in

Croire en sa réussite est un facteur important pour atteindre son but

Partager

atteindre son but

Croire en sa réussite est un facteur important pour atteindre son but

par Agnieszka Rouyer

Croire en sa réussite (personnelle, professionnelle ou autre) est l’un des facteurs les plus importants pour atteindre son but. La croyance que j’y arriverai, est la base pour la mise en place du plan d’actions.

 

Vous avez probablement déjà entendu « qu’il suffit d’y croire » – n’est-ce pas ? Mais comment? On vous l’a dit, sans doute, plus d’une fois, et cependant, personne ne vous a expliqué ce qu’il faut faire pour véritablement et sincèrement croire que vous réussirez à atteindre vos objectifs.

 
Pour commencer, vous devez savoir une chose très importante :  la croyance est la conviction. La conviction que vous réussirez, la certitude. Le manque de foi et le doute c’est la certitude que vous ne réussirez pas. Ou la conviction que quelque chose est difficile, voire impossible. Dans les deux situations vous êtes convaincu de quelque chose, vous croyez en quelque chose. Il n’est pas possible de ne pas croire. Même si vous pensez que vous n’avez pas de croyances, ou que vous n’êtes pas convaincu de quelque chose, alors vous avez une croyance que vous n’êtes pas convaincu :-). Ce sont des croyances que vous pouvez changer simplement.

Par exemple, Julie veut postuler pour le job de ses rêves. Cependant, elle estime, que cela ne sera pas si facile d’atteindre son but car il y a beaucoup de candidats pour ce poste, et elle ne croit pas qu’elle puisse vraiment réussir à passer l’entretien d’embauche. Elle se demande donc si, oui ou non, cela vaut la peine d’envoyer son CV. Bien sûr, nous savons que tant qu’elle ne le fait pas, il n’y a aucune chance qu’elle décroche ce job. Réfléchissons donc… Qu’est-ce qui se cache derrière son manque de confiance dans ses chances d’obtenir ce travail ? Peut-être croit-t-elle qu’elle n’est pas assez formée ou qu’elle n’a pas un niveau d’études suffisant ? Peut-être croit-t-elle que ce travail est trop difficile pour elle ? Il est possible qu’elle croit que cette entreprise n’emploie pas de gens de son âge ?  Ou alors, tout simplement, est-elle convaincue d’avoir la poisse ?

En fait, peu importe quelles sont ses croyances, ce qui compte est qu’elles soient négatives et donc limitent Julie ! Cet exemple nous illustre une chose : son manque de conviction résulte de toutes sortes des croyances inutiles. C’est le changement des croyances qui est la clé pour qu’elle puisse entièrement croire en sa réussite.

Nous pouvons, bien sûr, appliquer des affirmations et commencer à nous convaincre à l’aide de mantras, par exemple : « je vais réussir, je vais réussir, je vais certainement réussir ! ». La question est : est-ce efficace ? Est- ce que tous les doutes, qui se cachent derrière le manque de confiance en son succès seront éliminés ?

Lorsque vous commencez à changer vos croyances limitantes, l’une après l’autre, vous finissez par arriver à une situation où vous croirez entièrement, et authentiquement, que vous réussirez. Il s’agit d’un état extrêmement fin où la croyance se métamorphose en connaissance – la certitude du succès.

Après cela, plus rien ne vous arrêtera sur le chemin pour atteindre votre objectif. Grâce à la ferme conviction de vos réussite, vous serez en mesure de puiser dans vos ressources et trouver des connaissances et compétences qui sont en vous. Parce que vous avez déjà tout en vous. Tout ce dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs.

Si vous estimez qu’il vous manque un peu de savoir-faire – ce n’est pas grave, car à tout moment vous pouvez apprendre. Si vous pensez que vous n’avez pas assez d’expérience – c’est parfait, il est donc grand temps d’acquérir cette expérience. Si vous pensez que vous n’avez pas assez de revenus financiers pour atteindre votre objectif, réfléchissez à ce que vous pouvez faire pour les obtenir. Personne n’a dit que vous deviez avoir tout déjà prêt pour croire en votre réussite. Parfois, cela peut paraître difficile. Il vous faudra du temps et de l’investissement personnel. Mais sachant ce qu’il y a à faire, il suffit que vous décidiez : « je vais le faire », et encore mieux « je le fais ». C’est à ce moment-là que vous pouvez être certain que vous allez atteindre vos objectifs.

Sachant que je réussirai, je m’engage et commence à travailler de suite. Pourquoi perdrais-je du temps ? Après tout,  je réussirai ! La seule question est : dans combien de temps ?

Bien sûr, il peut arriver que malgré la force de notre conviction,  on ne parvienne pas à atteindre son but. Cependant, on sait qu’on a donné le meilleur de nous-même… C’est donc que cette situation ou événement était là pour nous apprendre quelque chose, nous enrichir. La prochaine fois, nous agirons différemment pour atteindre le sommet.

Faisons un résumé de tout ce processus :

Pour croire pleinement en notre réussite il est nécessaire :

1. De définir le but que nous voulons atteindre, puis le noter sur une feuille de papier.

2. De nous-poser la question: « Est-ce que je crois sincèrement que je peux atteindre ce but ? »

3. Si la réponse est « oui », super ! – nous pouvons passer à l’action. Si la réponse est « non », passons à l’étape 4.

4. Posons-nous la question : « Pour quelles raisons est-ce que je pense que je suis incapable d’atteindre ce but? ». Écrivons les réponses sur une feuille de papier.

5. En dessous de chaque croyance ou cause identifiée, notons la solution, ce que nous sommes en mesure de faire pour la changer (par exemple : « Parce que je ne connais pas assez la matière, je me prépare d’avantage ou je cherche une personne qui pourra m’aider. », ou « Je n’apprends pas assez vite à mon goût, je change donc ma méthode de travail », ou « Parce que je n’ai pas assez de compétences dans ce domaine. » – la solution pourrait être :  « J’achète un livre sur le sujet que je dois approfondir».

6. En tenant compte des solutions et suggestions notées, posons-nous la question: « Est-ce que je crois que, quand je m’occuperai de la mise en œuvre de ces solutions, je peux atteindre ce but ? »

7. Si la réponse est « Oui », passons à l’étape 8. Si la réponse est « Non », revenons à l’étape 5 et travaillons sur des solutions supplémentaires.

8. Enfin, nous allons planifier dans un calendrier la réalisation des solutions, chaque solution étant une tâche à réaliser pour les semaines à venir.

Source: https://www.potentiel-infini.be/

Annonce
Notez cet article

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

la foi

On devrait accorder autant d’importance au doute qu’à la foi

sur une baleine

Un phoque a été surpris en train de surfer sur une baleine