in

Tu n’as pas besoin d’être un gourou illuminé, un guerrier spirituel

Partager
gourou illuminé

PERDRE TA RELIGION »

D’accord. Donc tu te sens paisible, dans la félicité, dans le flux des choses.

Tu te manifestes de manière parfaite et la vie prévoit tout. Tu es d’accord avec tout ce qui arrive.

Tu ne peux imaginer souffrir encore. Coupure et passage à la scène suivante dans le film de ta vie. Il y a une sorte de perte, un choc, un éclair qui a surgi, imprévu.

Tu es allongé dans ton lit, malade de douleur, de chagrin, de désespoir. C’était inattendu, ce n’était pas prévu. Tu as tout essayé.

Annonce

Rien ne marche.

Où est passé ton éveil ?

N’étais-tu pas supposé être celui qui acquiesçait à tout, qui faisait la connaissance de chaque expérience avec équanimité et un « oui facile » ?

Où est passé ton progrès spirituel ?

Le « moi » spirituel se sent humilié et coupable. Etais-tu quelque chose de faux, un imposteur, un menteur ?

Etais-tu en train de plaisanter avec toi-même ?

Comment revenir là où tu étais ?

Ne reviens pas. Reste avec cela.

Tu te réveilles d’un autre rêve. Le rêve de l’expérience présente pouvait ou devait se conformer à une image quelconque, à une attente. Tu es en train de découvrir ta propre autorité intérieure. Cette scène n’est pas une erreur. Le film de ta vie n’est pas cassé.

Tu es en train de redécouvrir combien tu es vaste, combien tu peux englober. Tu n’as pas à te sentir « à l’aise » tout le temps. Tu n’as pas à être libéré de toutes les résistances tout le temps.

Tu es plus grand que cela, illimité en fait. Il n’y a pas de « tout le temps » pour toi. Tu es l’espace pour ce qui est OK et ce qui n’est pas OK, l’acceptation et la résistance.

Annonce

Tu n’as pas besoin d’une image invariable et immuable de toi-même.

Tu n’as pas besoin d’être un gourou illuminé, un guerrier spirituel. Tu n’as pas besoin d’être une personne paisible, un éveillé, quelqu’un de fort, quelqu’un de hautement évolué, d’immunisé contre la souffrance.

Tout cela, ce sont de fausses limitations imposées à ta nature sans limites. Sois simplement ce que tu es, non « cette personne-ci », ou « celle-là », mais l’Un, l’espace pour tout cela.

Laisse la vie t’éjecter de ton piédestal encore et encore, jusqu’à ce tu perdes tout intérêt à être sur un piédestal. »-

Jeff Foster, tomber amoureux de ce qui est

Annonce
4.7/5 - (4 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

JE ME SUIS RENCONTRÉE

CE JOUR OÙ JE ME SUIS RENCONTRÉE

ÊTRE UN EMPATHE

L’IMPORTANCE DIVINE D’ÊTRE UN EMPATHE