LA VIE APRÈS LA MORT : UNE ENQUÊTE VIENT BOULEVERSER LES CERTITUDES

mort

LA VIE APRÈS LA MORT : UNE ENQUÊTE VIENT BOULEVERSER LES CERTITUDES (Entretien avec Stéphane ALLIX)

On connaît tous des cas de deuil où surgit l’impression de « présence » du défunt. Pour beaucoup, consulter un médium est un moyen de nouer un contact intelligible avec le disparu. Les exemples sont si nombreux que le journaliste Stéphane Allix a cherché à en savoir plus. Il bouscule de nombreuses certitudes avec le livre qu’il vient de publier « Le test. Une enquête inouïe : la preuve de l’après-vie ? ».

Isabelle Léouffre à rencontré l’auteur pour Paris Match, ils ont évoqué différents aspects troublants de son livre lors de cet entretien :

Paris Match : Avec votre “Test”, vous nous entraînez aux frontières du réel. Quelle est la genèse de cette aventure ?

Stéphane Allix : La mort de mon frère, en 2001, dans un accident de voiture en Afghanistan, a bouleversé ma famille et imposé le sujet de la mort au cœur de notre existence. Depuis, je n’ai cessé de me poser des questions et j’ai complètement réorienté mon travail de journaliste : du reportage sur la guerre, le trafic de drogue, le terrorisme, j’ai basculé vers les phénomènes inexpliqués.

Pour entrer en contact avec votre frère ?

Pour comprendre. Pour moi, avant sa mort, les sujets qualifiés de « surnaturels » n’étaient pas sérieux. Puis j’ai découvert des témoignages troublants, des livres, et surtout des travaux de chercheurs sur les expériences de mort imminente (EMI), notamment. En enquêtant, j’ai commencé à mesurer ce que nous prenons pour une certitude scientifique “il n’y a rien après la mort”, ne repose sur aucune preuve.

« L’ENSEMBLE DES PHÉNOMÈNES EXTRAORDINAIRES SONT SCIENTIFIQUEMENT ÉTUDIÉS »

Qu’est-ce qu’une EMI ?

Des milliers de gens racontent avoir vécu un état de conscience éveillé alors qu’ils étaient en état de mort cérébrale. J’ai alors interrogé des médecins : est-ce un rêve, une hallucination ?

Les EMI demeurent encore inexpliquées, mais j’ai découvert que l’ensemble des phénomènes extraordinaires, qui vont de la médiumnité au sixième sens en passant par les expériences aux frontières de la mort sont scientifiquement étudiés.

apres_10.jpg

 

Avez-vous eu des réponses ?

Oui. Il est admis que la conscience est produite par le cerveau, comme la bile l’est par le foie.

Si le cerveau est en état de mort clinique, la conscience devrait s’arrêter. Or, c’est l’inverse qui se produit lors des EMI. Est-ce une activité résiduelle dans le cerveau ?

La persistance d’un esprit, d’une âme indépendante capable de lui survivre ? Aujourd’hui, cette hypothèse est prise très au sérieux par une partie du monde médical.

« LA PHYSIQUE QUANTIQUE NOUS DIT QUE LA RÉALITÉ N’EST PAS CONSTITUÉE DE MATIÈRE MAIS DE VIBRATIONS QUI ÉCHAPPENT AU TEMPS ET À L’ESPACE »

Cela peut-il avoir un lien avec la physique quantique ?

Pourquoi pas ! Que nous dit-elle ? Que la réalité, ce que l’on perçoit comme un monde de matière, n’est pas constituée de matière mais de vibrations qui échappent au temps et à l’espace. Existerait-il dans notre cerveau des zones capables de percevoir ce monde quantique et, par là même, les esprits immatériels des défunts ? Des chercheurs, comme l’Américain Stuart Hameroff, le supposent après la découverte de possibles échanges s’opérant au niveau des synapses, ces zones par lesquelles les communications s’établissent entre les neurones. Si notre cerveau peut détecter des vibrations quantiques, c’est sans doute à ce niveau que les médiums captent les défunts. Hameroff n’en est encore qu’aux hypothèses.

« LES RÉSULTATS DE MON TEST ACCRÉDITENT L’HYPOTHÈSE QUE LA VIE SE POURSUIT APRÈS LA MORT »

C’est à la mort de votre père que vous décidez d’écrire “Le test” ?

Oui. Je savais qu’il aurait aimé participer à une telle expérience. J’ai caché des objets dans son cercueil. Je n’en ai parlé à personne, pas même à ma femme. Mon hypothèse était la suivante : mon père est vivant quelque part, aussi je lui demande de dire à des médiums que je vais aller interroger quels sont ces objets.

Quelle est votre conclusion ?

Mon père y est parvenu. C’est stupéfiant, incroyable, extraordinaire ! Les résultats de mon test accréditent l’hypothèse que la vie se poursuit après la mort.

Ne serait-ce pas notre ADN qui communique avec l’ADN du médium, ou une forme de télépathie ?

Mais c’est aussi bizarre que quand un médium vous dit qu’il communique avec les morts ! Dans mon livre, je détaille les expériences des chercheurs et les hypothèses conventionnelles – fraude, mentalisme, autosuggestions – en isolant le médium. Et ça marche ! Seul dans une pièce, coupé de tout, il obtient la même communication claire et précise avec des défunts. C’est vérifiable. Mon “Test” en apporte la confirmation en donnant la parole aux médiums qui décrivent en détail leur démarche.

Peuvent-ils nous conditionner si nous sommes fragiles ou crédules ?

Les gens qui les consultent sont la plupart du temps en deuil, donc fragilisés et plus facilement influençables. Il faut être vigilant. Je donne d’ailleurs des conseils pratiques. Mais je vous parle ici d’expériences conduites en laboratoire et dans des conditions rigoureuses, comme ce que j’ai fait moi-même durant ce test.

Pour entrer dans cet état de conscience modifié, pensez-vous que les médiums soient différents de nous ?

Ils ont une hyper-intuition stupéfiante ! La qualité d’un médium se juge à sa façon d’être à la fois présent avec nous tout en parvenant à faire le vide pour se connecter à ce monde invisible. La plupart des gens ne sont pas capables de discerner ce qui provient de leur intuition de ce qui constitue leur imagination.

« SIX MÉDIUMS ONT DÉCRIT PLUSIEURS DÉFUNTS DE MA FAMILLE, PARFOIS EN DONNANT LEURS NOMS »

Quels ont été les points communs entre les six médiums que vous avez consultés ?

Ils ont tous capté plusieurs défunts de ma famille en plus de mon père. Voilà un autre point stupéfiant : les médiums ont décrit les mêmes personnes, parfois en donnant leurs noms. Croire que ces résultats sont dus à un heureux hasard est irrationnel.

Votre livre est-il une façon de faire le deuil à la fois de votre frère et de votre père ?

Non. C’est une enquête journalistique, objective et rigoureuse. Certes, savoir que le défunt continue son existence ailleurs et qu’il va bien peut aider à accepter cette séparation totale.

Après une séance chez le médium où vous avez senti la présence de votre père, qu’avez-vous pensé ?

Je sais qu’il va bien. Des éléments rationnels m’ont convaincu que la vie n’est pas réductible à notre existence physique. Ensuite, ce que les médiums m’ont expliqué de la mort a fait naître en moi l’intuition que la façon dont mon père a vécu son existence colore sa vie après la mort. Ce n’est pas une vision religieuse ni morale de l’existence, c’est un fait observé par des médiums : ce que l’on réalise de notre vivant a un impact sur notre vie d’après.

Les médiums lâchent-ils leur ego pour se connecter ?

Oui, car l’ego nous protège en filtrant le monde extérieur. L’inconvénient de ce filtre est qu’il nous empêche aussi de recevoir des messages utiles que seuls les médiums entendent.

« LA FOLIE EST-ELLE UNE TROP GRANDE OUVERTURE À UN MONDE INVISIBLE? »

Les médiums auraient-ils une faille ?

Don, fragilité ? Une des médiums que j’ai testés a frôlé le monde de la folie et est parvenue à trouver son équilibre tout en apprenant à maîtriser ses perceptions. Mais qu’est-ce que la folie ? Cette femme est équilibrée, alors que son frère souffre de schizophrénie. Il semble victime des mêmes perceptions que sa sœur. Elle parvient à les intégrer alors que lui est submergé. La folie est-elle une trop grande ouverture à un monde invisible ? Cette piste de réflexion passionne de nombreux psychiatres. En tout cas, la médiumnité n’est pas un super-pouvoir mais un sacerdoce. Le sens de l’abnégation des médiums m’a beaucoup impressionné.

Est-ce que certains morts ne veulent pas partir ?

Oui, et ils sont nombreux. Dans notre société où la spiritualité a disparu, une majorité de gens meurent sans savoir ce qu’il y a après ; il semble qu’ils soient un peu perdus une fois de l’autre côté…

Vous dites que nous continuons à évoluer après la mort…

Et nos caractéristiques psychologiques sont amplifiées. Il n’y a plus le corps qui nous structure, nous bloque dans le temps et l’espace. Là-bas, nous sommes dans une liberté totale. Et si nous maîtrisons mal certaines de nos émotions de notre vivant, après la mort nous aurons encore plus de difficulté à les contrôler. Un lama tibétain m’avait dit : “Si vous voulez savoir à quoi ressemblera votre mort, regardez vos rêves.” En effet, d’un point de vue psychologique, la mort ressemble à un rêve : parfois magnifique, tantôt déroutant, incontrôlable, inquiétant ou sublime, il est le fruit de nos émotions libérées de toute contrainte. Il semble donc qu’il en soit ainsi dans l’au-delà.

Mais où part le défunt ?

Au moment où la personne meurt, des proches décédés l’attendent pour l’emmener dans ce que j’appelle “le monde invisible”. Même les médecins et les infirmiers qui travaillent en soins palliatifs le décrivent. C’est, par exemple, une vieille dame en parfaite santé mentale qui dit : “Vous voyez mon mari assis dans le fauteuil ? Il m’attend.” Elle seule le voit. C’est comme si, à l’approche de la mort, les deux mondes se rapprochaient. Au moment du passage, il se dégage une énorme énergie ; je l’ai vécue avec mon père. Comme si l’on me prenait par les épaules et que l’on me secouait. Ce n’est pas juste l’émotion. Christophe Fauré, psychiatre spécialisé dans le deuil, avec qui je m’entretiens à la fin du livre, évoque les mêmes témoignages rapportés par ses patients. Et les proches défunts qui viennent chercher le mourant sont toujours bienveillants.

La terre est peuplée de beaucoup de gens malveillants, alors pourquoi, dans l’au-delà, deviendraient-ils bienveillants ?

Ceux-là restent malveillants ! S’il n’a pas changé de comportement avant de mourir, un mari qui bat sa femme va continuer à avoir les mêmes pulsions. La mort ne nous délivre pas, comme par magie, de nos défauts, de nos blessures non soignées. Mais, à chaque seconde, les êtres vivants comme les morts peuvent s’apaiser et guérir.

Donc si nous rencontrons des bourreaux dans l’invisible, on peut se retrouver en danger ? C’est angoissant !

Les médiums expliquent que nous ne sommes pas tous placés au même niveau. Sur terre, on se trouve tous sur le même plan. Mais, de l’autre côté, les gens qui sont en proie à une grande confusion intérieure sont plus ou moins ensemble. D’où l’intérêt de travailler sur soi quand on est sur terre. Le libre arbitre existe.

« MÉDIUMS ET DÉFUNTS SE RENCONTRENT AU MILIEU D’UN PASSAGE, LÀ OÙ S’OPÈRE LA COMMUNICATION »

Comment les défunts communiquent-ils avec les médiums ?

Ils se rapprochent de notre monde. Cela demande de l’énergie aux médiums et aux défunts. Plusieurs médiums m’ont dit : “Ton père est très loin, il est obligé de se rapprocher.” A l’instar d’un tunnel ou d’un passage conduisant du monde des morts vers celui des vivants et vice versa. Médiums et défunts se rencontrent au milieu, là où s’opère la communication.

Peut-on retenir un défunt ?

Si vous êtes mort et que vous voyez vos proches inconsolables, vous aurez probablement envie de rester près d’eux pour essayer de leur dire que tout va bien. Mais, rassurez-vous, sous la douche, ils sont discrets ! [Il sourit.] En cas de décès brutal ou accidentel, certains défunts ne savent pas qu’ils sont morts. C’est une constante quand la mort est subite : ils ont plus de difficulté à la réaliser.

Christelle, une des médiums que vous avez testée, côtoie des gens en fin de vie à l’hôpital car elle est aide-soignante. Elle voit l’esprit de personnes dans le coma se promener dans les couloirs. Comment savoir si elle n’a pas des visions ? Qu’en pense la psychiatrie ?

La psychiatrie explique que les hallucinations sont liées à un tableau psychologique caractéristique de déséquilibre. Or, quand Christelle et les autres médiums parlent de leurs visions, ils décrivent certes des scènes “anormales”, mais leur propre vie, leurs comportements, sont ceux de personnes équilibrées qui ne sont pas en souffrance. Ces visions ne peuvent pas s’expliquer par un problème pathologique.

« LES GUIDES VOUS PARLENT À TRAVERS VOS INTUITIONS »

Vous affirmez que l’on a tous des guides. Comment se connecter à eux ?

En faisant le silence en nous quinze minutes par jour, par exemple, afin de créer un espace d’accueil. Ils sont là pour nous aider, encore faut-il parvenir à les entendre dans le brouhaha mental qui agite notre cerveau. Faites ce simple exercice et vous verrez que, au bout d’une semaine, vous commencerez à discerner des intuitions. Les guides vous parlent à travers elles.

Quels changements se sont opérés en vous depuis cette expérience ?

J’essaie d’être quelqu’un de bien parce que cela me suivra dans l’au-delà. Je travaille afin qu’une partie de mon activité de journaliste soit au service des autres.

– LIVRES : Le test. Une enquête inouïe : la preuve de l’après-vie ? – et ses ancien écrits –

 Les LIVRES de Stéphane ALLIX

▼ Cliquez sur les livres  ▼  pour infos ou commander  ▼ 

jhkhjkhhkjh.jpg

L’idée qu’une transcendance existe m’a été donnée par le contact avec l’être qui a été mon père. Je sais que ma mort sera le couronnement de mon existence. Nous sommes tous immortels, mais nous devons passer par cette étape qu’est la mort. La vie nous impose des épreuves, j’essaie d’apprendre d’elles. Une blessure va-t-elle me détruire ou me construire ? La mort de mon frère a été un drame absolu, mais elle m’a obligé à me poser d’autres questions et, aujourd’hui, je suis apaisé. Dans notre société, nous considérons le plaisir comme la source du bonheur, mais la vie n’est pas que du plaisir, et le bonheur naît de nos confrontations à des choses positives comme à des événements plus difficiles. C’est notre capacité à faire face qui, paradoxalement, donne du sens à notre existence. Ce qui rend la vie des êtres humains si dure, c’est l’absence de sens.

Stéphane Allix est journaliste. Fondateur de l’Inrees et du magazine «Inexploré», il est l’auteur et l’animateur des «Enquêtes extraordinaires» sur M6. Il vient de publier « Le test. Une enquête inouïe : la preuve de l’après-vie ? » éd. Albin Michel.

Source : parismatch.com

(Merci d’inclure cette ligne si reproduction. ©Nath Shu du site http://vivons-la-lumiere.blog4ever.com/.)

Clément Artois

32 Commentaires

  1. Que la paix soit ds le coeur de chaque être. Vive la magie de l’existence visible ou invisible. ns sommes des êtres de lumière.

  2. Merci de partager vos experiences. Je Suis pasionnee par tout ce qui peut toucher la vie apres la mort. Il m’est arrivee a plusieurs reprises de rever a mon amie et a ma famille qui me donnent des messages a transmettre a leur Mari ou enfants. Mon amie qui est morte dans un accident de voiture m’a dit de dire a SA maman d’arreter de pleurer car Elle est enfin heureuse la ou Elle est. Elle m’a dit de dire a SA maman de regarder dans un sac a dos qu’elle a ecrit cinq lettres qu’elle n’a pas eu le temps de poster. Dans ces lettres Elle dit a qu’elle point qu’elle est malheureuse. SA maman a retrouver les lettres . Je Suis restee sans parole surtout que mom mari me disait que Je .revais .

    • Bonjour,
      Je suis ravi que vous ayez pu trouver la paix, mais je sent que vous avez encore beaucoup de questions… Je m’appelle Damien Roty, je suis énergéticien et travaille à l’éveil des gens. Le fait que vous ayez pu communiquer montre vos capacités à devenir magnétiseur, guérisseur ou ce qu’on a pu appeler sorcier ou mage par le passé. Vous avez la possibilité de faire beaucoup de bien autour de vous, à l’image de la mère votre amie. Si vous voulez en parler plus profondément, voici mon téléphone 06.52.85.98.92.. Bonne journée!

  3. J’adore vraiment votre site et je ne manque pas de lire un article, depuis déjà très longtemps…je suis souvent en accord, mais parfois j’ai l’impression que la pensée n’a pas été poussée assez loin, ce qui me désapointe un peu…ça commence souvent bien, mais je sens une sorte de relâchement vers la fin…ce qui se conclus en une petite frustration intellectuelle de ma part…d’un autre côté en me provocant de la sorte, vous me motivez à approfondir mes propres réflexions, donc merci…

    …j’aimerais donc vous inciter a utiliser le terme de « l’unité » lorsque vous parlez du tout dont nous fesons partie…le « monde invisible » comme mentionné dans votre article…nous somme une concentration d’énergie et à la mort nous allons nous dissoudre dans celle-ci…l’unité.

    Personellement j’essai de trouver la force qui me permettra de conserver une certaine concentration de mon énergie, pour pourvoir permettre à mon âme subsister à la mort de mon corps physique…et pouvoir continuer d’exister consciemment sous forme d’esprit…ou de « fantôme » si vous préférez.

    Je ne crois pas détenir la vérité absolu, mais je mourrais d’envie de partager ma vision avec vous…alors bonne continuité et comptez sur moi pour continuer de vous lire assidûment…sur ce merci et à la prochaine.

    • Ne vous en faites pas, lorsque nous mourrons, nous perdons notre corps physique et restons 40 jours avant de nous élever et rejoindre la conscience universelle… Seul les personnes ayant accompli tt ce qu’elle devait accomplir reste à jamais sur terre, si c’est votre souhait, vous avez du boulot dans votre vie physique à faire!!! 😉

      • Pour être franc avec vous, je ne sais vraiment pas où vous avez ces ’40jours’??? J’ai fait 2 EMI et croyez-moi ces 40jours n’existent pas.

  4. J’adore vraiment votre site et je ne manque pas de lire un article, depuis déjà très longtemps…je suis souvent en accord, mais parfois j’ai l’impression que la pensée n’a pas été poussée assez loin, ce qui me désapointe un peu…ça commence souvent bien, mais je sens une sorte de relâchement vers la fin…ce qui se conclus en une petite frustration intellectuelle de ma part…d’un autre côté en me provocant de la sorte, vous me motivez à approfondir mes propres réflexions, donc merci…

    …j’aimerais donc vous inciter a utiliser le terme de « l’unité » lorsque vous parlez du tout dont nous fesons partie…le « monde invisible » comme mentionné dans votre article…nous somme une concentration d’énergie et à la mort nous allons nous dissoudre dans celle-ci…l’unité.

    Personellement j’essai de trouver la force qui me permettra de conserver une certaine concentration de mon énergie, pour pourvoir permettre à mon âme subsister à la mort de mon corps physique…et pouvoir continuer d’exister consciemment sous forme d’esprit…ou de « fantôme » si vous préférez.

    Je ne crois pas détenir la vérité absolue, mais je mourrais d’envie de partager ma vision avec vous…alors bonne continuité et comptez sur moi pour continuer de vous lire assidûment…sur ce merci et à la prochaine.

  5. Tres tres interessants…..j ai`une peur terrible de la mort…….est-ce que lire ce livre pourrait reellement m aider……J aimerais tellement communique avec ma mere decedee depuis au dela de 30 ans……serais-ce possible…..Je vous remecie et felicite votre travail…..

    • Bonjour,
      Dans notre société, je comprend vos craintes de mourir et vous avez raison! Même si mourir ne veux seulement dire au final que nous perdons notre corps physique, c’est quand meme ce qu’il nous manque après… Après le décès, nous restons 40j (si tous se passe bien) avant de s’élever… Nous pouvons redescendre après sereinement pour guider ou protéger les gens… Certaines entités ne monte pas et c’est là que cela créé des problèmes…
      Votre mère dit qu’elle est fière de vous et qu’elle sera toujours là pour vous protéger. Elle a du mal cependant avec votre compagnon… C’est à prendre avec interprétation…

  6. Merci! votre texte a répondu à certaines questions que je me posais depuis longtemps. j’en ai d’autres: Est-ce que le défunt peu se manifester à travers un rayon de soleil qui entre en nous comme un éclair? J’ai vécu cela et je me suis senti traversé par une immense énergie pleine d’amour

  7. si je comprend bien, il ne faut pas se faire incinerer car si notre ame reste 4 jours, ca nous ferait souffrir. C est bien cela ?

    • Pas de souci de ce côté là je crois, une fois le corps physique perdu, il est perdu… Nous ne sommes sensés restés que 40 jours après la mort, le temps de comprendre que nous sommes morts, de faire nos petits paquets et de dire au revoir à nos proches…

      • En fait, aussitôt que nous quittons notre corps, il n’y a pas de regrets, de peine, de questions… on est ‘ailleurs’ et cet ailleurs est tellement rassurant, doux et incroyable que notre seule volonté est d’y rester…

  8. Moi j’ai vécu ce que certains appellent EMI j’étais malade je souffrais du paludisme qui tue beaucoup en Afrique devrais avoir dans les 16 ans j’étais sur mon lit en grande souffrance je luttais je me sentais à bout de force puis j’ai fini par lâcher puis je me suis vu c’est à corps allongé puis mon âme quittant mon corps me rejoindre de loin je voyais une lumière blanche très appaisant et attirante donc je dirigeais naturellement vers cette lumière puis soudain j’entends une voix me dire  » ce n’est pas encore ton heure tu dois retourner  » puis après j’ai ouvert les yeux j’ai vu ma mère en train d’appliquer sur mon de la pommade Hacogène sur le front je n’ai pas du tout compris ce qui venait de m’arriver je n’ai rien dis à mère et c’est l’âge de 43 ans que j’ai pu lui raconter ce qui m’est arrivé le jour là.
    Ce que je peux dire sur cette lumière est que la paix la sérénité qu’elle dégage qu’elle procure n’est pas de ce monde

  9. Bonjour, tout d’abord merci de partager vos expériences, c’est vraiment très passionnant. J’ai toujours été très attirée par la vie après la mort. Je viens d’une famille ou il y a eu beaucoup de morts tragique, accidents violent, maladie,suicide… Par moment j’ai l’impression d’être perméable a tout ça. J’essais de comprendre par le biais de la méditation, le yoga, les livres car moi même j’ai un mal être que j’ai depuis toujours. Et je suis persuadée, que cela a une relation direct avec mon histoire familial. Enfant déjà j’etais réceptive a tout ça.
    Au mois de Décembre dernier, alors que nous en parlons que très très rarement, j’ai demandé à mon père si il se souvenait de sa mère, c’est sorti tout seul de ma bouche, et jamais nous en parlons. Et ce jour là, c’étais le jour du décés de sa mère et de son frère mort d’un térrible accident en venant chercher mon père à l’école .C’est que quelques jours après que j’ai compris, la date. Je me suis sentie très triste. Vraiment. Toute ma vie, il m’est arrivée des choses bizarre comme çà. Mais je controle pas et c’est pas toujours positif. J’aimerai tellement communiquer avec les membres de ma famille. Pensez vous qu’il est possible? je pense à ma famille paternelle particulièrement. Pensez vous que sa serai possible? Pensez vous qu’il possible qu’il y est un lien avec mon mal être et leurs histoires car je ne les ai jamais connu. Je vous remercie et bravo pour votre travaille. Au plaisir de vous relire. Cordialement

  10. Bonjour votre analyse m’a beaucoup plus pratiquant moi meme du reiki et ayant des dons de médium je me suis retrouvée dans votre étude. Mais certaines personnes parlent de 40 jrs apres la mort je ne suis pas d’accord. 5 jours sont nécessaires en moyenne ensuite comme est dit dans l’enquête certaines ames n’ayant pas consciente pour x raisons peuvent être coincés et ne pas rejoindre la lumière d’ou l’utilité des médiums pour transmettre leur message qui leur permettra de s’envoler là ou ils sont tant attendus. Encore merci pour votre témoignage .

  11. Bonjour et merci d’avoir partagé votre expérience
    Quand ma mère est décédée, je lui demandais souvent de rester près de mon père et de le soutenir dans son chagrin. une nuit, j’ai fait un rêve. toute la famille (se promenait en forêt et ma mère se tenais près de mon père, moi j’étais un peu en arrière. elle s’est retournée vers moi et m’a sourit. j’étais la seule à la voir. une amie m’a dit que si j’étais la seule dans mon rêve à avoir conscience de sa présence c’est parce qu’en fait elle me délivrait un message.
    Ça fait 3 ans de ça et je n’ai plus eu d’autre rêve « réel ». comment rentrer de nouveau en contact ?

  12. Je suis curieuse et en même temps effrayée à l’idée qu’on pourrait rentré en contact avec un défunt!! Ma maman est décédée il y a deux ans et j’ai fais deux rêves avec elle où elle me demandait d’être prudente et qui ce sont avérés être utiles…….!!! depuis je n’ai plus rien….!! j’aurais aimé voir un/une médium mais j’ai peur d’apprendre de mauvaises nouvelles

  13. une très humble opinion quant aux capacités des médiums et spirites (je coche les 2 cases me concernant) c’est que nous utilisons des parties « autres » de notre cerveau, comme le propose d’ailleurs, comme vous le soulignez, le rapprochement éventuel à faire avec la notion de folie. S’il est accordé que nous n’utilisons qu’une infime fraction de notre cerveau et qu’on peut penser que nous circulons habituellement entre 2 lignes parallèles plus ou moins fixées pour beaucoup d’entre nous, peut-on imaginer que dyslexiques, schizophrènes, autismes et al, et médiums, et spirites (liste non exhaustive ou restrictive), ne font en fait qu’utiliser ces parallèles mais en décalé, non calqué sur le normatif sociétal. On pourrait alors questionner les diverses habiletés autres de la norme? La capacité, entre autre, de s’approcher du monde des défunts ou de prédire certains évènements, d’être un peu plus sensible à nos guides? C’est la rationalisation que j’ai vis-à-vis de mes propres ressentis, flashs, informations de médium-spirite avec tout le questionnement de ce que je vois, l’information factuelle pcq vérifiée qui m’est fournie

  14. C’est un article très intéressant et qui répond à certaines incertitudes, cela me parait évident. Mais là où je veux rebondir, c’est sur « LA PHYSIQUE QUANTIQUE NOUS DIT QUE LA RÉALITÉ N’EST PAS CONSTITUÉE DE MATIÈRE MAIS DE VIBRATIONS QUI ÉCHAPPENT AU TEMPS ET À L’ESPACE ». OUI bien sûr, cela même me semble évident et je vais vous expliquer pourquoi. Bien évidemment, dans le milieu de la physique, nous parlons de « matières » et nous, dans notre milieu, nous parlons d’énergies vibratoires, c’est parce que nous la captons… parce que nous en avons conscience que nous pouvons nous relier aux autres et même au-delà. Preuve qu’elles existent bien et que c’est ça qui a créé notre univers. C’est cette même source d’énergies vibratoires qui crée la matière ! C’est l’infiniment petit, l’invisible et pourtant palpable. Mais pour les personnes plus septiques, je vous expliquerai plus simplement. Comment pensez-vous que les mal-voyants et les aveugles arrivent à décrire des endroits, des reliefs, des personnages ? Seulement par le toucher ? non. Parce qu’ils sont centrés sur eux-même pour appréhender un danger, être sûrs de leur direction, ils ressent ces vibrations qui vont s’assembler pour créer une image. Donc pour moi, oui, oui, oui, la physique quantique a un lien et c’est aussi grâce à elle qu’il est possible de faire des reprogrammations quantiques de l’ADN (remodeler le mode de pensées pour l’équilibre et l’harmonie de l’être).

  15. Vraiment loin du compte . l’auteur de cet article fait l’éloge des médiums! Cependant c’est triste d’ignorer qu’il existe bel bien des etres invisibles à l’oeil nu mais vivant qui sont le fruit de ces communications! Aucun mort ne revient parler avec qui que ce soit mais bien ces etres plus connus sous le de genies . Des etres qui sont sur terre avant l’etre humain.Les morts sont dans une dimension que nulle ne peut atteindre meme pas un génie. Ils attendent que leur créateur les ressucite pour le jour du jugement dernier. Ce grand jour où les livres seront ouvert , ou le contenu des poitrines sera connus! Un joir térrible où Dieu sera le seul maitre et les infidèles , les idolatres et les hypocrites veront avec leur propres yeux l’enfer dont ils seront le combustible .

  16. Bonjour, j adore lire des textes sur ce sujet, personnellement je n’y connais rien.
    J’ai perdu mon papa en 2011, et j’aimerais savoir quelles conditions doit avoir le défunt et la personne vivante pour communiquer s’il-vous-plaît ? Merci

  17. Bonsoir,
    Je cherche un medium pour entrer en contact avec un membre de ma famille décédé il y a 4 ans.
    Je vous remercie par avance
    Michelle

  18. j ai vécu beaucoup de choses depuis toujours visions de personnes bénies contacts avec les défunts;rêves qui ne sont pas des rêves mais voyages ailleurs vers des personnes qui m ont expliquées certaines vérités mais en sortes paraboles qu il faut que moi j essaye d assimiler et comprendre quelques fois un grand temps de silence et on se dit ne n apprend plus rien et non meme là nous sommes toujours sur la route ;celui qui frappe à la porte toujours et toujours est toujours soutenu et éclairé ;une fois qu on a comprit une leçon s en est un autre qui arrive ;,je me suis mise souvent dans le noir ;dans le brouillard mais la Lumière est toujours là sur nous en nous une personne plus haut de la conversation a dit qu il faut attendre la résurrection je respecte toutes pensées nous ne sommes pas des clones mais pour moi meme qui lit la THORA LES QUATRE ÉVANGILES ET LES APOCRYPHES LE CORAN et tous les livres qui pourraient m ouvrir l esprit que je lis avec discernement ,toutes les personnes de bonnes volontés et de paix ex le Dalai lama sans parler des expériences de milliers d personnes et la mienne propre DIEU OU SOUS UE AUTRE APPELLATION EST LE DIEU DES VIVANTS JÉSUS nous l a dit et redis ,,,s il y a des djinns aussi pourquoi pas ……je ne met pas de freins à la création divine et nous petits humains nous sommes un petit bout de l iceberg , Il ne faut pas enfermer dans une petite boite notre créateur qui est au delà de ce que nous pourrions comprendre nous avons l éternité pour avancer

  19. « LA VIE APRES LA VIE »
    Le 01 avril 2011 là ou ma vie a basculé
    Première partie Récit EMI (état de mort imminente)
    La « vie » après la mort … Ou la VIE après la VIE… LE 01 AVRIL 2011 … Une violente douleur dans la poitrine puis dans le bras gauche et la mâchoire une heure de massage cardiaque dix électro choque, 14 jours de coma, le cœur s’arrête, et tout bascule dans l’inconscience, c’est la mort………………………………..
    Les premières sensations de chose irréelle sont des images d’un grand tunnel sans fin avec des Couleurs vives et violente plein de tourmente et de bruit comme si je tombais dans un précipice sans fond .Mon corps me faisait mal avec des nausées, la panique s’emparait de moi de voir ce monde qui me paraissait être l’enfer.
    Dans un bruit infernal tout s’arrête subitement et je suis assis au sol autour de moi des labyrinthes en forme de grotte dégoulinant d’humidité avec des plantes horrible et ces personnages hideux et encore ces vilains oiseaux de gros poussins que je revis plus tard dans ma chambre.
    Une voix que je ne connais pas me dit (ne reste pas ici tu n’en ressortiras jamais, cette tourmente sera de pire en pire, tu n’as rien fait pour mériter cela) Je ressentais tous ce qu’il se passait autour de moi beaucoup d’agitation et j’étais content d’avoir quitté ce monde irréel mais très vite la réalité reprenait le dessus et encore ces souffrances et ce mal être de mon corps, tout à coup une grande confiance dans l’équipe médicale s’installa dans mon esprit je sentais que quelque chose se passait je me sentais bien, tous était paisible je m’endormais dans un sommeil profond plus rien ne pouvais plus m’arriver, encore quelque mot de l’extérieur du personnel soignant très lointain et presque inaudible puis cette sensation de bien-être .
    Dans un élan surnaturel je me sentis m’envoler à grande vitesse autour de la terre et la carte du monde défilait au-dessus de mon lit je cherchais un endroit ou me poser certaine image de ma vie apparaissait selon l’endroit où mes yeux se posait, j’avais l’impression d’être en errance. Quand tout à coup une lumière très vive ni blanche peut être une couleur bleutée indéfinissable mais une ambiance sereine dans un calme paisible ou l’on ressent que de l’amour et du bonheur sans souffrance ni torpeur. Là j’aperçus le visage de mon frère (décédé récemment) les yeux regardant vers le ciel puis quelque instant plus tard il me dit « pas toi redescend »surpris par cette ordre je ne comprenais pas pourquoi je devais redescendre sur cette terre, j’étais si bien et je ressentais que toute ma famille père mère frère oncle tante grand-mère grand père et bien d’autre était la et m’attendait. Puis sous mon insistance un dialogue sous un bel arbre s’établit avec mon frère qui m’expliqua que je n’avais rien à faire ici. Je ne comprenais pas pourquoi lui il avait le droit de vivre ce bonheur mais pas moi il m’expliqua que sur terre ma famille avais encore besoin de moi (et la sienne alors elle n’a pas besoin de lui ?) j’ai eu un sentiment d’injustice lui qui n’était pas croyant et que l’on a incinéré contrairement à ce qu’il se fait dans la famille c’est le premier et j’espère le dernier.(c’est un coup de gueule personnel).Puis il ajouta qu’il était bien avec les siens et qu’il avait accompli sur terre ce qu’il avait à faire et là je vis tous les visages de mes proches décédé dans un flou rapide je tendais la main droite vers eux mais aucun ne la saisit les larme me coulait des yeux tel un torrent et je suppliât encore et encore qu’un seul m’accepte ou me parle mais en vain(c’était trop injuste).

    Je me retrouvais seul, soudain une silhouette vêtu de blanc et bleu sans vraiment de visage avec une petite voix me laissait quand même le choix de rester ou de redescendre c’était la seule main tendu que je pouvais prendre. J’étais conscient que le fait de revenir sur terre signifiait pour moi souffrance mais je ressentais l’amour de ma famille terrienne et toute la peine qu’il avait, mon choix fut de revenir vers eux, ce choix je l’ai fait pour eux car pour moi il aurait été plus facile de rester là où j’étais. La transition fut brutal un mal être s’emparait de mon corps et encore ces image fugace. Puis cette voix de cette infirmière du nom de Marie que je percevais parfois (pendant mon coma) était pour moi d’un grand réconfort quand elle était près de moi je savais que j’étais réellement sur terre car elle me parlait beaucoup, je ne l’ai pas vue mais dans mon esprit elle ressemblait à mon épouse quand elle était jeune. je suis sur maintenant qu’il y a quelque chose de beau après la mort (laquelle ne me fait pas peur, ce qui me terrifie c’est l’approche de la mort) et cette chose s’adresse à tout le monde croyant ou pas de toutes religions confondue dès lors que l’on a mérité par notre vie sur terre, c’est un ressentis que j’ai.
    Depuis un morceau de moi est resté ailleurs, je ne suis plus le même dans ma tête les choses ne sont pas très claire, parfois je me sent étranger à ce monde ,j’ai aussi parfois du mal à me supporter je pense ne plus être le même qu’avant je le ressent aussi de la part de mes proches ,je me demande si j’ai fait le bon choix, mais quand tout va bien je suis certain que ce choix était le bon, je le doit à l’acharnement d’une équipe médicale hors pair et c’est pour cela que je dois tenir le coup au moins par respect pour leur travail les mots manque la aussi pour les remercier . Je n’ose pas parler de toutes ces choses, c’est pourquoi je l’écrit avec beaucoup de difficulté.
    La rédaction de ce récit m’a pris beaucoup de temps par petit morceau j’ai reconstitué ces évènement avec mes mots mais certaine chose ne peuvent ni être écrite ou dite tellement c’est indescriptible cela peut paraitre de la folie ou du rêve , j’ai l’impression que je n’ai pas le droit d’en parler et j’ai honte de ce qu’il m’est arrivé, de ce que j’ai fait subir à ma famille, car je n’ai pas vécu la réalité de ces jours de coma plusieurs fois par semaine la nuit je revit certaine scène soit en cauchemar soit en bonheur je souhaiterais que tout ce qui est négatif sorte de mon esprit car pour moi cette expérience fut plus négative que positive ,mais néanmoins j’ai une profonde envie d’y retourner car maintenant je me sent inutile ici-bas . Je pense que je n’ai vu que le passage qui mène à l’au-delà sans avoir franchis un certain seuil, un jour je pourrais voir de l’autre côté.
    La vie sur terre n’est qu’une étape, elle est la préparation à une autre VIE « mais il n’existe pas de mot pour décrire ce quelle sera…… ********************************************************

    Deuxième partie RESSENTIS ET EVOLUTION DE LA REFLEXTION
    Ecrit le 15 février 2014

    Une mort suicidaire passerait par la faucheuse «qui ment en disant qu’elle nous conduirait dans un monde meilleur «Cette mort n’aurait de conséquence qu’une âme en errance ou bien une âme dans le « bas astral « (enfer)….
    « Naitre, mourir, renaitre sans cesse, tel est la loi «
    Je me suis rendu compte qu’a la plupart des personnes à qui j’ai remis ce document le dialogue fut rompu pratiquement à chaque fois et je me demande bien pourquoi ?
    Depuis je me sens seul comme si j’étais isolée du monde, je suis sur mon ile et j’observe le monde d’un autre point de vue et parfois j’ai très peur de tout ce qui m’entoure. Je ressens que tout se dégrade autour de moi, le contact avec les gens et ma famille, et même mon couple le dialogue, tout cela a changé. Je souhaite que cette situation ne soit que passagère car c’est très difficile à vivre.
    Je n’arrive pas à me concentrer sur des choses courante (la conduite, le bricolage etc.…) lire, se poser et tout simplement ne rien faire, une heure maxi et tous part dans tous les sens comme si le cerveau se déconnectait même des choses logique que je faisais sans problème avant sont devenue difficile à accomplir.
    Les nuit sont parfois infernal avec des réveils spontané les yeux grand ouvert et souvent accompagné de mal de tête, même après deux ans et demie et toujours les ces images de cet EMI (Quand cela cessera-t-il?)
    J’aimerais mettre à profit plus tard cette expérience auprès de personne au porte de la mort du corps afin de les réconforter, de les préparer à ce qu’ils vont voir de l’autre côté et de les aider à passer ce cap. Le fait de partager, ce que je commence à appeler un « TRESOR » tel un jardin en friche que je dois nettoyer et cultiver faire pousser tout ce qui est bon en moi et détruire tous ce qui est mauvais .C’est une façon qui peut m’aider énormément à affronter ce quotidien qui me pèse sur les épaules. L’envie de partager tout cet Amour, avec un grand A, que j’ai pu constater de l’autre côté me donne le courage de parler avec des gens réceptif. Je suis persuadé que, si les gens savaient qu’il allait mourir, ils nous inviteraient chez eux pour un dernier repas.
    « Celui qui meurt avant de mourir, ne meurt plus quand il meurt »
    Celui qui un jour a vécu la mort n’a désormais plus aucune raison de la craindre. Le fruit d’un EMI (Etat de Mort Imminente), on toute leur vie pour l’assimiler, et après, toute sa mort pour la savourer….

    3 ème partie, réflexion personnel et citations qui correspondent à mes ressentis
    La mort est toujours représenté par le noir et la tristesse, certes cela fait beaucoup de mal de perdre un proche, et j’en sais quelque chose, mais il faut que tout le monde comprenne que pour celui qui part ce n’est que du bonheur, quand le jour arrivera pour moi-même mon souhait est tout soit en blanc (les fleurs, les gens etc..) et que la musique soit celle que vous aurait choisi avec votre cœur qu’elle soit gaie et sachez que je serais toujours avec vous ,vous ne m’entendez plus mais rien ne pourra vous empêcher de me parler et suivez bien cette prière « Amérindienne « qui n’est que pure vérité.

    « Ne me pleurez pas…je ne suis pas mort «
    Quand je ne serai plus là, lâchez-moi !
    Laissez-moi partir
    Car j’ai tellement de choses à faire et à voir !
    Ne pleurez pas en pensant à moi !
    Soyez reconnaissants pour les belles années
    Pendant lesquelles je vous ai donné mon amour !
    Vous ne pouvez que deviner
    Le bonheur que vous m’avez apporté !
    Je vous remercie pour l’amour que chacun m’a démontré !
    Maintenant, il est temps pour moi de voyager seul.
    Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
    La confiance vous apportera réconfort et consolation.
    Nous ne serons séparés que pour quelques temps !
    Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
    Je ne suis pas loin et la vie continue !
    Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !
    Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
    Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
    La douceur de l’amour que j’apporterai !
    Quand il sera temps pour vous de partir,
    Je serai là pour vous accueillir,
    Absent de mon corps, présent avec Dieu !
    Je ne suis pas là, je ne dors pas !
    Je suis les mille vents qui soufflent,
    Je suis le scintillement des cristaux de neige,
    Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
    Je suis la douce pluie d’automne,
    Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,
    Je suis l’étoile qui brille dans la nuit !
    N’allez pas sur ma tombe pour pleurer mais pour me parler
    « Je ne suis pas là, je ne suis pas mort. »

    Cette prière n’est que pure vérité pour l’avoir vécu dans ce sens de Cette façon en 2011 lors de mon coma
    « Prenez soin de ce tout ce qui vous entoure »
    La vie sur terre est difficile, ennuyeuse avec ces moments d’angoisse, ces moment heureux que nous nous devons être encore plus heureux au quotidien Nous aimer, nous aider, sans haïr, sans se juger les un les autre, laissons de cote le côté matériel bien et argent qui ne font que se battre les humains tel qui sont sur terre et qui seront sur le même pied d’égalité le moment venue. Mon rêve serait ne plus rien posséder et de vivre que des choses que la terre nous offre si généreusement et que l’on ne sait pas forcément tirer profil au bon moment . Tous passent tel des nuages, il faut profiter de tout ce qui est offert comme à une pierre précieuse brute pour lui donner toute sa richesse, en la travaillant chaque jour pour lui donner toute sa valeur non pas monétaire mais la valeur de l’esprit que l’on lui accorde soit le sens et la beauté de la vie.
    Merci à plusieurs personnes, qui ont su m’écouter et qui se compte sur les doigts des deux mains, pour leur soutient, pour certaines phrases et certain conseil. Tout serait tellement simple si nous savions regarder avec les yeux de notre cœur ! Laissons-nous aimer par lui. Arrêtons d’aimer n’importe quoi et apprenons à « aimer »lui seul est la lumière, lui seul est notre devenir. Donnons-lui tout de nous, offrons nous à lui et il nous donnera tout car qui d’autre pourrait le faire. Qu’Est-ce qu’un EMI, sinon un avant-gout de la réalité.

    « SOIT CE QUE TU EST … CE MONDE N’EST QU’ILLUSION »

    Dans le cadre de l’EMI les mots et les images terrestre ne peuvent pas tout expliquer, le dialogue avec des êtres cher ne serait pas fait de parole mais plus de télépathie si l’on peut dire .Les images que j’ai pu retranscrire ne sont pas réellement non plus la pure réalité mais se rapproche de mes ressentis sur le moment où j’écris ce récit, de même que certaine citations. Le fait de sentir sa vie s’échapper fait perdre toute notion de temps et d’espace , l’on fait partie de la lumière que l’on voit dans une sagesse infinie ,l’échelle de référence tel que nous la connaissons sur terre s’effondre et vous transforme l’esprits hors de la matière et au réveil vous êtes transformé ,comme une renaissance qui change le regard sur la vie . Quelque chose ou quelqu’un guide ma main car ce n’ai pas de ma compétence d’écrire ou de transposer les choses comme cela sur un ordinateur.
    Quelque chose ou encore quelqu’un me donne à penser que d’ici peu de temps je pourrais entrer en contact avec l’au-delà c’est un ressentis profond qui m’est dictée par la « femme sans visage » de mon récit .Mais je ne peux pas tout écrire sur ce sujet je passerais surement pour un hérétique ou pire… …….
    « La vie est extraordinaire »
    « La mort est extraordinaire »
    Je suis en contradiction avec moi-même sur mon avenir et je compte beaucoup sur mon entourage médical et familial pour me guider dans ce labyrinthe ou chaque sortie me mène toujours au même endroit pour le moment mais je pense être sur le bon chemin rien que le fait d’écrire me fait beaucoup avancer.

    Heureux est la solitude de celui qui est dans la joie, dans celui qui a appris la Vérité. Heureux qui s’est débarrassé de la méchanceté du monde et qui respecte tout ce qui vit. Heureux celui qui a vécu ses passions, comme moi-même et ces désirs dans la vie professionnel et qui n’éprouve pas d’orgueil à penser. Nul ne peut atteindre l’aube sans avoir passé la nuit….l’aube c’est-à-dire la lumière, la transparence, la légèreté, l’évolution.
    «La vraie vie en somme »

    Il ne faut rien regretter du passé seul l’avenir compte pour moi aujourd’hui mon épouse, ma famille, mes enfants et petits-enfants je me dois de les guider sur le droit chemin et là il y a un vrai travail .Pour les plus grand il serait temps qu’il se remettre en question sur leur choix de croyance , afin qu’il transmettre à leurs enfants , quelque qu’elle soit , elle sont toute respectable tant qu’elle reste dans une logique de paix et d’amour du respect des autres , dédaignant les guerres et l’argent , en fait il s’agit d’un Dieu unique sous divers appellations que les centaines année on fait évoluer en fonction des pays où elle est pratiqué . Ne considérant pas la foi comme une « assurance vie » auquel il ne peut rien arriver, c’est dans le malheur qu’elle se trouve renforcé c’est ainsi que la mienne a évolué considérablement depuis mon arrêt cardiaque. Une certaine plénitude s’installe au quotidien renforcé par l’écoute des autres et de la musique qui vous transporte vers la relaxation et le rêve.
    « Tu trouveras la solution au fond de toi si tu t’en donnes la peine. Cherches-la et elle viendra à toi comme une évidence. Prends-la et sers-toi en comme ta propre vérité. Si tu accèdes à cette vérité, tu franchiras alors toutes les montagnes sans te fatiguer.  »
    Tout cela c’est le même Dieu et ce Dieu m’a montré que l’univers dans lequel nous vivons est un superbe et merveilleux mystère ou tout est en connexion pour toujours et à jamais.
    Toute personne ayant eu une expérience de Dieu telle que celle-ci, qui a ressenti ce sentiment profond de connexion avec la réalité, sait qu’il n’y a qu’une seule œuvre réellement significative à accomplir dans la vie, c’est aimer ; aimer la nature, aimer les gens, aimer les animaux, aimer la création elle-même, juste parce que cela existe. Servir la création de Dieu avec une main chaleureuse et aimante de générosité et de compassion – c’est la seule existence qui ait du sens. »

    « Ma famille, mon épouse, enfants et petits-enfants »

    Voilà pourquoi je vis aujourd’hui et c’est déjà un autre « TRESOR » !
    A la lecture de ce récit qui n’est pas finit n’hésitez pas à ouvrir le dialogue soit avec moi et entre vous………………………………………
    le 12 février 2014 pillot.bertrand2@wanadoo.fr

  20. Je suis très réceptive à tout ce qui peut unir l ‘homme dans son milieu naturel , nous avons tendance de nous accrocher et de nous attacher à un être humain , un animal et quand ils disparaissent nous sommes malheureux et même déçus parfois on a une petite lueur , que je traduirais par l ‘espérance de revoir les beaux jours que l ‘ont a vécus de notre existence !!! Je pense que notre vie est une mission , à nous de la canaliser afin qu’ elle soit juste et équilibrée , peut-être que nous aurons plus tard à nous justifier dans l ‘au-delà !!!! Qui sais ???

  21. Je suis très réceptive à tout ce qui peut unir l ‘homme dans son milieu naturel, nous avons tendance de nous accrocher et de nous attacher à un être humain , un animal et quand ils disparaissent nous sommes malheureux et même déçus parfois on a une petite lueur, que je traduirais par l’espérance de revoir les beaux jours que l’on a vécus de notre existence!!!Je pense que notre vie est une mission, à nous de la canaliser afin qu’ ‘elle soit juste et équilibrée, peut-être que nous aurons plus tard à nous justifier dans l » au-delà !!! Qui sais ???
    Florence Malet

  22. Je suis très réceptive à tout ce qui peut unir l ‘ homme dans son milieu naturel, nous avons tendance de nous accrocher et de nous attacher à un être humain, un animal et quand ils disparaissent nous sommes malheureux et même déçus parfois on a une petite lueur, que je traduirais par l’espérance de revoir les beaux jours écoulés de notre existence qui nous poursuivent nuit et jour, seraient -elles des illusions? Je pense que notre vie est une mission à accomplir, à nous de la canaliser afin qu’ ‘elle soit juste et équilibrée, peut-être que nous aurons plus tard à nous justifier dans l’au-delà!!!! Qui sais???

  23. Toutes les questions que vous vous êtes toujours posées
    Et si j’étais plus que mon corps physique ?
    Et si tout était plus compliqué qu’il n’y parait ?
    Et si matière, énergie et information ne faisaient qu’un?
    Et si le temps existait tout en n’existant pas ?
    Et si l’univers était conscient ?
    Et si être vivant s’était être mort ?
    Et si l’amour était le code d’accès au Tout ?
    trouvent une réponse dans ce livre :
    LE RIEN ET LE TOUT…ET MOI?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *