in

La source de beaucoup de nos déceptions est d’attendre que les autres agissent comme nous

Partager

nos déceptions

La source de nombreuses de nos déceptions est d’attendre des autres qu’ils agissent comme nous le ferions nous-mêmes. Nous attendons des autres souvent la même sincérité, le même altruisme, la même compréhension et la même réciprocité. Néanmoins, les valeurs qui définissent nos cœurs ne sont pas les mêmes que celles qui vivent dans l’esprit des autres.

William James, né le 11 janvier 1842, philosophe disciple du théologien Swedenborg, fondateur de la psychologie fonctionnelle et, frère aîné de Henry James, a évoqué dans ses théories qu’un moyen simple d’avoir plus de bonheur dans nos vies consiste à minimiser nos attentes. Moins vous attendez, plus vous pouvez en recevoir ou en trouver. Cet argument a été quelque peu controversé, mais il a tout de même une certaine une logique.

Annonce

« N’attendez rien des autres, attendez tout de vous-même, de cette façon votre cœur stockera moins de déceptions. »

Pour tout le monde, en ce qui concerne les relations, il est impossible de ne pas avoir d’attentes. Nous espérons certains comportements et aspects et nous souhaitons être aimés, défendus et valorisés. Maintenant, cela ne veut pas dire que parfois ces prédictions n’arrivent pas. Mais quiconque attend beaucoup des autres finit généralement par être blessé avec certains détails, dans certaines nuances, il est donc préférable de tenir en compte un certain nombre d’aspects.

Quand nous attendons des autres qu’ils agissent selon nos attentes

Des parents qui attendent de leurs enfants qu’ils agissent d’une certaine manière, des couples qui attendent tout de leur partenaire et des amis qui attendent de nous que nous les soutenions dans tout ce qu’ils font, même si cela va parfois à l’encontre de nos valeurs. Toutes ces situations courantes sont des exemples de ce que l’on appelle «la malédiction des attentes».

Parfois, certaines personnes en viennent à croire que ce qu’elles pensent, ressentent et jugent est presque la norme et atteignent même un niveau si élevé de règles en ce qui concerne le concept d‘amitié, d’amour ou de famille que personne ne peut atteindre ces sommets. Et donc, la déception se retrouve partout. La clé, comme toujours, est l’équilibre et, surtout, le besoin d’être réaliste.

Annonce

Bien sûr, il existe certains types d’attentes qui s’inscrivent dans ce qui est attendu (comme la trahison, la sincérité, le respect, la fidélité …) qui sont des piliers pour des relations positives et saines. Cependant, une fois que quelqu’un devient obsédé par «l’excellence» de la connexion, qu’elle soit émotionnelle, parent-enfant ou amicale, la frustration, le ressentiment ou même la colère finissent pas arriver. C’est quelque chose que nous devons considérer.


Comment arrêter d’attendre trop des autres

vie des autres

Personne n’est naïf parce qu’il a toujours besoin de voir le bien chez les gens. Nous avons le droit de le voir, de le trouver et même de le promouvoir, mais avec une certaine prudence. Parce qu’il n’y a qu’un pas entre la déception est les attentes trop élevées, il est préférable de ne pas être ébloui à l’avance.

Annonce

«Les apparences ne sont généralement pas trompeuses, ce qui échoue souvent, ce sont nos propres attentes vis-à-vis des autres …»

Nous pouvons attendre beaucoup des autres, cependant, il est toujours juste d’attendre plus de nous-mêmes.


Voici quelque conseils qui nous aideront à ne plus attendre trop des gens

Soyez patient

Pour vous aider à ne plus trop attendre de votre entourage, nous vous proposons les conseils suivants:

  • Personne n’est parfait, pas même nous. Si nous voulions répondre aux attentes que les autres ont de nous, nous vivrions stressés et malheureux. C’est impossible, personne n’est un exemple de perfection ou de vertu absolue. Respectez-vous simplement les uns les autres et faites preuve de réciprocité de la manière la plus humble possible.
  • Apprenez à faire la différence entre les attentes et la dépendance. Parfois, nous blâmons les autres pour notre propre bonheur. Nous construisons des attentes élevées pour quelqu’un en particulier parce que nous dépendons de ce que nous offrons, et donc nous exigeons qu’il agisse comme nous le voulons, car c’est la seule façon de se sentir bien.
  • Acceptez de ne pas toujours obtenir quelque chose en retour. C’est un aspect qui caractérise beaucoup de gens: «Si je vous fais une faveur, j’en attends une autre en retour». Comme les faveurs ne sont pas toujours rendues, il est préférable d’accepter les autres tels qu’ils sont, sans attentes.

Pour conclure, peut-être que William James, que nous avons évoqué au début, avait raison avec sa phrase simple: moins on attend, plus on peut avoir de surprises. C’est simplement le luxe d’être un peu plus libre et moins dépendant du comportement des autres.

Nous sommes tous faillibles, nous sommes tous des êtres merveilleusement imparfaits essayant de vivre dans un monde où, parfois, des déceptions chaotiques sont inévitables, mais où résident aussi un amour sincère et des amitiés fortes et durables.

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La bouche ne dit que ce dont le cœur est plein et les attitudes révèlent ce qui inonde l’âme!

Seule la douleur pourra vous faire sortir d’une relation toxique