11 conseils pour lutter contre la dépression sans médicaments

11 conseils pour lutter contre la dépression sans médicaments

La  dépression peut aller d’une forme atténuée de vague à l’âme à une maladie qui peut compromettre le pronostic vital. On prescrit la plupart du temps  des médicaments pour soigner la dépression ; si vous souffrez de symptômes de dépression invalidants, le traitement médicamenteux peut être la meilleure solution pour améliorer votre qualité de vie.

Cependant, si vous préférez lutter contre la dépression sans médicaments, il existe des conseils simples et efficaces à suivre, surtout si vous êtes confronté à une forme atténuée de dépression ou si cette dernière a été provoquée par un événement particulier de votre existence. Ces étapes peuvent également être utiles pour accompagner un traitement médical lié à une dépression sévère.

Modifiez votre façon de penser

lutter contre la dépression

 

1. Attaquez-vous à des problèmes que vous pouvez gérer. 

Une dépression peut être exacerbée par des facteurs incontrôlables, comme des soucis de santé, des problèmes financiers et le décès d’un être cher. Il est conseillé de s’attaquer à quelque chose que vous pouvez changer pour surmonter les problèmes les plus difficiles. Quels sont les obstacles mineurs de votre vie qui, jour après jour, vous inspirent des sentiments négatifs ? Entraînez-vous à surmonter ceux-là et vous gagnerez en force pour affronter les plus gros soucis.

    • Fixez-vous des objectifs qui proposent des solutions. Pensez à des moyens concrets d’améliorer votre situation. Votre maison est-elle devenue un capharnaüm ? Voici quelque chose que vous pouvez aborder. Faites un plan détaillé pour nettoyer la maison pour chaque pièce et exprimez votre satisfaction dès que vous avez accompli votre mission.
    • Gardez des traces de vos progrès via un journal de bord. L’acte de consigner un but par écrit procure de la motivation pour continuer et changer la situation.

 

2. Exprimez-vous.

La dépression a tendance à isoler les malades qui évitent le contact avec les autres, mais cela ne peut qu’empirer si vous gardez vos émotions pour vous. Vos sentiments ont de la valeur car ils font partie de vous-même ; trouvez donc un moyen de les exprimer.

    • Ne restez pas seul trop longtemps. Ayez des échanges quotidiens avec des amis, la famille et des camarades de classe. Ne parlez pas forcément de votre dépression ; contentez-vous de rester vous-même et dites ce qui vous vient naturellement à l’esprit.
    • L’écriture, la danse, les arts visuels, la musique et d’autres formes artistiques peuvent être une excellente thérapeutique pour encourager l’expression des sentiments.
    • N’ayez pas peur d’exprimer de la tristesse, de l’angoisse, de la colère, de l’anxiété et les émotions diverses qui accompagnent la dépression. Ces sentiments font partie de la vie comme le bonheur et le contentement. Le fait de se sentir honteux ne fera qu’aggraver votre situation.

 

3. Cultivez votre spiritualité.

De nombreuses personnes qui essaient de lutter contre la dépression trouvent un apaisement en se tournant vers la spiritualité.

  • Essayez la méditation qui est centrée sur le développement de modes de pensée qui amènent à un état de conscience et de la sérénité. Trouvez un groupe de méditation ou pratiquez-la vous-même.
  • Si vous avez une croyance religieuse, envisagez de fréquenter plus assidûment votre lieu de culte et de vous mêler à ceux qui se retrouvent en dehors de l’église. Vous vous sentirez soutenu en tant que membre d’une communauté si vous fréquentez des personnes qui pensent comme vous.

 

4. Soyez indulgent avec vous-même.

La dépression peut conduire à éprouver des sentiments extrêmement négatifs concernant les capacités et la personnalité. Concentrez-vous sur ce qui vous plaît en vous et sur tout ce que vous avez de positif à offrir au monde, au lieu de ressasser ce qui ne va pas.

  • Ne vous culpabilisez pas pour votre dépression. Les dépressions peuvent toucher n’importe qui d’une façon ou d’une autre. Vous n’êtes ni faible ni lâche ; vous souffrez d’une pathologie qui peut être invalidante, et vous allez prendre des mesures pour lutter contre la dépression la tête haute. On appelle cela le courage.

Changez d’activités

 

5. Passez plus de temps à l’extérieur.

Prenez l’air, sentez-vous proche de la nature, prélassez-vous au soleil pour faire le plein de vitamine D  pour vous remonter le moral. Sortez tous les jours. Quittez si possible la ville et allez vous promener dans les bois ou rendez-vous au lac ou à l’étang le plus proche de chez vous.

    • S’il fait trop froid pour sortir, ouvrez les volets et laissez la lumière naturelle inonder votre intérieur.
    • Pendant les mois sombres de l’hiver, l’héliothérapie peut remplacer les rayons du soleil. Des lampes spécifiques peuvent s’acheter en grande surface et en ligne.

 

6. Occupez-vous.

Un bon moyen d’échapper au vague à l’âme est de respecter les habitudes journalières. Si vous n’avez pas d’emploi ou d’études à poursuivre, emportez votre ordinateur portable ou un livre quand vous allez au café. Ne restez pas chez vous juste parce que vous vous sentez triste.

    • Faites la liste des corvées qui doivent être réalisées chaque semaine, et cochez-les quand vous en êtes venu à bout.
    • Prenez des responsabilités. Lorsque l’on est déprimé, on peut se sentir diminué et inutile si l’on renonce à assumer des responsabilités. Proposez à un parent âgé de l’accompagner chaque semaine au supermarché et mettez un point d’honneur à rester fidèle à cet engagement.

 

7. pratiquez une activité physique journalière.

Faire bouger le corps aide à détendre l’esprit – en fait, il est prouvé que l’exercice physique amoindrit la sensation d’anxiété et de dépression. Trouvez une activité qui vous attire, comme marcher, faire du yoga, nager ou faire du vélo, et faites-le tous les jours.

    • Ne faites pas de sport dans le but de perdre du poids. Concentrez-vous sur le plaisir de faire bouger votre corps, de sentir que votre cœur bat plus fort et que votre respiration s’accélère.
    • Faire du sport à deux est plus amusant. Programmez une randonnée par semaine avec un ami ou une personne proche de vous.

    Protégez-vous

 

8. Mangez des aliments aux pouvoirs antidépresseurs.

En complément d’un régime équilibré, augmentez la consommation d’aliments connus pour lutter contre la dépression. On y trouve des aliments riches en acides gras oméga 3 comme le saumon, les sardines et les noix, ainsi que des aliments contenant d’autres acides gras bénéfiques comme l’avocat et l’huile de noix de coco.

 

9. Prenez des compléments alimentaires.

Il en existe beaucoup sur le marché qui sont reconnus pour leur pouvoir antidépresseur. Parlez-en avec votre médecin avant d’ajouter des compléments à votre alimentation, car plusieurs d’entre eux sont contre-indiqués quand ils sont associés à des antidépresseurs chimiques.

    • Dans la tradition populaire, le millepertuis soulagerait la dépression et l’anxiété.
    • Le complément végétal 5-Hydroxytryptophane (5-HTP) est tiré du Griffonia, une plante africaine réputée pour stabiliser l’humeur.
    • Le S-Adénosyle Méthionine (SAM or SAM-e) remplace les composants naturels que les mammifères produisent pour stabiliser l’humeur.
    • Le thé vert contient de la théanine, un antidépresseur naturel. On peut le prendre sous forme de gélules ou de boisson.

 

 

10. Supprimez l’alcool et les produits stupéfiants.

Ces derniers peuvent soulager les symptômes de la dépression sur le moment, mais après un certain temps, ils aggravent la situation. Il est préférable de les supprimer totalement pour retrouver la capacité de contrôler vos émotions.

  • L’alcool est en fait un dépresseur qui provoque parfois des sentiments négatifs qui peuvent empirer même s’il a été consommé pour le plaisir.
  • Si vous souffrez d’une addiction à l’alcool ou à un stupéfiant, il est important de suivre un traitement tout de suite. Vous ne pourrez pas lutter contre la dépression sans vous faire aider. Contactez une association locale de lutte contre la drogue ou l’alcool.

 

11. Voyez un thérapeute.

Si vous ne vous sentez pas capable de combattre votre dépression tout seul, sachez quand il est temps de demander de l’aide. Les thérapeutes sont formés pour aider les patients à développer de nouveaux modes de pensée et de comportement pour soulager la dépression et l’empêcher de se réinstaller. Votre thérapeute mettra en place un traitement adapté à vos besoins.

  • Les témoignages concordent pour admettre que la thérapie par la parole, surtout celle qui se préoccupe de changer les modes de pensées négatives, peut être un traitement efficace contre la dépression, tant seule qu’associée à un traitement médicamenteux.
  • Les groupes de soutien dans un cadre religieux peuvent également offrir une place à la parole pour exprimer vos sentiments et obtenir de l’aide en rapport avec les événements qui ont accompagné ou ont été provoqués par la dépression.

Conseils

  • Voyez votre praticien pour un premier diagnostic. La dépression a pu être causée ou a empiré par le biais d’une maladie que votre médecin peut exclure ou traiter.
  • Consultez votre médecin avant d’utiliser tout remède à base de plantes ou des compléments alimentaires, car ils pourraient interagir avec les médicaments que vous devez prendre.
  • N’interrompez pas une prescription médicale pour traiter une dépression. Votre état pourrait empirer. L’arrêt d’un traitement peut provoquer de sérieux effets secondaires. Voyez avec votre médecin si vous voulez réduire la posologie ou procéder à une pause dans le traitement, ainsi la procédure sera gérée efficacement.

Sources et Citations

 

Clément Artois

Un commentaire

  1. Dans le corps, la dépression se traduit par une acidification de l’organisme et des toxines en grandes quantité qui circulent à travers le sang et contamine tout le corps.

    Les 2 facteurs à connaître qui cause la dépréssion sont les plus importants quand on veut sortir d’une dépression.

    1- acidification de l’organisme
    2- des toxines en grandes quantité dans le sang.

    Les facteurs principaux de l’acidification du corps et de la présence excessive de toxines sont en premier l’alimentation, les pesticides, les Ogm, les médicaments chimiques, les conservateurs et additifs , alimentaires (vous savez tous les composants qu’on voit quand on lit une étiquette E235, E320…), Mais aussi l’eau traitée du robinet, le stress au travail, manque d’activité physique…

    Toutes ces choses qu’on mange qui ne sont pas saine pour notre corps, apportent beaucoup de toxines et affaiblissent les organes clés de notre organisme comme le foie, les reins, la vésicule biliaire, les intestins.

    Quand j’ai compris ça, j’ai fait un grand changement au niveau alimentaire et je me suis purifié avec différentes méthodes naturelles.

    Et le résultat a était époustouflant.

    Avant j’étais tout le temps triste et fatigué et en très peu de temps j’ai regagné beaucoup d’énergie vitale et de force: https://youtu.be/qDiJYPcEl78.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *