JE SUIS UNE PERSONNE HYPERSENSIBLE.

 

hypersensible

JE SUIS UNE PERSONNE HYPERSENSIBLE.

Je peux capter des émotions, des odeurs, et des énergies que je ne suis même pas capable de décrire.

Parfois, mes expériences émotionnelles et sensitives me dépassent, et je ne parviens pas à les comprendre.

On m’a souvent dit «ne te complique pas autant la vie». De fait, je l’ai tellement entendu que je croyais que j’avais un problème. 

J’ai longtemps pensé que j’exagérais, que je vivais différemment, que je me compliquais la vie et que si je souffrais autant, c’est que je l’avais bien cherché.

Il m’a été longtemps difficile de n’avoir personne avec qui partager mes expériences. J’ai souvent eu honte de ce que je ressentais et j’ai feint pendant une longue période d’être comme tout le monde.

Notre peau est la barrière qui sépare notre intérieur de notre extérieur, c’est notre couche de protection. Cependant, les personnes hypersensibles ont la peau très poreuse. Notre barrière est très fine, ce qui permet aux énergies extérieures de pénétrer dans notre corps.

L’hypersensibilité est un bouillon de culture pour de nombreuses maladies.

Il n’est pas toujours évident de se défaire de nos sensations. Lorsque nous ne le faisons pas, nous commençons à avoir des problèmes physiques, comme des problèmes de peau ou des troubles digestifs. C’est le point faible de notre corps.

De plus, il est possible de souffrir de dépression si les émotions ne sont pas bien canalisées, car le fait de ne pas comprendre ce que l’on ressent implique de ne pas s’accepter et de ne pas savoir s’aimer.

Il n’est pas facile pour les gens comme moi de s’accepter tels qu’ils sont dans cette société.

Depuis que je sais que je suis une personne hypersensible, et que je ne suis pas malade, je me sens bien mieux et je parviens à me relaxer.

Je ne me plains pas de cela, mais j’ai du me créer une carapace pour pouvoir survivre. On nous enseigne à ne pas être sensibles, et toute notre éducation est basée sur la dissimulation de nos émotions.

Parfois, j’ai envie de me cacher et de rechercher un havre de solitude, pour me sentir mieux, pour mieux me comprendre et prendre conscience que je suis toujours en vie, dans ce monde qui ne me comprend pas.

Mon cerveau et mon système nerveux sont connectés de telle manière que j’ai une plus grande syntonie émotionnelle avec moi-même, avec les autres et avec le monde qui m’entoure, que la plupart des gens.

Lorsque quelqu’un me parle de ses souffrances, je souffre intensément avec lui. Lorsqu’on me parle de joies, je sens l’euphorie monter en moi.

hypersensible-2

Je ne suis pas qu’une personne émotionnelle, car ce n’est pas la seule chose qui me caractérise. Je suis hypersensible dans de nombreux aspects.

Parfois, les bruits et les odeurs deviennent très intenses pour moi, ou bien je suis capable de sentir l’énergie qui flotte dans l’air, alors que les autres ne le remarquent pas.

Il existe une fausse croyance concernant les personnes hypersensibles, dont j’aimerais vous parler.

On dit souvent qu’elles sont névrotiques, tristes et introverties. C’est pourtant faux. Ce qui est certain, c’est que chaque personne hypersensible est différente, et qu’elle n’est pas forcément dépressive.

Une personne hypersensible n’est pas une personne à problèmes, c’est une personne différente, qui pense et qui ressent intensément, ce qui peut faire que la dépression et l’angoisse l’attrapent dans leurs griffes.

Les personnes comme moi sont très habiles pour se cacher derrière un masque.

Nous le faisons car nous n’avons pas d’autres solutions, parce qu’il est très difficile d’organiser nos pensées et nos sentiments dans un monde qui n’est pas fait pour nous.

De nombreuses personnes me définissent comme quelqu’un de joyeux et de souriant.

Cependant, dans mon monde intérieur, la réalité que je vis est bien différente.

J’ai parfois l’impression de me noyer. Mon environnement est souvent brumeux, et mon état d’esprit n’est pas au beau fixe.

Nous avons tous besoin de nous sentir aimés, compris et chéris. Nous avons tous besoin de pouvoir nous plonger dans un monde qui soit fait pour nous.

Pour moi, c’est aussi important que manger ou boire, je le reconnais bien volontiers.

Mais il faut aussi compter sur les attentes, c’est à dire ce que les autres attendent de vous, ce que vous espérez d’eux et ce que vous pensez pouvoir donner.

Vous pouvez être à 150% avec une personne, en la comprenant et en la ressentant, mais vous pouvez vous perdre, vous embrumer et ne pas être vous-même.

Lorsque cela se produit, vous essayez d’établir une syntonie pour retrouver le chemin de la compréhension, mais vous n’y parvenez pas. Ce peut être frustrant et décourageant.

Lorsque je parviens à capter une émotion ou une pensée, et que les autres sont surpris, je me sens un peu comme une voyante, et je ressens une certaine discrimination de la part des autres.

Le fait de sentir que les autres ne nous comprennent ou ne nous acceptent pas, est quelque chose de très difficile à vivre.
 Notre monde manque énormément d’empathie.

Face à l’adversité, je me suis souvent senti faible et vulnérable. Mais, depuis que je sais que je suis une personne hypersensible, je veux prendre la place qui m’appartient, je veux travailler et m’améliorer.

Parfois, je me dis que je ne peux pas supporter l’angoisse que me génère cet état.

J’en ai souffert bien plus que je n’en ai profité. Mais je me suis rendu compte qu’il s’agit d’un privilège, que je dois être fier de cette particularité, et qu’il faut trouver de la force dans toutes ses faiblesses.

On dit souvent que les personnes hypersensibles sont pacifistes, qu’elles vivent tranquillement et qu’elles sont de bonnes personnes.

Je me sens fier désormais d’en faire partie. Je suis une personne hypersensible, et vous l’êtes peut-être aussi. N’ayez pas peur de changer, découvrez les activités qui vous épanouissent et changez de travail si nécessaire.

C’est aujourd’hui ma réalité, mais elle peut être la vôtre dès demain.

Si vous vous sentez différent, un peu étrange, et petit dans ce monde violent, vous allez peut-être trouver la force nécessaire dans ce message pour commencer à vous valoriser.

Nous ne pouvons pas changer notre passé, mais il est toujours possible d’écrire une nouvelle fin à notre histoire.

Source:  http://nospensees.com

Clément Artois

22 Commentaires

  1. merci pour ce bel article. Très touchant. Je suis étiqueté TDAH, j’ai souvent honte de moi et essai de me contrôler, d’être quelqu’un d’autre. Je passe mon temps à m’excuser. Mais il y a une voix au fond de moi qui me dit sois toi-même. Un jour j’espère que nous ne parlerons plus d’un trouble ou d’un déficit mais plutôt d’un type de personnalité et qu’on misera sur nos forces. Un peu comme les artistes de ce monde qui ont fait de grandes choses. On ne les catégorise pas d,un trouble de la non-conformité, on les laisse à leurs oeuvres.

    • Bonjour,
      Merci pour cet article. J’ai 42 ans et ai été diagnostiqué HP il y a quelques années mais ce que je lis dans l’article me correspond tout autant. Au quotidien, il est très difficile de vivre avec tout ça ! Ça fait du bien de se sentir moins seul…

    • oui c ça alors soyons des artistes chacun a notre façon, selon nos goûts nos envies, nos points forts, nos talents, developpons nos qualités, consacrons y le temps la force la concentration le travail necessaire a la realisations de tout ce qui nous tient a coeur, toujours pour notre bien et celui des autres. Pour nous épanouir et ne plus subir.

  2. il faut effectivement jouer un personnage pour etre en paix mais en sachant qui nous sommes , j’ai eu de la chance en rencontrant mon ame soeur , mais etait-ce simplement de la chance ou un appel des coeurs …difficile de vivre parmi les »insensibles » mais notre monde est tellement plus beau ! que la paix soit avec vous , on se reconnaitra peut-etre au croisement d’un chemin , et que la lumiere vous accompagne

  3. Je suis parfois incomprise et certaines personnes me jugent pensant que je suis à part.
    Cet article me trouble car je me retrouve dedans.
    Difficile de se canaliser.

  4. de ressentir ce que pas tous ressente oui sa me ressemble bien… de me sentir différente aussi,,,,,de trouve des gens me ressemblant oui sa vient lentement mais ,,,, lentement les gens prennent conscience,,,l’énergie est train de changer de s’élever et plus il ya de gens comme vous et comme nous plus on s’élève merci namasté

  5. Merci pour cet article qui me décrit parfaitement et me rassure dans un sens. Je rajouterais qu’étant hypersensible j’ai également en plus irrité de certaines capacités médiumnique « c’est de famille » que je développe depuis 3 ans, j’en ai 33 ans aujourd’hui. Pourquoi les développés que maintenant et bien avant j’en avais peur tout simplement et ne comprenait pas surtout. J’avais tout le temps des sortes de frisson et pleins de voix dans ma tête. Mais ceci est un autre sujet 🙂 🙂 🙂

  6. Je me retrouve à 100 % dans ce témoignage. Gratitude 🙏 mon hypersensibilité m’a coûté dans 2 grands échecs dans ma vie… ne pas avoir été comprise… c’est le plus dur à digérer… Merci pour ce bel article

  7. Mais on ce décrète hypersensible ou il y a des tests à faire avec un spécialiste!

  8. Il faut du courage,simple me direz vous? Non,ce n,est pas le cas dans notre monde si cruel quelquefois.Nous multiplions fois 2 ou 3 le bonheur ou la « cata ». C,est juste comme ça,faut l,accepter car nous sommes malgré les désagréments les précurseurs d,une nouvelle humanité,du moins j,aime a l,espérer. Namasté

  9. Très bel article. Je voudrais ajouter quelque chose à mon tour. En tant qu’hypersensible et ayant toute ma jeunesse essayé de « changer » pour les autres, j’ai vécu une dépression très dure dû à une solitude forcée. Ce qui m’a sauvé, c’est l’acceptation de soi, et ce qui m’a permis de l’atteindre, c’est la nature. Eh les humains, écoutez les arbres, le vent qui souffle, parlez à la lune, tout vous écoute et vous répond! Vous pouvez sentir cette pure harmonie qui nous relie tous à chaque atome de cet univers. Nous sommes le monde, le monde est nous. Voilà pour ma part, la chose la plus importante, c’est la connexion avec l’univers et à partir de ce moment là, vous ne vous sentirez plus jamais seul.
    Ne l’oubliez jamais, bien à vous.

  10. Bonjour,

    Un grand Merci pour ce message qui me rappelle ce que je suis moi aussi. Évidement AUCUNE ligne n’est anodine. Je vous rajouterai un élément qui est censé me décrire d’après mon entourage depuis tout petit, je suis qualifié de « génie ». Le cerveau tourne à 250% avec une hypersensibilité très active vous imaginez le cocktail de résultat. Je ne considère pas comme un « génie », je suis juste « Normal ». Mais allez faire comprendre ça…. L’hypersensibilité nous permet de voir ce que les autres ne voient pas et ne nous permet pas de comprendre le sens des choses de ce monde. Mais avons nous le droit de changer les choses ?? Telle est la question qui me taraude depuis plus de 30 ans. Devons-nous prévenir des murs qui arrivent à celui qui fonce dedans ?? Le faire c’est se prendre une rouste parce que nous sommes pessimistes, et ne pas le faire est d’une part vivre une souffrance incroyable ajouté à des reproches insurmontables après. Voilà donc un dilemme qui ne se résoudra certainement jamais. A moins que le Monde ne change radicalement d’ici quelques temps…

  11. Merci
    Article encourageant vous êtes le X nième article que je lie. Heureuse de savoir que je ne suis pas seule.
    Pas facile de se faire a tout ce que je ressent sans pouvoir en parlé….

  12. Merci, milles merci à tous pour vos commentaires, je ne suis pas l’auteur mais je me rends qu’il reste ou du moins qu’il y a des personnes comme moi, j’aimerai tellement faire un grand dîner en votre présence 🙂
    Cordialement, une personne  » Hypersensible » 😉

  13. Depuis environs deux ans je sais que je suis une hypersensible. Maintenant je me sens riche et plus bizarre comme avant. Souvent je reconnais les autres en les regardant. Je suis moins seule. Je me sens heureuse et quand j’ai besoin de repos et de calme, je m’éloigne un moment. Je ne souffre plus, au contraire. j’ai 64 ans

  14. Je me reconnais vraiment beaucoup dans cette article. Je me sens éclairé sur mon identité. Merci.

  15. L’hypersensibilité est vu comme une caractéristique négative et non comme un Atout car notre société nous formate à un modèle différent. C’est l hypersensible qui va être rejeté et incompris, il souffre d’etre lui même. .soit il tente de s’adapter à son Environnement U risque de s épuiser soit il décide enfin de s’écouter et de s’éloigner des personnes qui le jugent ou rabaissent à cause de ses différences. J’ai mal quand je pense à tout ça mais vos articles me réjouis de savoir qu’on est nombreux et donc pas seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *