Comment vivre dans l’instant présent ?

 

vivre dans l’instant présent

Image crédit : Pixabay

Comment vivre dans l’instant présent ?

S’installer dans l’instant présent est assez simple en fin de compte. Il suffit d’être là, totalement conscient de ce que vous faites. Pas besoin de grimper au sommet d’une montagne ou de vous retirer au beau milieu d’une forêt pour ça 🙂 Pas besoin non plus de s’asseoir en tailleur ni de vous allumer un bout d’encens pour ça 🙂

Pour être présent, il vous faut être conscient de tout ce qui se passe en vous et autour de vous en ce moment-ci

Être présent, c’est être conscient de ses sens

Donc pour être conscient, il nous faut prendre conscience de ce qui se passe au niveau de chacun de nos 5 sens :

– Les éléments tactiles
– Les sons
– Les odeurs
– Les goûts
– Et ce tout ce qui touche au visuel

Par exemple :

Pour être 100 % dans le moment présent pendant que j’écris, je devrais à la fois :

– Être conscient de la sensation de mes doigts avec le clavier, de mes pieds au sol, de la température de la pièce, du contact de mes fesses avec la chaise, de ma posture, de ma respiration, du courant d’air qui me passe sur le visage car la fenêtre est ouverte…

– Prendre conscience aussi du son des touches du clavier, du bruit du vent, de la musique que j’ai mis en fond, de mon ventre qui fait du bruit parce que j’ai faim, du bruit de la tondeuse du voisin…

– Mais aussi de l’odeur de la bougie parfumée que j’ai allumé pour écrire mixée à l’odeur de mon parfum…

– Être conscient aussi du goût de jus de pomme qu’il me reste dans la bouche…

– Et prendre conscience enfin de tout ce que je vois autour de moi, formes, couleur, intensité lumineuse, contraste, contour des objets etc…

Et tout cela en même temps !

Autant vous dire tout de suite que je ne suis pas à 100% dans le présent ! Déjà, si je suis conscient ne serait-ce que d’un de ces éléments pendant que j’écris, c’est déjà une bonne chose ! Cela veut dire que je suis présent. Peut-être pas très intensément, mais au moins, je ne suis ni dans le passé, ni dans le futur. Je ne m’en demande pas plus pour l’instant.

Expérimentez l’instant présent en lisant

Essayez pour voir.

Faites l’exercice suivant :

Pendant que vous lisez, prenez aussi conscience du contact de vos pieds sur le sol. Par prendre conscience, je veux dire se concentrer dessus.

Lisez en restant attentif à la sensation de vos pieds avec le sol. Vous lisez, mais en même temps, vous pensez aussi un peu à vos pieds 🙂 Vous lisez, et en même temps vous leur apportez un peu de votre attention, un peu de votre conscience.

Et bien voilà, vous êtes en train de lire dans le moment présent 🙂

Bravo!

Vous pensez toujours à vos pieds ?

Et oui, je vous ai félicité, et du coup vous ne pensez plus à vos pieds 🙂

Aller dans le moment présent, c’est facile en fait. Mais ce qui est un peu plus compliqué, c’est d’y rester ! Rester dans l’instant présent de façon continue demande beaucoup de concentration, de vigilance et de discipline. Il faut pratiquer, pratiquer et pratiquer encore. Petit à petit, le but du jeu est d’apprendre à déjouer tous les pièges du mental.

Car notre mental n’aime pas ça « l’instant présent ».

Lui ce qu’il aime c’est le passé. Il aime bien ruminer le passé notre mental.

Ou mieux, le futur. Il adore ça le futur notre mental. Envisager tous les scénarios qui pourraient faire que telle chose se passerait mal ou que telle catastrophe puisse arriver ! Essayer de tout prévoir pour que l’avenir se passe comme il l’entend.

Le mental aime tout contrôler. Mais la seule chose qu’il ne contrôle pas, qu’il n’aime vraiment pas, c’est le moment présent. C’est pour ça que rester dans ce « présent » est si dur.

Car cela fait des dizaines d’années que notre mental a le contrôle sur nous. Il connaît donc tout un tas d’astuces pour nous empêcher de rester conscient, là, dans le moment présent. Le mental va constamment essayer de nous ramener dans le passé ou dans le futur.

Et notre objectif à nous, c’est de rester dans le moment présent le plus longtemps possible, et de ne pas nous faire piéger par notre mental. Plus on reste dans ce « moment présent » et plus on regagne de l’énergie. Plus on fait des choses en conscience, et plus on affaiblit notre mental. Et plus on affaiblit notre mental, plus on gagne en sérénité et en liberté.

Source : www.ovoia.com/ladouceurdesmaux/

Jean-Charles Fricotté

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *