in

Dire au revoir à sa mère, c’est perdre une grande partie de soi

Partager

Dire au revoir à sa mère

Les adieux dans l’ensemble, nous font mal. 

Et qu’en est-il de dire au revoir à sa mère? Pour moi, ce thème est si sombre que, quand je m’imagine en train d’écrire à ce sujet, les larmes commencent immédiatement à monter.

Ma mère et moi nous sommes dit au revoir à Noël 2009. Et il y a peu de temps, j’ai réalisé que depuis presque dix ans je n’ai pas prononcé le mot «maman» pour parler d’elle.

Elle me manque tellement. Des phrases simples comme «maman tu vas bien » ou «maman, as-tu vu untel»? tout cela ne fait plus partie de ma vie.

J’ai tant de choses encore à lui dire et j’aimerais tellement avoir de ses nouvelles. Et lorsque nous perdons notre mère, tant de choses apparaissent en nous. Il y a une douleur vive dans notre coeur et une folle envie de remonter le temps.

Annonce

La repentance devient également une chose constante et inconfortable. Nous regrettons de ne pas avoir eu plus de patience à certains moments. Nous regrettons aussi de ne pas avoir pris plus de temps pendant une étreinte, à chaque fois que cela arrivait.

Et pourquoi n’avons-nous pas dit plus souvent qu’elle était belle dans cette robe fleurie à bretelles?

Pourquoi ratons-nous tant d’occasions de caresser ce petit visage qui a tant souffert? Pourquoi n’avons-nous jamais dit que, malgré les marques du temps, elle était très belle? Pourquoi avons-nous omis de lui dire que nous étions si fiers de la guerrière qu’elle était? Tant de «pourquoi», tant de «et si»… tant de «oh, si j’avais su».

Et ainsi nous continuons à vivre sans l’amour qui était un échantillon de l’amour vrai. Et nous nous rendons compte que, ici sur terre, aucun amour ne ressemble au sien.

Une mère n’aime pas son enfant parce qu’il est bon, beau ou intelligent. Elle l’aime parce que, lors de son accouchement ou de son adoption, cet amour était déjà présent et prêt.

Annonce

Peu importe notre âge ou notre situation, lorsque notre mère part, nous nous sentons impuissants et perdus. Peut-être la peur de ne pas pouvoir marcher sans cet amour qui était une certitude pour nous. Après tout, la certitude d’être aimé, même par une seule personne, nous habilite et nous immunise contre les maux de ce monde.

Perdre un amour de cette ampleur nous donne le sentiment d’être sans protection. Vous savez, l’affection d’une mère est toujours douce, même si ses mains sont rudes. Son parfum est toujours délicieux, même si elle n’utilise pas de parfum… c’est un parfum d’amour.

Chaque fois que je voyage en avion, à travers les nuages, je fantasme que je suis très proche de mes parents. Je les imagine assis sur un tabouret regardant l’horizon et m’attendant, devant une petite maison toute simple.

Dans cette scène, tous les chiens et chats qui ont fait partie de notre vie sont présents. Il y a également une cafetière et des biscuits bretons. J’arrive et nous nous embrassons pendant longtemps.

Julie Latour

Annonce

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accepter les gens

Accepter les gens tels qu’ils sont ne nous oblige pas à vivre avec eux!

tromper le corps

Vous pouvez tromper le corps avec une autre peau, mais jamais le cœur avec une autre âme