in

Quand quelqu’un est resté dans votre passé, c’est parce qu’il n’appartenait pas à votre avenir

Partager
resté dans votre passé

Quand quelqu’un est resté dans votre passé…Toutes les relations évoluent et mûrissent. Même si cela peut sembler égoïste, nous devons prioriser et rechercher activement notre bien-être. Parfois, il vaut mieux être seul que malheureux avec quelqu’un d’autre. La vie est en mouvement; il y a des cycles à commencer et des portes à fermer. Si nous restons attachés à l’idée que tout doit rester inchangé, nous risquons de ne pas accepter le passé. Aujourd’hui, je tourne enfin la page.

Il est certain que de nombreuses personnes que vous avez laissées derrière vous demeurent dans votre mémoire, peu importe la raison. Peut-être était-ce simplement par nécessité de progresser, ou parce que ces personnes apportaient plus de larmes que de joie.

S’ils font partie de votre passé, c’est parce qu’ils ne s’intègrent pas dans votre avenir.

Vous avez fait un pas vers la maturité en lâchant prise, en acceptant et en comprenant que, pour être heureux, il faut parfois apprendre à dire au revoir.

On dit souvent que les gens passent une grande partie de leur vie à se remémorer des expériences passées. Cela n’a rien de négatif, tant que ce regard sur le passé est assumé avec sérénité et équilibre.

Se souvenir sans rancune nous permet de mieux vivre le présent. Regarder hier sans être submergé par les larmes et les regrets, c’est se donner la chance d’être heureux à nouveau.

Nous savons qu’il n’est pas facile de franchir cette étape, car elle demande une grande maturité : accepter qu’une personne ou une relation doit cesser de faire partie de « l’ici et maintenant » pour devenir le passé.

Les gens ont tendance à s’attacher aux lieux, aux personnes et aux habitudes qui leur procurent un sentiment de sécurité.

Certaines personnes ont du mal à clore une étape. Rompre les liens et quitter sa zone de confort implique de se retrouver seul, ce qui est souvent perçu comme une menace.

Accepter ce qui s’est passé demande du temps et doit se faire progressivement, sans souffrance.

Personne ne peut tourner la page rapidement; c’est un processus très lent qui comporte plusieurs étapes :

-Dire à haute voix que nous n’allons pas continuer la relation demande du courage et surtout de la sincérité. Nous devons exprimer clairement ce que nous ressentons et les raisons pour lesquelles nous mettons fin à la relation.

resté dans votre passé

-Appuyez-vous sur votre famille et vos amis. Pour comprendre que franchir cette étape personnelle n’est pas nécessairement une fin. Nous avons des gens qui nous aiment. Les relations sociales sont une base essentielle de notre quotidien.

-Malgré notre soutien social, il y a une chose à garder en tête : accepter le passé est un travail qui se fait en solitude. Vous seul savez ce que vous avez vécu, ce que vous avez perdu et les blessures que vous devez guérir.

-Comprenez que la fin d’une étape est une nouvelle opportunité d’être heureux. Si certaines personnes font partie de notre passé, c’est parce qu’elles ne méritaient pas d’être dans notre présent.

-Le passé ne peut être effacé ou modifié, il doit simplement être accepté. Et il n’y a pas de pire erreur que de se souvenir d’un passé qui n’a plus de sens dans le présent.

Je suis désolé, mais tu ne fais plus partie de ma vie.

« Je suis désolé, mais notre manière de comprendre et de vivre la vie ne correspond plus. Et je me sens comme un acteur secondaire dans le scénario que tu t’es créé. »

Prendre conscience de cela est déjà un grand pas. Dans de nombreux cas, l’amour et l’affection restent présents malgré les différences et les déceptions.

resté dans votre passé
Toutes les images / DaLL-E

Les relations affectives ne reposent pas uniquement sur l’amour. Les piliers suivants sont essentiels pour une relation amoureuse heureuse et stable :

  • La réciprocité
  • La complicité
  • Le respect
  • La communication empathique et constructive
  • La passion
  • Le respect de l’intimité et la création d’un espace commun
  • La promotion de la croissance personnelle du partenaire

Dès qu’un de ces principes faillit, nous commençons à ressentir de la tristesse et de la déception. Nous cachons nos mots et faisons semblant que tout va bien, en espérant que les choses s’amélioreront avec le temps.

Cependant, les gens ne sont souvent pas tels que nous les imaginions. Nous avons tendance à idéaliser et à prendre pour acquis certaines choses que la vie quotidienne et la coexistence démentent.

Jusqu’à ce que finalement nous réalisions clairement que cette personne ne correspond plus à notre présent.

Accepter que certaines personnes ne doivent pas faire partie de notre présent, c’est comprendre le cycle de la vie.

Parfois, nous devons laisser derrière nous des personnes qui ont été très importantes pour nous.

Si quelqu’un nous fait du mal et nous fait souffrir au point de nuire à notre estime de soi ou même à notre sécurité, il ne faut pas hésiter à s’éloigner et à laisser cette personne dans le passé. Cependant, il faut aussi savoir pardonner.

Même si c’est difficile et douloureux, le pardon est une manière de se libérer et de fermer une porte sans que cela continue d’influencer négativement notre intérieur. Le pardon apporte le repos de l’âme, permettant de vivre un présent plus libre après avoir accepté le passé.

4/5 - (4 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dépendance à l’engagement et besoin d’aimer : 6 points

Ne rejetez pas votre colère sur ceux qui n’y sont pour rien !