La contrefaçon des pierres et cristaux : un des fléaux de la lithothérapie

contrefaçon des pierres et cristaux

La contrefaçon des pierres et cristaux :

Quand on parle de lithothérapie, il est un sujet qu’on ne peut éviter : la contrefaçon

C’est un fléau qui y sévit de plus en plus, car c’est une sphère qui a le vent en poupe ces dernières années… et tout le monde n’est pas minéralogiste.

Nul autre que moi ne pourrait plus se réjouir de ce succès croissant, mais par pitié, faites-vous accompagner, ou conseiller par une personne formée (et de confiance, car les deux ne vont hélas, pas toujours de pair) quand vous désirez acquérir des pierres : sans cela, vous risquez non seulement de vous faire rouler dans la farine, ou de vous retrouver avec une pierre qui ne vous convient pas du tout (et en souffrir si vous êtes particulièrement réceptif à sa vibration) !

Pour autant (et parce que vendre des pierres est un métier), il existe heureusement pléthore de spécialistes lesquels, grands amoureux des pierres, se feront un plaisir de vous guider dans leur boutique : c’est souvent le bouche-à-oreille qui leur sert de publicité, mais vous les reconnaîtrez également à leur manière d’ exposer leurs trésors, d’en parler et de les manipuler.

Pour votre information, je vous poste ici quelques photos non-exhaustives de ce qui se fait sans doute de pire, et de plus courant dans le domaine

En toute première position, dans les mensonges les plus courants: la citrine, qui se révèle être, en réalité, de l’améthyste chauffée par la main de l’homme.

La citrine, de par son procédé de formation très contraignant, est une pierre beaucoup plus rare que l’améthyste. Certains ont donc trouvé lucratif de chauffer artificiellement cette dernière afin de la faire passer pour de la citrine !

Attention, certains vendeurs toutefois le signalent et donc vous savez ce que vous achetez : à vous de savoir ce que vous voulez adopter (et une citrine chauffée n’a pas du tout les mêmes propriétés que la citrine naturelle).

Voici un exemple typique de géode d’améthyste chauffée sur ses 2 tiers. Retenez que la citrine n’existe PAS sous forme de géode: ce n’est pas là son procédé de formation !

 

Voici, en comparaison, de vraies pointes de citrine naturelles. Remarquez à quel point elles sont translucides !

La turquoise fait également partie des contrefaçons les plus variées, et souvent des plus grossières: entre la howlite ou la magnésite teintée, le plâtre, de la turquoise pulvérisée et reconstituée et même de la pâte Fimo, faites votre choix !

Voici une turquoise en plâtre (souvent d’importation chinoise). Elle n’a pas résisté au test du “cassage” et on voit bien son coeur de plâtre.

Et ici, une vraie turquoise, avec de belles inclusions de pyrite.

L’agate fait elle aussi l’objet d’exagérations, mais plutôt au niveau de ses coloris. Ce qui est bien dommage, étant donné les effets dont elle est parée naturellement.

Voici une tranche d’agate colorée artificiellement.

Agate naturelle: observez comment elle s’est constituée de rubans concentriques de couleurs variées (qui sont en fait des dépôts sédimentaires) !

Lambre, qui n’est pas une pierre à proprement parler, est en réalité une résine d’arbre ayant vieilli pendant plusieurs millions d’années.

L’ambre authentique est ainsi un fossile, une matière organique envahie par le minéral. Ce qui en fait une des contrefaçon les plus courante, car quoi de plus facile que de faire passer du simple plastique pour de la résine !

Comment différencier le vrai du faux ? La méthode la plus radicale (mais qui est aussi intrusive et destructrice) est le test de l’aiguille chauffée à blanc : dans l’ambre, elle laissera un point blanc et dégagera une légère odeur de résine. Dans le plastique, la trace sera noire et l’odeur, âcre.

 

Si vous voyez ce genre de pièce : fuyez (à moins que le vendeur ne vous affirme que c’est un gadget) !

Car pour une vingtaine d’euros en moyenne, qui pourrait croire que nous avons-là un scorpion vieux de plusieurs millions d’années ?

Soyons clairs : vous “risquez” plutôt de voir ce type d’inclusion d’insecte, et ce sera déjà une pièce bien assez rare !

La pierre de soleil est, elle aussi, couramment contrefaite: il est même fréquent de ne trouver que celle-là chez certains vendeurs.

Et pourtant, ça crève les yeux : si vous trouvez un jour une pierre aussi pailletée en pleine nature, appelez-moi (elle a d’ailleurs son équivalent nocturne, appelé, comme c’est original, pierre des étoiles) !

Et voici une vraie pierre de soleil, qui doit ses reflets irisés à ses inclusions de goethite et d’hématite.

L’opale est une pierre superbe, dont la chatoyance est célèbre.

En certains endroits, vous verrez de l’opaline (vendue même sur des bourses), qui n’est rien d’autre que du verre traité chimiquement.

Le terme “opaline” est un terme générique. Des vendeurs, questionnés, vous avoueront que c’est du verre, et que cela n’a rien de minéralogique…. Ou pas.

Si vous désirez acquérir des pierres & cristaux de bonne qualité, je vous invite à cliquer sur la photo ci-dessus

En comparaison, voici une superbe opale laiteuse. Elle est constituée de billes de dioxyde de silicium hydraté (certaines variétés d’opale peuvent même contenir jusqu’à 30% d’eau), et c’est la réfraction de la lumière sur ces petites billes qui donne à l’opale sa couleur irisée.

Ces dernières années, on a vu apparaître sur le marché des obsidiennes bleues, sois-disant très rares. Et pour cause : elles n’existent pas.

Ce que vous voyez ci-dessus n’est que du verre teinté !

Et ci-dessous, vous pouvez voir une magnifique obsidienne oeil céleste brute.

L’obsidienne a beau être ce qu’on appelle du “verre volcanique” , vous pouvez constater que nous sommes loin de celle présentée juste au-dessus !

Je n’irai pas plus loin dans ce dossier sur les contrefaçons… mais je reste à votre disposition pour toute question. Néanmoins, faites jouer votre bon sens, entourez-vous bien et vos premiers pas dans le monde des minéraux en sera beaucoup facilité !

Publié le 17/01/2017 sur la page Facebook SELENITE LITHOTHERAPIE par Kate Bogaert et avec son autorisation.

Eleonore Dubreuil

3 Commentaires

  1. merci pour ces infos, j’adore les pierres et je constate que certaines ne sont pas des vrais;
    je n’en achète plus voilà!

  2. Message à KUHN (commentaire précédent) : vous pouvez acheter des pierres mais faites-vous conseiller par des gens de valeur et prenez conseil auprès de diverses personnes, comparez les infos et ensuite, faites-vous votre propre opinion et achetez là où vous pensez qu’on ne vous roule pas. Jeu de mots facile avec des pierres.
    +++
    Merci aux responsables de ce blog d’avoir renseigné mon lien de source au bas de cet article.

  3. Malheureusement, les contrefaçons sont partout… même dans les conventions de lithothérapie les plus prestigieuses. Soyez prudents lors d’un achat !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *