in

Et si tu accueillais le fait que tu sois le créateur de tes joies ou de tes malheurs, de ton enfer ou de ton paradis…

Partager

Avec cet accueil, tu peux devenir plus responsable de ta création

Responsable ne signifie pas être coupable de ce que tu as créé jusqu’à présent.

Cette responsabilité va te conduire naturellement à faire un retour sur toi au quotidien.

Qu’importe ce que tu constateras de toi que ce soit des peurs, de la colère, de l’envie, de la jalousie, des médisances, des comparaisons, des justifications etc….

Observe ces émotions avec bienveillance et, comme un parent le ferait, rassures toi avec des mots aimants.

Annonce

Toutes ces émotions proviennent de schémas passés qui ont un impact considérable sur ta vie, sur ta création.

Ces émotions créées une énergie, une vibration qui te fait vivre des expériences que tu peux subir au quotidien.

Par l’observation et la bienveillance, ces émotions ont moins d’impact

Le fait d’apporter de l’acceptation, de la responsabilité et de la bienveillance sur les différents aspects de toi-même, permet d’être plus authentique et équilibré.

Tu verras rapidement qu’en t’acceptant là où tu en es, le jugement envers toi et l’autre est moins présent.

En jugeant moins, tes expériences de vies deviennent plus harmonieuses.

Annonce

Ce retour à toi à de nombreux bienfaits sur ta santé en général, sur ton bien-être et sur ta présence au monde.

Quand tu es centré uniquement dans ta tête avec différentes pensées sur le passé ou le futur, tu n’es pas suffisamment présent à la vie et à la totalité de qui tu es.

Tu peux passer à coté d’opportunités, de rencontres, de signes…

En étant davantage présent à la totalité de toi (ressentis corporels, émotions, pensées, actes, mots), les migraines, l’insomnie, le stress, les douleurs corporels…, diminueront jusqu’à disparaître.

  • Je t’invite à essayer
  • Je t’invite aussi à douter
  • Je t’invite à l’expérience unique de qui tu es
  • Je te répète sous différentes formes l’essence de qui je suis, de mon expérience
Annonce

C’est juste un « outil » que tu peux essayer jusqu’à en créer un nouveau qui te ressemble

Je bénis et respecte l’unique que tu es.

Texte de Sandra Hourdequin.
Mahamaya

Je finirais par les écrits de Pierre Levy

On n’a pas toujours compris le sens de la formule  » tu aimeras ton prochain comme toi même », à savoir tu aimeras ton prochain dans l’exacte mesure où tu t’aimes toi même.

Comme toi même !

C’est l’énoncé d’un rapport immuable, d’une relation quasi-mathématique entre l’amour de soi et l’amour du prochain: tu n’aimeras jamais ton prochain que comme tu t’aimes toi même.

Si tu t’aimes mal, tu l’aimeras mal.

Plus tu seras capable de t’aimer, plus tu seras heureux, et mieux tu pourras aimer ton prochain.

Tu es le plus proche de tes prochains.

Annonce

Quand tu réalises que tu te bats toujours contre toi-même, que c’est toi que tu n’aimes pas quand tu détestes l’autre, alors aies pour toi même de la compassion.

Sens le manque d’amour.

Et cet amour, qui manque tant, donne le.

Comprends-toi, pardonne-toi, aime-toi.

Puis donnes aussi cet amour à l’autre.
Celui ou celle qui est précisément en face de toi…

La terre supporte tout ce qui vit, le soleil éclaire sans distinction l’infinie variété des êtres.

Quand tu te seras réconcilié avec toi-même, tu te seras réconcilié avec chacun.

Tout ce que tu hais dans le monde est ce que tu ne peux supporter en toi-même.
Quand tu te seras réconcilié avec ton propre égo, ta propre souffrance, ta propre insensibilité, tu pourras aimer le monde d’un amour universel. « 

Amour et bénédictions

5/5 - (2 votes)

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Une jeune femme déprimée rend visite à sa mère et lui parle de ses difficultés quotidiennes. 

Combien êtes-vous dans votre couple ? Lorsque deux personnes sont en couple, ils ne sont jamais que « deux »