3 bonnes raisons de vous libérer de votre EGO

 

votre EGO

3 bonnes raisons de vous libérer de votre EGO

La majorité des gens pensent être plus populaires, agréables, intelligents et drôles que la moyenne. Le problèmes est que par définition, la majorité des personnes ne peut pas être au dessus de la moyenne.

Nous avons tendance à confondre l’ego avec la confiance en soi. Dans la vie, nous aimons l’idée d’avoir un ego fort. Les personnes avec un « moi » faible et fragile sont souvent considérées comme des personnes faibles et fragiles qui ne savent pas ce qu’elles veulent. C’est tout à fait faux.

L’ego ne nous rend pas plus fort et les personnes sans ego sont plus heureuses que les autres. Vous allez comprendre pourquoi.

1. L’ego nous fragilise

L’ego est influencé par l’extérieur. Nous sommes complètement dépendants de l’image que nous renvoyons et assoiffés de reconnaissance. Ce qui signifie qu’à n’importe quel moment dans notre cadre professionnel et dans notre sphère personnelle, tout peut basculer à cause de notre ego.

Notre ego se construit sur le pouvoir, le succès, la force physique, le brio intellectuel et l’admiration d’autrui. Alors autant le comprendre tout de suite, notre ego repose sur des éléments précaires. L’ego procure ainsi une confiance factice qui peut être brisée à tout moment. Moins vous donnez de l’importance à votre ego moins vous souffrez de l’avis des autres personnes, plus vous êtes heureux et sûr de vous.

2. L’ego biaise nos rapports aux autres

Nous protégeons notre ego parce qu’il est vulnérable. C’est pourquoi nous sommes attirés par ce qui flatte notre ego et nous nous éloignons de ce qui le menace.

L’idée de notre identité, de notre image, de notre statut social dans la vie est profondément ancrée dans notre esprit et influence constamment nos rapports avec les autres. Nous sommes interdépendants ne n’oublions pas.

La moindre réflexion même pour plaisanter qui vient menacer notre image nous est insupportable. Lors d’un repas, vous débattez d’un sujet, votre interlocuteur vous contredit. Votre agacement ou votre colère montre bien que c’est votre ego qui l’a pris pour lui. C’est l’ego qui se sent contredit alors que finalement ce n’était qu’une idée, une parole.

Vous réagissez de façon inappropriée. Nos rapports avec les autres sont donc déformés et nous ne voyons plus les choses avec objectivité.

3. L’ego nous rend égoïste

Notre ego est là, presque aussi grand que nous, il forme une bulle dans laquelle on se sent protégé. C’est ce que nous pensons… Mais au lieu de nous protéger, il nous coupe de la réalité.

Il nous enferme dans le monde de l’ego là ou nous sommes le meilleur, le plus beau, le plus intelligent et où personne ne nous contredira. Nous aurons une fâcheuse tendance à nous préoccuper de nous-mêmes puisque la moindre contrariété extérieure nous perturbe ou nous décourage.

Nous sommes obsédés par notre réussite ou nos échecs. Abandonner la fixation sur notre image revient à nous préoccuper plus des autres et à voir les autres comme ils sont, sans jugement.

Enfin, d’après Paul Ekman, spécialiste de la science des émotions, les personnes qui accordent peu d’importance à leur ego inspirent et attirent les autres personnes.

Vous avez le choix de donner de l’importance à votre ego ou de vous en libérer, que choisissez-vous ?

Source de l’article original : /zentonik.fr

 

Julie Latour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *