diminué ou carrément bloquer par nos soucis.

On ne peut éliminer nos peurs et nos angoisses – mais on peut leur faire face. Toute conséquence a une cause. Il faut découvrir la cause de cette peur et agir pour la surpasser.

Il y a bien deux formes de peur. La peur externe est une peur extérieure dont l’individu est motivé d’éviter. Et la peur interne est une peur intérieure connectée à une émotion souvent négative tel le manque de confiance en soi.

La peur est un mécanisme de survie dominant en réponse à un stimulus particulier, tel que la douleur ou un danger. La peur est la capacité de reconnaître le danger et de le fuir ou de le combattre, également connue sous le terme « réponse combat-fuite ». Elle nous permet de réagir vite, grâce à l’adrénaline. C’est elle qui fait que l’on met ‘’nos jambes à notre cou’’.

Mais le problème c’est que bien trop souvent nos peurs sont d’ordre psychologique et non réels. La plupart des peurs possèdent la propriété de pouvoir être surmontées.

Il suffit souvent de dépasser sa peur pour la faire disparaitre. Cette disposition à réduire sa peur et à conquérir ainsi en courage – constitue un processus de maturation de l’esprit et de l’individu qui continue durant toute la vie.

Un proverbe chinois dit ceci : « La vraie paix de l’Esprit s’obtient en acceptant le pire qui pourrait arriver’’. En acceptant – on laisse aller. Ce qui diminue notre état de stress et de peur. On coupe le cordon de l’attache de la peur. Accepter c’est admettre et permettre.

On a peur de l’inconnu. Cette peur est un mécanisme de protection. En imaginant le pire qui pourrait arriver, nous ouvrons la porte au savoir. En sachant nous brisons l’inconnu. L’inconnu devient connu – du moins dans notre imagination on voit le pire qui pourrait survenir.

Il y a toujours le pire qui peut apparaître et le moins pire. Par l’auto-examen mental – nous nous préparons psychiquement à affronter nos peurs – tel un boxeur qui connaît bien son adversaire. Il a peur. Mais sa peur est consciente. Il agit en toute connaissance de cause et de conséquence. Il  triomphe de sa peur – par le courage de l’affronter face à face.

Source Cessez de vous Inquiéter : messagerspirituel.com

Eleonore Dubreuil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *