LA BIOLOGIE DU BONHEUR PAR SYLVERE CARON

 

BIOLOGIE DU BONHEUR

LA BIOLOGIE DU BONHEUR

Image crédit : pixabay.com

LA BIOLOGIE DU BONHEUR PAR SYLVERE CARON

Article invité écrit par Sylvère Caron du Blog  www.alorschangeons.com

Toutes les personnes qui s’intéressent à l’approche Quantique de la médecine (que l’on parle de physiologie, de psychologie ou de physique) ont certainement entendu parlé du Dr Bruce Lipton, célèbre généticien Américain, connu pour ses travaux sur les cellules souches ou encore de Deepak Chopra, non moins célèbre médecin endocrinologue Américain, auteur, conférencier, mondialement reconnu pour son approche Quantique alliant spiritualité et médecine alternative.

Ils ont participé tous les deux (comme bien d’autres encore) à nous faire prendre conscience que tout ce que nous vivons, tout ce que nous avons vécu et tout ce que notre généalogie a vécu, que cela soit au travers de nos environnements respectifs ou au travers de nos pensées, influence non seulement notre santé, mais toute notre vie et la capacité que nous avons d’accéder au Bonheur.

Concernant notre santé, nous savons grâce aux travaux de ces imminents scientifiques que l’état de nos cinquante mille milliards de cellules dépend de l’environnement dans lequel elles se trouvent.

A ce jour, nous le savons, les informations provenant de notre cerveau ont un effet directement sur notre vie cellulaire. Lorsque nos cellules sont malades, si notre cerveau pense positivement et si l’environnement cellulaire est sain, dénué de toxines et d’acidose, toutes ces informations corrigeront le sens de la guérison.

Toute atteinte toxique est aggravée par le cerveau si les pensées sont négatives.

A contrario, si nous émettons des pensées positives, cela permettra au cellules de « s’auto guérir ».
Nous n’en avons pas toujours conscience, mais c’est donc notre cerveau avec nos croyances, nos émotions, nos attitudes dans la vie (joie, amour, gratitude ou encore haine, rancœur, jalousie), sans oublier nos attitudes alimentaires qui impactent directement nos émotions qui détermineront le milieu de culture de nos cellules en libérant dans notre corps des substances chimiques en corrélation avec nos attitudes.

Quelqu’un d’amoureux par exemple, libérera de la dopamine, de l’ocytocine, de la sérotonine et des hormones de croissance. C’est la raison pour laquelle les gens amoureux sont souvent en bonne santé et en pleine forme.

Par contre, quelqu’un d’effrayé, de stressé, de jaloux, de contrarié, libèrera dans son sang d’autres substances qui changeront le destin de ses cellules.

Notre santé reflète donc et induit notre vision du monde. Or, contrairement à nos ancêtres, dans nos vies d’occidentaux, nous vivons un état de stress quasi-permanent.

Comme l’explique merveilleusement bien Don Miguel Ruiz dans son merveilleux livre « Les 4 accords Toltèques » (qui sont en fait cinq maintenant), nous nous construisons au travers de notre éducation, de notre « Domestication », de TOUT ce qui nous a été légué par les lignées qui nous ont précédé. Nous prenons donc comme vérités vraies les croyances qui nous ont été transmises. Nous agissons en fonction de ces vérités et notamment celle que pour évoluer (tel que Darwin le pensait) il faut être le plus fort et se battre. Cette croyance est une des plus génératrices de stress.

Les nouvelles sciences quantiques telles que l’Epigénétique nous prouvent que si nous désirons être heureux, en bonne santé et aller vers plus de spiritualité cela passe par des pensées et des émotions telles que le partage, la tolérance, l’Amour et l’harmonie.

Comme le dit si bien le Dr Lipton, nous avons la capacité de ne plus être les victimes de nos gênes mais de devenir les maitres de notre vie en travaillant sur nos pensées, nos croyances et nos émotions.

Si nous souhaitons modifier nos pensées, nos croyances et nos émotions, nous ne devons pas ignorer que notre cerveau qui nous gère, le fait à tout instant au travers de notre Conscient et de notre Subconscient.

Notre Conscient est l’endroit où se trouve notre esprit, notre identité personnelle. C’est notre MENTAL. C’est lui qui nous permettra d’avoir des pensées créatives, des projets.

Malheureusement (ou heureusement), il ne gère que 5 % de nos pensées et de notre vie.

Notre Subconscient quant à lui est un « ordinateur » conçu pour stocker notre vécu qui nous impose de « reproduire » constamment des modes de fonctionnement. C’est la partie du cerveau qui enregistre et stocke toutes les données de TOUT ce qui nous est arrivé dans la vie. Il n’est aucunement créatif contrairement au Conscient et n’agit que par automatisme.

Nous avons, c’est bien connu maintenant, environ 60.000 pensées par jour (dont plus de 60 % sont négatives) mais 95% nos modes de fonctionnement, sont gérés par notre Subconscient, nos habitudes, nos croyances liées à nos émotions transmises par notre éducation depuis notre plus tendre enfance.

Notre conscient quant à lui n’intervient qu’à 5 % dans nos modes de pensées.

Or, les programmes que nous avons dans notre Subconscient nous ont été transmis par d’autres lors de notre « éducation » par nos parents, notre famille.

Ils interfèrent donc à 95% dans tout ce que nous faisons.

Ainsi, des personnes désirant être en bonne santé, réussir, être heureuses (dans leur conscience) échoueront car 95% de ce qu’ils seront viendra d’une programmation familiale qui génèrera des habitudes.

C’est pourquoi une personne pourra faire 15 années de thérapie, lire des centaines de livres sur le développement personnel, comprendra très bien pourquoi elle dysfonctionne, avoir les clés pour y remédier, connaitra parfaitement le contenu de ces livres de façon consciente mais cependant continuera à aller mal et à ne pas réussir à se sortir de cet engrenage. Tout simplement parce que son Subconscient continuera à diriger son vécu à 95%.

Nous le comprenons, tant que nous ne modifions pas notre Subconscient, nous continuerons à reproduire les mêmes schémas, à avoir le même impact souvent négatif sur notre environnement cellulaire et à ne pas changer ce que nous souhaiterions voir évoluer dans notre vie.

En comprenant mieux cette biologie du Bonheur, nous prenons conscience que si nous souhaitons réellement changer, nous devons agir sur plusieurs niveaux.

L’Etre humain étant construit sur un principe pyramidal, nous devons d’abord stabiliser la base en prenant soin de notre physiologie. En prenant soin de notre corps au travers de son alimentation, de son hydratation et de sa respiration. Si nous ne le faisons pas, non seulement nous impacterons notre santé, mais aussi nos émotions. Nous ne devons jamais oublier que notre principal neurotransmetteur qu’est la Sérotonine (hormone du Bonheur) est fabriquée dans notre intestin grêle (Second cerveau).

De plus, en agissant ainsi, en nous maltraitant physiologiquement, nous diminuerons de façon colossale notre propre estime de nous-même.

Après avoir pris soin de notre physiologie, nous pourrons prendre en charge notre émotionnel en travaillant sur notre Subconscient.

Comme nous l’avons dit, celui-ci est un enregistreur, une machine qui reproduit sans cesse les mêmes programmes appris.

Pour modifier les programmes de notre subconscient, pour changer nos habitudes de vie, nos croyances, nos émotions et donc nos pensées, il existe différentes techniques.

Bien sûr, nous avons la Programmation Neuro Linguistique (PNL) ou l’hypnose qui par le biais de techniques très similaires nous permettront de reprogrammer très rapidement nos croyances et nos émotions.

Mais cela peut passer aussi par la répétition.

Nous pourrions par exemple citer Ho’Oponopono, technique de guérison Hawaïenne du corps et de l’esprit basée sur le Pardon, l’Amour et le lâcher-prise dans laquelle nous nous répétons les mêmes phrases tel un Mantra.

Nous pouvons répéter aussi au travers de la méditation dont les multiples bienfaits ne sont plus à démontrer.

Enfin, nous pouvons impacter notre Subconscient en travaillant directement sur nos émotions par des approches telles que :

  • Les Fleurs de Bach (ou les fleurs du Bush Australien) qui agiront d’un point de vue vibratoire sur notre système émotionnel et de fait viendront rééquilibrer nos « déséquilibres » émotionnels.
  • La libération consciente des émotions qui nous permet tel un enfant de trois ans de faire sortir de nous des émotions perturbantes.

Quelles que soient les approches, il est très important de comprendre que notre subconscient génère des habitudes, des croyances, des émotions qui sont à l’origine de quasiment TOUT ce qui nous arrive dans la vie, et ce, jusqu’à notre niveau cellulaire et génétique.

Enfin, après avoir équilibré les deux premiers niveaux de notre pyramide (Physiologie et émotionnel), nous pourrons pleinement exprimer notre spiritualité.

Lorsque nous parlons de Spiritualité, nous ne parlons pas de Spiritualité religieuse, mais bien de Spiritualité Intrinsèque.

Ce que nous avons en nous mais que trop souvent nous ignorons.

Nous parlons là d’Amour, de Tolérance, d’Empathie, de Don, …

Bref, de tout ce vers quoi nous tendons, même si nous n’en avons pas conscience et qui nous permettra de nous réaliser pleinement, dans notre réalité, de passer de l’horizontalité à la verticalité, … d’être tout simplement HEUREUX.

Ainsi donc, si nous désirons avoir une douce, belle, agréable vie et jouir d’une bonne santé, il ne suffit pas de le vouloir, de prendre des médicaments, d’attendre des autres de nous remplir et de nous apporter ce qui nous rendrait heureux, mais il faut avant tout changer son angle de vision et l’orienter vers soi-même.

Nous ne pouvons pas changer ce que nous ne savons pas, mais maintenant que nous prenons conscience de la Biologie du Bonheur, nous avons le pouvoir de changer les choses, de modifier les modes de fonctionnement de notre Subconscient et seulement à cet instant nous retrouverons la capacité de pouvoir vivre pleinement le BONHEUR.

Sylvère Caron : Son site www.alorschangeons.com Sa page Facebook : www.facebook.com/alorschangeons

Clément Artois

2 Commentaires

  1. Bonjour Sylvère !
    Un seul mot : « MERCI »
    À vous lire !
    Bonne journée 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *