in

Choisir de ne plus souffrir

Partager
souffrir
Choisir de ne plus souffrir

Et vous pouvez faire ce choix aussi.

La souffrance survient lorsque nous vivons des situations que notre mental / égo refuse de vivre.

Vous n’aimez peut-être pas votre travail, ou votre patron(ne), ou votre situation financière, ou votre conjoint(e) n’est pas parfait(e) et ne comble pas vos besoins.

Et pourtant si vous êtes dans cette situation, c’est qu’elle reflète très exactement le contenu de votre conscience. Si vous quittez l’une ou l’autre de ces situations, vous vous retrouveriez dans une situation similaire, simplement avec d’autres comédiens, dans un autre théâtre, mais la trame de fond serait la même. Et c’est merveilleux ainsi!!!

Annonce

Ces souffrances sont en fait la plus grande opportunité, la plus grande porte ouverte vers l’illumination, l’incarnation de votre divinité sur Terre.

Chaque souffrance vous met face à une résistance, une dualité, qui existe dans votre conscience et qui vous limite dans votre capacité à vous épanouir.

Lorsque vous choisissez de pardonner, lâcher-prise et accepter la situation telle quelle est, du fond du coeur, la situation peut enfin se transformer. Vous pouvez alors passer au prochain acte de votre évolution de conscience!

Au début, cela n’est pas nécessairement facile parce que vous allez surement tenter de justifier votre résistance par un million de raisons, jusqu’à ce que vous réalisiez que vous êtes encore pris dans le jeu de l’égo.

L’égo juge, l’égo sépare, l’égo veut avoir raison.

Lorsque vous réalisez que vous n’êtes pas cette pensée, ce jugement, mais que vous êtes plutôt l’observateur de cette pensée, en restant simplement totalement présent(e) avec cette pensée, elle se dissout et disparaît et la souffrance avec elle.

Je vous invite donc à observer vos pensées et vos émotions, à être le témoin de ces pensées, et à laisser aller la souffrance pour vous ouvrir à ce que l’Univers a préparé de beaucoup mieux pour vous!

Et si vous faisiez ce choix, comment serait votre vie?

Namasté,

Daniel Desjardins
Créateur de l’Alchimie du cœur
Source Choisir de ne plus souffrir:  /www.AlchimieDuCoeur.com

Annonce
5/5 - (3 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

19 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Il faut du temps pour accepter..au début on se bat,on se justifie ,on demande les raisons et on souffre et peu à peu la souffrance s’évapore,s’efface au loin et revient par moments et il faut du temps …

  2. Je suis d’accord pour moi il faut que je pardonne mas je ne vais pas cherche a voir les personnes qui me on fait mal mas j’ai besoin de me sentir bien avec moi se non je suis malade

  3. C exacte, mais les ego comprend aussi beaucoup de autre chose , le pouvoir , la compétition, le importance que on peux donner à son physique, le agent le matériel, le monde, la tv, sortie discothèque, le fanatisme, la publicité, ect, c des piège ego pour détourner les humains pour une but biens précis.₩¥€:¥£=

  4. quel est la différence ? entre accepter maintenant ou dans un mois ,un an, 20ans.
    Tu soufreras un mois , un an ou 20 ans de plus.
    Accepter, pardonner sera insignifiant pour l’autre, mais tellement libérateur pour toi.

  5. La notion d’égo me paraît limitative. Je pense que l’îdée d’avoir un destin est à la fois alîénant et insupportable, comme le fait d’être l’acteur d’une pièce sans possibîlîté de la jouer autrement, ou d’en changer le cours.
    La seule libération se produit par la connaissance: Comprendre que ce destin n’est pas programmé par le ciel ou autre force. Que cette ligne de vie est un dessein personnel IGNORÉ. Il devient forcément plus facile de lâcher prise quand tout a un sens, et que ce sens n’est pas la volonté d’un tiers…

  6. Je dirais que la souffrance ou vivre la souffrance c’est nécessaire, sa fait du mal pendant quelque temps et ensuite sa permet de prendre du recul et si nous avons bien conduit notre parti raisonnable nous y trouvons du positif à la situation vécu mais il faut quand même un certain cheminement. Les gens qui ont vécu certaines souffrances ,je les trouve plus intéressent que les autres, je suis attiré même par ce genre de personne. Merci d’avoir pu m’exprimer et merci pour ce blog que j’adore.

  7. oui aliénant et insupportable mais est ce qu il y a un destin vrai?..donc il faut accepter pour changer..quand la souffrance devient pire alors il vaut mieux dire que je fais de mon mieux mais c est plus fort que moi.la souffrance dans une vie je crois n est pas une ligne droite mais des hauts et des bas.il viendra toujours un temps ou la souffrance diminue et la joie revient.alors on savoure les moments de vie avec gratitude et un coeur bien tranquille

  8. Accepter ou accueillir … Accepter n est pas chose simple à faire, cela peut mm être violent.. par contre accueillir la souffrance est bcp plus accessible et guérisseur.

  9. Comment accepter même cela et pardonner… Pour moi j’arrive toujours pas à savoir comment m’y prendre… Je digère mes souffrances sûr des années.

  10. J’ai vécu un truc bien spécial, suite à un traumatisme, là n’y a pas longtemps. Je voyais entendais tout ce que je faisais disais et pensais, jusqu’au fait de respirer il n’y avait plus que mon battement cardiaque qui se faisait seul. Ça a été très effrayant, car plus de contrôle, plus rien mais après a quand j’ai accepté et bien c’eTait Bon, c’était relaxant même. J’aimerai être capable de le reproduire au besoin mais j’en n’y arrive pas, maudit ego ? . Et non je n’avais rien consommé, ça a durer 3 jours ou jˋai tout fait ce qu’il fallait comme il le fallait. C’était spécial, je vous assure

  11. c’est aussi simple que ca , car rien de mieux ne peut arriver si l’on ne s’appuie pas sur ses pensées et ses jugements: SE SONT NOS SOLUTIONS DE DEMAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Acceptation et amour de soi

Acceptation et amour de soi

La loi du miroir : ce que vous voyez chez les autres est votre reflet