in ,

AIMER, c’est faire en secret ce serment :

Partager

AIMER, c’est faire en secret ce serment :

Je m’engage de toutes mes forces à défendre ta liberté, à ménager autour de toi l’espace qui te sera nécessaire pour croître et fleurir !

Et même si je dois être surpris par l’évolution de l’autre, même s’il ne devient pas celui que j’attendais qu’il soit un jour, je m’engage à respecter son devenir !

C’est le défi que je relève.

Que ta volonté soit faite et non la mienne !

Annonce

Osons nous laisser surprendre !

N’emprisonnons pas nos proches – ni nos enfants – dans la représentation que nous avons d’eux.

Cassons les moules dans lesquels nous nous enfermons les uns les autres.

Offrons-nous la confiance même de nous laisser errer, commettre des erreurs…

beaux couples

Que savons-nous du secret de nos destinées ?

En devenant garant de la liberté de celui que j’aime, je lui épargne même de devoir fuir !

Rester ensemble n’est pas, comme au cimetière, une « concession perpétuelle » – c’est une offrande à renouveler chaque jour…

Christiane Singer :

« Ce qui est bouleversant, c’est que quant tout est détruit, il n y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout.

Annonce

Je vous le jure. Quand il n’y a plus rien, il n’y a que l’Amour. Il n’y a plus que l’Amour. Tous les barrages craquent. C’est la noyade, l’immersion. L’amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création…

Je croyais jusqu’alors que l’amour était reliance, qu’il nous reliait les uns aus autres. Mais cela va beaucoup plus loin ! Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. C’est cela le plus grand vertige… de l’autre côté du pire t’attend l’Amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui, c’est la bonne nouvelle que je vous apporte. »

Derniers fragments d’un long voyage de Christiane Singer.

Christiane Singer :

Nationalité : France 
Né(e) à : Marseille ,  1943
Mort(e) à : Vienne, Autriche , le 04/04/2007
Biographie : 

Christiane Singer était un écrivaine, essayiste et romancière française. 

Son père était d’origine juive hongroise et sa mère moitié russe et moitié tchèque. À cause de la persécution des juifs, ses parents fuient la Hongrie, puis l’Autriche, et s’installent en France, à Paris, en 1935. 

Elle est lycéenne et élève du conservatoire de diction et d’art dramatique à Marseille, puis suit des études de lettres à Aix-en-Provence (1961-1968), où elle obtiendra un doctorat de Lettres Modernes.

Elle écrit son premier roman, « Les cahiers d’une hypocrite » (1965), à l’âge de 22 ans.  

En 1967, elle rencontre le Comte Georg von Thurn-Valsassina, architecte, qui deviendra son mari, et s’installe en 1973 dans son château médiéval de Rastenberg en Autriche, non loin de Vienne, et y élèvera ses deux fils.

Lectrice à l’Université de Bâle (1968-1970), chargée de cours à celle de Fribourg (1970-1974), elle suivra également l’enseignement de Karlfried Graf Dürckheim (Approche des sagesses orientales telle que le Zazen). 

Son œuvre et sa réflexion personnelle sont tout entières centrées sur la prise en compte nécessaire du spirituel qui couve dans le cœur de chacun.

Écrivaine relativement prolifique, elle a obtenu plusieurs prix littéraires, dont le prix des libraires pour « La mort viennoise » en 1979, le prix Albert-Camus pour « Histoire d’âme » en 1989, et le prix de la langue française en 2006 à l’occasion de la sortie du roman « Seul ce qui brûle ».

Elle est morte en avril 2007, un mois après avoir terminé « Derniers fragments d’un long voyage ». 

Source : Wikipedia

Annonce

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cherokee

Prière Cherokee : Je ne vous souhaite pas n’importe quoi…

Quand quelqu’un n’a pas envie de quelque chose, il envoie des signaux. Soyez attentif !