La 8e habitude de Stephen Covey

8e habitude

Image crédit :shaebaxter.com

La 8e habitude de Stephen Covey

Grâce au livre «  la 8 habitude » Stephen Covey, vous allez découvrir les clés pour trouver votre « voix»

La 8e habitude vous apportera les outils pour vous épanouir: comprendre votre vraie nature, l’exprimer au travail et dans votre vie personnelle, et inciter les autres à faire de même.

Nous avons inauguré une ère nouvelle qui présente des défis personnels, relationnels, familiaux et professionnels d’ordre différent. Survivre, s’épanouir, innover, exceller et prendre l’initiative dans cette réalité nouvelle nécessite l’accomplissement.

  1. TROUVER VOTRE VOIE

Combien parmi vous s’accordent pour dire que la majorité des personnes travaillant dans cette société possèdent bien plus de talents, d’intelligence, de capacités et de créativité et que ce que requiert ou même ce que permet leur emploi actuel ?

Le but de ce livre est de vous fournir une carte routière qui vous conduira de l’état de souffrance et de frustration à un état où vous compterez, où vous vous réaliserez, où vous signifierez quelque chose dans le paysage d’aujourd’hui – non seulement dans votre travail mais aussi dans la totalité de votre vie.

En bref, il vous mènera là où vous trouverez votre voix.

Une fois que vous avez trouvé votre voix, le choix que vous pouvez faire pour étendre votre influence est le choix d’inspirer les autres pour qu’ils trouvent leur voix. Inspirer dans le sens d’insuffler la vie.

Il faut enseigner aux autres ce que vous apprenez et appliquer ce que vous apprenez afin de le mettre en pratique.

Nous avons reçu de magnifiques cadeaux de naissance : des talents, des capacités, des intelligences qui resteront cachées pour la plupart sauf si nous décidons et faisons l’effort de les ouvrir.

Nous sommes libres de choisir. Ce pouvoir est le plus grand cadeau que nous avons reçu dans l’existence.

Pour le corps : supposez que vous avez eu une crise cardiaque : vivez désormais selon cette hypothèse

Pour le mental : supposez que votre profession cessera d’exister dans 4 ans : préparez-vous en conséquence

Pour le cœur : supposez que tout ce que vous dites d’une autre personne, cette personne peut l’entendre : parlez maintenant en conséquence.

Nous ne sommes un produit ni de la nature ni de la culture : nous sommes un produit de nos choix.

Si vous étudiez les vies de tous les grands réalisateurs, de tous les grands sages, de toutes les personnes qui ont changés le monde vous verrez que par des efforts persistant et un combat intérieur, ils ont travaillées et développés 4 capacités humaines :

  • Le mental : la vision

  • Le physique : la discipline

  • L’émotionnel : la passion

  • Le spirituel : la conscience

LA VISION : elle permet de voir avec l’œil du mental ce qui est possible dans les projets et dans les causes qui nous tiennent à cœur. Lorsqu’on néglige de développer la capacité mental à créer on devient la proie de sa tendance à se croire victime.

LA DISCIPLINE : C’est le prix à payer pour passer de la vision à la réalité. Elle consiste à se mesurer aux faits incontournable de la réalité et à aller jusqu’au bout pour que nos rêves deviennent réels. La discipline définit la réalité et l’accepte ; elle accepte d’être totalement immergée dans le réel, au lieu de le nier. Elle reconnait l’existence des faits ingrats, têtus, tels qu’ils sont. Seuls les gens disciplinés sont vraiment libres. Les indisciplinés sont esclaves de leurs humeurs, de leur appétit et de leur passion. Les gens qui n’ont pas de discipline et sont incapables de sacrifice, se contentent de jouer à travailler. Chaque jour de travail devient une sorte de long bal masqué. Ils passent leur journée à créer des écrans de fumée.

LA PASSION : c’est le désir, la force de conviction et la tension qui soutiennent la discipline jusqu’à la réalisation de la vision. La passion vient du cœur et se manifeste par l’optimisme, l’enthousiasme, l’émotion partagée, la détermination. Elle provoque une poussée ininterrompue. La clé pour allumer la passion dans votre vie, c’est de trouver quels sont vos talents uniques, votre rôle et votre but particulier dans le monde.

LA CONSCIENCE : C’est le sens moral inné du bien et du mal qui nous pousse vers le sens et vers la contribution. C’est la force de guidage de la vision, de la discipline et de la passion. Elle est en opposition totale avec une vie dominée par l’ego. La conscience est la loi morale en nous, c’est un sens inné de la justice. La conscience est la petites voix interne tranquille. Elle est calme et paisible. L’ego est tyrannique, despotique et dictatorial.

«  Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus important que ce qui divise,

alors la paix viendra.

Si tu crois qu’être différents est une richesse et non un danger,

alors la paix viendra.

Si tu peux te réjouir de la joie de ton voisin,

alors la paix viendra.

Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas,

alors la paix viendra.

Si la colère est pour toi une faiblesse et non une preuve de force,

alors la paix viendra.

Si tu crois qu’un pardon va plus loin qu’une vengeance,

alors la paix viendra.

Si tu préfères être lésé que de faire du tort à quelqu’un,

alors la paix viendra.

Si tu crois que l’amour est la seule force de dissuasion,

alors la paix viendra. » ( citation de Mère Theresa)

Prenez deux ou trois besoins dans de votre vie, et pour chacun d’eux, posez-vous 4 questions :

1. Est-ce important ? Pourquoi ?

2. Est-ce que je possède un véritable talent qui peut satisfaire ce besoin ?

3. La possibilité de satisfaire ce besoin peut-elle enflammer ma passion ?

4. Ma conscience me pousse-t-elle à m’impliquer et à agir ?

Si vous pouvez répondre par l’affirmative à ces 4 questions et si vous prenez l’habitude de préparer un plan d’action puis de travailler selon ce plan, je vous garantis que vous commencerez à trouver votre véritable voix dans la vie – une vie pleine de sens, de satisfaction et de grandeur.

Que se passe-t-il dans une relation quand des gens agissent à l’inverse de leur conscience ? L’effet, en est la perte totale de confiance. Lorsque le mental est négligé la conséquence est qu’il n’y a plus de vision partagée, ni de système de valeurs commun.

Il est tellement facile de penser et de sentir « je suis une victime « j’ai tout essayé » «  il n’ y a rien d’autre que je puisse faire » il en résulte une frustration e un malheur car on ne voit aucune option . Se poser en victime c’est renoncer à son avenir .

Voici les principes fondamentaux qu’il convient de mettre en place dans la vie :

TENIR SES PROMESSES

Rien ne détruit plus vite la confiance que les promesses non tenues. Inversement, rien ne suscite et ne renforce davantage la confiance que de tenir une promesse.

Tenir une promesse est difficile.

Ne jamais utiliser le mot promesse si je ne suis pas totalement prêt à payer le prix que me coutera cette promesse, si élevé soit-il.

CLARIFIER LES ATTENTES

Si vous remontez à la racine de toutes les ruptures de communication vous constaterez qu’elles viennent d’attentes ambiguës ou déçues en matière de rôles ou d’objectifs : autrement dit, qui doit jouer quel rôle et quels sont les objectifs prioritaires associés à ces rôles

La façon de traiter l’un est souvent révélatrice de la façon de traiter les autres ; ce que vous dites sur quelqu’un en sa présence ou son absence renseigne les autres sur la façon dont vous parlerez d’eux en lui présence ou en leur absence

PRESENTER SES EXCUSES

Apprendre à dire « j’ai tort, je suis désolé » ou « je me suis laissé emporter par mon égo, ma réaction était excessive, je t’ai ignoré, et j’ai subordonné mon intégrité à la loyauté «

PARDONNER

Le véritable pardon implique d’oublier, de laisser filer et de suivre son chemin. Comme nous commettons tous des erreurs, nous avons tous besoins de pardonner et d’être pardonnés. Il vaut mieux nous occuper de nos propres erreurs et demander pardon que nous focaliser sur les erreurs des autres.

LA CONFIANCE

La confiance est non seulement le fruit de la confiance méritée, elle est aussi la reine de la motivation. C’est la plus haute forme de motivation. L’amour a des affinités avec la confiance. Avoir confiance, c’est un peu comme être aimé.

  1. L’AUTRE VOIE

Cette solution n’est pas mon chemin, elle n’est pas votre chemin, elle est notre chemin. Ce n’est pas un chemin de compromis entre votre chemin et le mien. C’est ce que les bouddhistes appellent « le chemin du milieu » – un chemin plus élevé, meilleur que chacun des deux autres, comme le sommet d’un triangle.

Elle exige une vrai victoire sur soi-même, non pas dans l’opinion des autres ou la certitude d’avoir raison. Votre pouvoir réside dans votre aptitude à être vulnérable, parce que tout au fond de vous-mêmes, votre intégrité et votre système de valeurs basés sur des principes vous rendent invulnérable et sur de vous. Vous pouvez vous permettre d’être ouvert aux influences et d’être souple. Vous pouvez vous permettre de chercher sans savoir ou vous allez aboutir – sachant seulement que ce que vous trouverez sera meilleur que votre point de départ.

Comment y arriver ?

  1. vous devez être sincèrement ouvert et écouter l’autre personne pour arriver à comprendre ce qu’elle voit et pourquoi elle voit le monde comme elle le voit.

  1. Les choses qui vous arrivent avant qu’on vous présente de nouvelles informations influent sur votre façon de regarder ces informations. Comment interprétez-vous les choses ? Les gens peuvent voir exactement les mêmes faits, mais le sens est interprété à travers l’expérience de ces personnes. Les gens créent du sens et agissent sur base de La manière dont ils perçoivent le monde. Nous voyons le monde tel que nous sommes et non pas tel qu’il est. C’est pourquoi le travail le plus important est celui d’une communication conduisant à la compréhension réciproque.

  1. Il n’y a pas qu’une façon d’interpréter quelque chose. La difficulté est de créer une vision commune qui prenne en compte tous les différents points de vue, sans pour autant mettre en cause la vision d’origine. Qui a raison quand des difficultés sont interprétées différemment par différentes personnes ? Qui a raison quand votre conjoint et vous n’êtes pas d’accord ? Si vous êtes en position de force vous ferez en sorte qu’il n’y a qu’une seule bonne réponse. Plus vous investissez votre égo dans votre perception, plus votre mental devient rigide et plus vos réactions sont figées.

  1. La plupart des pannes de communication résultent de différences de sémantique – des différences dans la manière dont les gens définissent le sens des mots. L’empathie élimine presque instantanément les problèmes de sémantique. Pourquoi ? Parce que lorsque vous écoutez vraiment pour comprendre, vous considérez les mots comme des symboles de sens. Ce qui importe est de comprendre le sens, non de se disputer à propose d’un symbole.

Notez bien que comprendre ne veut pas dire être d’accord avec. Cela veut simplement dire être en mesure de voir avec les yeux, le cœur et le mental et l’esprit de l’autre. L’un des besoins le plus pressants de l’âme est d’être comprise. Lorsque ce besoin est satisfait, il devient possible de concentrer son attention sur la résolution des problèmes en mode interdépendants.

Se sentir compris est l’équivalent psychologique de la respiration.

Voici les différentes disciplines qu’il convient de mettre en place :

Discipline 1 : focalisez-vous sur ce qui est extrêmement important

Les gens sont naturellement fait pour se focaliser en étant excellent sur une seule chose (ou très peu de choses) à la fois. Supposons que vous ayez 80 % de chances d’atteindre un objectif particulier d’excellente façon. Ajoutez un deuxième objectif au premier, et vos chances toment à 64% . Continuez d’ajouter des objectifs et la probabilité de les atteindre plonge profondément. C’est pour cela qu’il est vital de se focaliser intensément sur seulement quelques objectifs cruciaux.

Pour pratiquer cette discipline, vous devez clairement déterminer les deux ou trois objectifs « extrêmement importants ».

Discipline 2 : traduisez les objectifs de haut niveau en actions spécifiques

C’est une chose de formuler une stratégie ou un nouvel objectif. C’est autre chose de traduire cet objectif en actions, de le décomposer en nouveaux comportements et en nouvelles activités à tous les niveaux. Les objectifs ne seront jamais atteints tant que chaque membre d’une équipe, d’une famille ou d’un couple ne saura pas exactement ce qu’il doit faire.

Discipline 3 : Tenez-vous réciproquement responsable – en permanence

Dans les équipes les plus efficaces les gens se réunissent très régulièrement pour rendre compte de leur engagement : résoudre les questions et décider comment s’entraider. Parlez, communiquez, écoutez et allez au-delà de vos doutes.

EN CONCLUSION

Finalement, nous apprenons que plus nous en savons, plus nous savons que nous ne savons pas . Quand votre savoir augmente, qu’arrive-t-il à votre ignorance ? Elle devient évidemment plus grande.

Trouvez votre voix et inspirez les autres pour qu’ils trouvent la leur. Cela doit devenir une habitude profondément implantée dans vos savoirs, vos attitudes et vos facultés. Ecoutez seulement votre propre conscience, votre propre source de sagesse.

Nous avons appris que pour étendre nos propres capacités, nous devons renforcer nos dons et nos talents actuels. Puis à la manière des boutons de fleur qui surgissent et s’épanouissent au printemps, d’autres dons et talents nous seront donnés ou s’épanouiront, et nos capacités intrinsèques seront libérées en vue d’une vie équilibrée, intégrée et forte. Inversement, si nous négligeons nos dons et nos talents, ils vont s’atrophier et se relâcheront à a manière d’un muscle que l’on ne contracte jamais .

Avons-nous vraiment le pouvoir de choisir quelles que soient les circonstances ? Si vous pouvez honnêtement répondre oui à cette question vous en arriverez à conclure que l’idéalisme est du réalisme. Vous ne pouvez pas « voir « les merveilles électroniques d’aujourd’hui, et pourtant, vous vous fiez à elles et vous savez qu’elles sont réelles. Avant qu’elles ne soient découvertes ou inventées, elles n’étaient pas réelles mais seulement « idéaliste ».

Alors croyez en vous tout le temps, ne doutes pas et continuez le chemin qui vous mènera au bonheur et à la réalisation ultime.

Lien pour le livre

https://www.amazon.fr/

Auteure de La 8e habitude de Stephen Covey:  Jess  pour Conscience et éveil spirituel

thumbnail_jess
Biographie 
Coach en développement  personnel et experte en relation amoureuse,  je dispose des techniques pour pouvoir vous aider rapidement et efficacement.
Prenez-vous en main !
Devenez acteur de votre vie !
Décidez au lieu de subir !
Je suis là pour vous .
Jess

Sa page : https://www.facebook.com/jessetvous/
Son site : https://jessetvous.fr/

Après la 8e habitude voit aussi :

Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *