in

Un nouveau problème en remplace toujours un autre !

Partager

Avez-vous remarqué avec quelle agilité et quelle vitesse notre cerveau, ou notre ego, remplace un problème solutionné immédiatement par un autre à régler ?

Par exemple, nous vivons dans un environnement qui ne nous convient pas; nous en parlons tant et aussi longtemps que nous ne trouvons pas une manière d’en sortir ou de changer la situation.

Annonce

Puis, une fois cette situation réglée, dans notre nouvel environnement, un collègue nous irrite sans cesse. Quand il finit par changer de département, nous voilà en train de nous plaindre de la quantité de travail que nous avons.

Puis quand d’autres ressources sont engagées, nous critiquons leur manque de compétence ou d’expérience. Dès qu’ils sont autonomes, nous critiquons encore autre chose.

C’est comme la ronde sans fin des désirs et des envies :

Nous avons hâte de trouver un nouvel emploi, puis nous avons hâte à la première paye, puis nous avons hâte de pouvoir tout maitriser dans ce nouveau rôle, puis nous avons hâte au prochain weekend, puis nous avons hâte aux vacances, puis nous avons hâte à notre retraite…

Mais quand donc vivons-nous dans le moment présent? Notre ego est un puits sans fond de hâte et de désirs qui n’est jamais satisfait. Dès qu’un désir est comblé, il est immédiatement remplacé par un autre et ainsi de suite.

Annonce

Dans nos relations sociales, l’ego semble avoir besoin de toujours trouver une personne à critiquer.

Quand nous finissons par l’accepter, c’est une autre personne qui nous tombe maintenant sur les nerfs! Ma mère disait : quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre!

Si nous avons tendance à faire un peu d’anxiété, alors chaque situation que nous réglons laisse place à une nouvelle situation anxiogène que nous devons régler le plus tôt possible, suivie d’une autre, et encore d’une autre… Où est le moment présent encore ici?

Toutes les images / Pixabay

L’ego ne vit jamais dans le présent, se compare toujours, aime avoir raison et critique sans cesse (entre autres choses!). Sous son contrôle, la Vie ne semble être qu’une enfilade de problèmes à régler! Mais quand on vit dans le moment présent, la Vie devient plutôt une enfilade d’élans de gratitude à chaque instant!

Si nous pouvions prendre conscience de tout le stress que nous nous faisons vivre en n’étant que très rarement dans le moment présent, et si nous pouvions voir comment le fait de changer notre regard sur la Vie la rend plus belle et plus douce, alors nous changerions notre manière de vivre! 

Annonce

Ainsi, nous pourrions souligner chaque petite victoire quand nous réglons une situation, plutôt que de laisser notre cerveau se mettre immédiatement à la recherche du prochain problème à régler. 

Nous apprendrions à voir le côté positif des choses et à comprendre que les imperfections nous sont nécessaires pour apprécier davantage la vie sous toutes ses formes.

Nous cesserions de vivre constamment dans la hâte de la prochaine étape pour enfin apprécier ce que nous avons ici, maintenant, en ce moment même, béni entre tous. Nous apprécierions le privilège inouï d’être en Vie et de pouvoir utiliser tous nos sens pour goûter pleinement chaque instant du quotidien.

Nous apprendrions à faire confiance que le meilleur nous sera toujours servi, même s’il n’est pas conforme à ce que nous aurions préféré.

Rien n’est inutile et tout sert notre évolution.

Nous cesserions de juger les autres et poserions enfin sur eux un regard neuf, avides de les découvrir dans les différentes facettes de ce qu’ils sont, conscients que plusieurs de leurs facettes sont le parfait reflet des nôtres!

Annonce

Nous serions détendus face à l’avenir, reconnaissants pour le passé et cesserions de vivre dans la crainte du futur et la nostalgie de ce qui a déjà été vécu. La Vie est neuve à chaque instant : pourquoi vouloir revivre ce qui a déjà été vécu?

Nous apprécierions davantage chaque chose, chaque geste, chaque parole et chaque personne qui se trouvent dans notre Vie et n’aurions plus envie de râler ou de nous plaindre de quoi que ce soit.

Prendre un temps d’arrêt régulièrement enseignera à notre ego qu’il n’est plus le maître à bord : notre âme nous guidera vers les meilleures décisions chaque instant de notre vie et la gratitude nous inondera de sa puissance libératrice.

Et pour cela, il nous faut apprendre à vivre ici maintenant, dans cet unique moment présent.

Diane GAGNON : sa page Facebook

4.6/5 - (17 votes)

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Je me choisis: La plupart de ma vie a été consacrée à essayer de me rétrécir

Après une épreuve douloureuse, nous avons besoin de conforter notre relation avec nous-mêmes.