Comment faire pour trouver sa mission de vie

Comment faire pour trouver sa mission de vie

mission de vie

Anaïs Theyskens

Qu’est-ce que la mission de vie ? C’est LA raison pour laquelle vous êtes né, c’est le but pour lequel vous êtes ici sur terre. Seul problème: lorsque notre âme s’incarne dans un corps humain on oublie la raison pour laquelle on est venu et on peut mettre très longtemps avant de la retrouver. Certains ne la retrouvent même jamais.

VOUS N’ÊTES PAS DANS VOTRE MISSION DE VIE SI :

mission de vie

1) VOUS NE VOYEZ PAS LE SENS DE VOTRE VIE

Vous vous ennuyez et vous vous dites souvent que vous aimeriez bien que votre vie soit un peu plus intéressante. Vous faites des choses à contre-cœur ou sans conviction. La mission de vie est toujours en accord avec votre cœur, impossible qu’elle déplaise à votre cœur et que vous fassiez uelque chose contre votre volonté. Lorsqu’on est dedans, on ne se pose pas 10.000 questions, on sait et on ressent qu’on est sur le bon chemin.

2) VOUS VOUS SENTEZ OBLIGÉ DE FAIRE QUELQUE CHOSE

Ou encore vous vous sentez coupable, responsable ou redevable envers quelqu’un. Vous n’êtes pas à 100% heureux avec votre vie, mais au moins vous savez que vous faites quelque chose de bien. Vous contribuez à quelque chose dans la société et la bonne cause vaut bien quelques sacrifices, n’est-ce pas ?
C’est faux! Vous êtes en train de rationaliser votre vie et vous vous empêchez ainsi de trouver votre mission de vie. Elle ne se trouve pas avec le mental, mais avec le ressenti et on n’a pas l’impression de faire des sacrifices, toute action coule de source.

On ne la trouve pas en déterminant sa vie en fonction de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas juste envers vous-même de vivre en fonction d’une autre personne parce que vous pensez que vous êtes obligé de le faire. Et ce n’est pas honnête envers l’autre personne non plus qui porte ainsi toute la responsabilité de votre bonheur sur ses épaules.
Vous n’avez pas besoin de mettre votre vie entre les mains de quelqu’un d’autre ni de charger une autre personne avec le poids de votre existence.

4) VOTRE VIE ÉMOTIONNELLE N’EST PAS TRÈS HARMONIEUSE

Une de vos émotions dominantes est la peur, la honte, la colère, la tristesse, la mélancolie… Être dans sa mission de vie est un processus alchimique qui transforme les émotions qui ne nous aident pas à grandir, qui nous retiennent, en quelque chose de positif.

5) VOUS JOUEZ SOUVENT UN RÔLE

Si vous avez l’impression que vous êtes souvent obligé de faire semblant, si vous vous entendez dire des choses dont vous savez qu’elles ne viennent pas de vous mais d’une autre personne ou qui ne correspondent pas avec vos valeurs, si vous vous sentez souvent mal à l’aise ou pas à votre place, alors vous n’êtes pas dans votre mission de vie, ni en chemin pour y arriver.

6) VOUS AGISSEZ POUR UNE DE CES RAISONS

L’argent, la gloire, la célébrité, la reconnaissance, le pouvoir, etc. ne sont jamais votre but, mais elles peuvent en être une conséquence. Votre mission dans la vie, vient toujours d’une impulsion du cœur et n’est pas le résultat d’une réflexion pratique ou rationnelle. Votre mental est l’outil que vous utilisez pour l’exécution pratique de cette impulsion du coeur.

VOUS ÊTES SUR LE CHEMIN DE VOTRE MISSION DE VIE SI:

Alors comment la trouver ? C’est beaucoup plus simple que ce que vous ne pensez et voici quelques étapes pour y arriver :

DonnaHay1) ÉCOUTEZ CE QUI VOUS REND HEUREUX

Lorsqu’on est dedans on est heureux et notre vie est remplie de sens. Cela ne signifie pas qu’il n’y a plus aucun moment de doute, des jours moins drôles ou des obstacles à franchir, mais ces obstacles sont largement minoritaires aux moments de bonheur.
La mission de vie vous rend toujours joyeux. Vos actions viennent de l’intérieur et vous avez une foi solide au centre de votre être qui vous rend presque imperturbable et qui apporte une puissance incroyable à tous vos projets.

 

2) INSÉREZ DES MOMENTS DE SOLITUDE

Votre mission de vie, vous êtes la seule personne à pouvoir la trouver. Tous les avis, opinions, conseils bien intentionnés d’autres personnes ne vous servent à rien pour trouver votre voie dans la vie. Elle se trouve à l’intérieur de vous et pour la découvrir, il vous faut assez de moments de silence, d’introspection, de méditation, de retraite…. Des moments où vous avez le temps de ne rien faire et de vous écouter, sans interférence de l’extérieur.

3) VIVEZ POUR VOUS-MÊME

 

Cela semble évident, mais ça ne l’est pas, la majorité des gens vivent pour quelqu’un d’autre s’ils sont vraiment honnêtes avec eux-mêmes.
Quand on est dans sa mission de vie on est soi-même à 100% du temps, nul besoin de faire semblant ou de jouer au théâtre. Notre vie et nos actions nous permettent d’exprimer notre personnalité et de déployer nos talents.

Nul besoin non plus de convaincre d’autres personnes ou de prouver quelque chose : vouloir prouver quelque chose est vivre en fonction de quelqu’un d’autre. On laisse la (ou les) personne(s) à qui on veut absolument prouver quelque chose prendre le contrôle sur notre vie. On vit ainsi pour quelqu’un d’autre.
Quand on est dans sa mission de vie, l’opinion des autres perd toute son importance, car c’est notre vie quotidienne qui nous procure toute la satisfaction dont on a besoin.

4) VIVEZ AVEC PASSION

Vivez avec passion et faites vos activités principales avec passion. La routine et l’ennui tuent l’esprit. Nous avons besoin de rester en mouvement, d’évoluer et de continuer à apprendre pour garder notre étincelle allumée. La mission de vie se vit toujours avec passion.

5) CONNAISSEZ VOS BOUTONS DÉCLENCHEURS

Nos émotions sont là pour nous montrer le chemin. Qu’est-ce qui vous touche profondément ? Tout le monde a certains boutons déclencheurs et vous connaissez probablement très bien les vôtres.

Quels sont les sujets qui vous font réagir à chaque fois, malgré vous ?

Vous souffrez lorsque vous voyez un animal abandonné ? Vous vous enragez quand vous pensez à des enfants maltraités ? Vous vous indignez quand vous pensez à la situation de la femme dans le monde ? Vous désespérez quand vous réfléchissez aux méthodes d’enseignement ? Les histoires de corruption vous dégoûtent? La liste d’ingrédients des aliments industriels vous dégoûte? ….

Peut-être que vous ressentez toutes ces choses, mais il y en a certaines qui appuient vos boutons plus fortement que d’autres. Ce sont des réactions fortes et elles ne sont pas là pour rien, elles sont là comme des poteaux d’indication, des drapeaux rouges pour attirer votre attention. Si quelque chose vous touche profondément, il y a des fortes chances pour que cela fasse partie de votre mission de vie. Si vous pouvez contribuer à la solution d’un sujet qui vous tient à coeur, vous transformerez ces émotions « négatives » en une puissance positive dans votre vie.

6) VOUS AVEZ LA DOUBLE DIMENSION DANS VOTRE VIE : LA DIMENSION PERSONNELLE ET LA DIMENSION COLLECTIVE

On vient toujours sur terre pour travailler des choses au niveau personnel : pour nettoyer des mémoires des vies passées, pour dépasser certaines peurs, certains obstacles, pour expérimenter des choses qui peuvent nous apporter une meilleure compréhension de la vie. Une partie de notre mission de vie est toujours d’apprendre, d’évoluer.

Et l’autre partie  ajoute toujours une dimension collective. Nous sommes également ici pour apprendre à vivre ensemble, pour apprendre que tout est lié et qu’une des dynamiques essentielles de la vie est le donner-recevoir. Si on ne donne rien, à un moment donné on ne reçoit plus rien non plus. On est un individu, mais on fait partie d’un collectif et on a aussi un rôle à jouer dans ce collectif.

Ce collectif peut être très grand ou très petit : votre collectif peut être votre famille, votre entreprise, votre village, votre pays ou le monde… Peu importe l’impact que vous avez, vous avez toujours un impact au niveau du collectif : vous servez d’exemple de par votre personnalité, votre activité, votre manière de transmettre. Une personne qui est dans sa mission de vie est toujours une inspiration pour d’autres personnes et a toujours quelque chose à transmettre et à apprendre aux autres car cette personne remplit une fonction unique dans le monde.

QUELQUES EXEMPLES POUR VOIR LA DIFFÉRENCE:

Exemples : Un chef de cuisine qui cuisine pour recevoir sa prochaine étoile Michelin car il veut être meilleur que ses concurrents et qui terrorise son personnel de cuisine pour arriver à son but n’est pas dans sa mission de vie.
Par contre, un chef de cuisine qui est passionné par ce qu’il fait, qui adore jouer avec les arômes, dont la transmission du respect du bon produit lui tient à cœur et qui se voit récompensé avec 3 étoiles Michelin est bien dans sa mission de vie.

La personne qui défend les droits des animaux et qui a déjà réussi à libérer 50 singes d’un laboratoire où ils font des tests sur des animaux et qui a toujours rêvé d’être décoratrice d’intérieure, mais qui continue de « lutter » pour les droits des animaux n’est pas dans sa mission de vie.
Par contre la décoratrice d’intérieur qui s’intéresse aux matériaux durables, qui est passionné par ce qu’elle fait et qui apporte de la beauté dans le monde est bien dedans.

La personne qui est devenue professeur parce qu’il fallait bien choisir des études et qu’elle n’avait aucune idée quoi faire et « de toute façon il y a toujours du boulot dans l’enseignement » n’est pas dans sa mission de vie.
Par contre, la personne qui adore parler avec les enfants et les faire rêver, réfléchir et les aider à trouver leur talent, qui est créative dans ses méthodes d’enseignement et qui est fière d’avoir autant de ses élèves qui ont trouvé leur passion dans la vie, est bien dans sa mission de vie.

Source : pravaha

Clément Artois

17 Commentaires

  1. bonjour,
    je suis en plein questionnement en ce moment sur le sens de ma vie. Est-ce qu’une mission de vie peut être : rencontrer quelqu’un et le rendre heureux. Aimer et être aimé ? répandre le bonheur et la joie de vivre autour de soi ? merci !!!

    • non cela n »est pas un mission de vie de renconter quelqu »un et de le rendre heureux , aimer et etre aimer , .tu ne peux et en accord que si toi tu es deja dans l »etat d »esprit de dalppliquer ces choses avec toi meme

    • Bonjour je me suis trouvé un emploi que j aimes c est une passion pour moi sauf que je subis du harcèlement psychologique est ce que je suis à la bonne place.

  2. Salut Armande,
    je te repondrais NON pour tout, sauf pour la fin :
    répandre le bonheur et la joie de vivre autour de soi.
    Et pour cela, tout doit commencer par toi, soit heureuse et le reste suivra.
    Ne cherche pas quoi faire, mais juste comment etre.
    Bonne soirée.

  3. Qu’est-ce que cela veut dire quand votre mission de vie ne vous aide pas a payer toutes les factures et a vivre?

  4. Est ce qu’aider les autres sans aucuns intérêt financier et ne pas être amoureux de l’argent , juste de quoi rendre service et pourvoir payer ses factures !! Est ce que ça fait aussi partie d’un chemin de vie ? Moi personnellement , je n’aspire qu’à une chose quand je serai à la mort , c’est de rejoindre ma soeur décédée à ses 18 ans d’une embolie pulmonaire et de la voir dans un monde meilleur !! Est ce que vous avez des explications pour cette situation ?

  5. Tout est très clair dans cet article, c’est une recherche de longue haleine que de vivre sa vie en lien avec nos talents et nos désirs. Mais le chemin vers soi est également intéressant, non ?

  6. Bonjour,
    En faisant des recherches je suis tombé sur votre site. je vous partage ma vision sur le plan professionnel: créer un grand empire de céramique.
    Mission : c’est prendre la relève de la direction de l’entreprise ( je travaille dans une entreprise familiale)
    Merci de me repondre

  7. Je vois que ce n’est effectivement pas facile à trouver à ce que je lis dans les commentaires et je pense que certains s’égarent pas mal du but.
    Je vois aussi des formations qui en parlent mais j’ai l’impression que pas mal croient l’avoir trouver mais s’improvisent dans ce qu’ils croient être leur mission de vie et leur talent, voir une expertise alors qu’en réalité ils ne connaissent rien à ce dans quoi ils se disent expert mais faut bien faire quelque chose et je doute qu’ils soient vraiment dans leur mission de vie.
    J’entend par là des formations chères où le 1er but est de la trouver et la faire évoluer mais beaucoup s’égarent dans de mauvaises voies et la majorité se cherchent un talent des des trucs à la mode comme le développement personnel alors que jamais il n’avait remarqué dans ce domaine une moindre attirance à part l’idée général d’aider les autres.
    Que pensez vous de mon analyse ?

  8. Les exemples que vous avez donné me semblent limités aux pays « riches » ou le choix de vie est permis. Aux pays du Tiers Monde le choix de vie est imposé sur les personnes , et il n’y a pas de libertés. Ni économique, ni politique, ni sociale…
    Alors que faire. On essaie de faire avec. On essaie de ne pas faire trop de bruit pour ne pas reveiller la « BETE ». Beaucoup de gens oublient leur mission de vie. Certains fuient vers le pseudo paradis de l’occident. Et tres peu de gens tiennent toujours a leurs rêves de mission de vie et essaient de transmettre leurs rêves a leurs enfants
    Voila.
    ..

    • Il y a forcément une mission de vie qui correspond à qui l’on est dans le pays où l’on est. L’âme sait très bien où elle s’incarne. Elle a choisi de s’incarner ici et pas ailleurs et si elle a choisi de s’incarner ici c’est pour y faire quelque chose. Mais je pense qu’en se penchant sur nos désirs d’enfant, on a une idée de cette mission de vie. L’enfant est clair avec lui-même, il ne se ment pas. Quels étaient ses rêves à cet enfant. Comment se voyait-il adulte ? Il a pu changer souvent d’idée, mais ne revenait-il pas régulièrement à ce rêve premier ?

  9. Tout ça c’est bien beau, mais si on n’a aucun revenu que fait- on ? Je ne sais quoi faire vraiment de ma vie. Mais même si je le sais ai-je l’argent nécessaire pour le faire ?

  10. Bonjour et merci pour votre article qui comporte des points intéressants, notamment la « dimension personnelle et la dimension collective ».

    Je m’exprime ici sur votre point de vue tranchant au sujet de la personne qui délivre des singes prisonniers d’un laboratoire et qui a cependant AUSSI du goût pour l’architecture d’intérieur. Et qui serait dans sa mission seulement en faisant de l’architecture d’intérieure !
    L’avis que j’argumente ici est que ce que vous appeler mission peut heureusement être polymorphe (plusieurs formes) et aussi protéiforme ( changer de forme).
    L’erreur, pour moi bien sûr, est
    1) de voir la mission sous son angle matérielle uniquement ( mais c’est pardonnable car la culture ambiante ne voit que cela !)
    2) avec la notion de positif/négatif. comme c’est le cas ici et
    3)de ne pas tenir compte de l’essentiel en ce cas, la qualité de conscience qui veut se vivre , le fil d’or qui relie les différentes activités possibles en rapport de la qualité de conscience.

    Certaines missions ont pour fonction de mettre un STOP, une limite à quelque chose (et heureusement que des gens ayantt une force suffisante pour le faire, existent), afin que naisse autre chose.
    La personne qui fait de la déco, elle a aussi à retirer les vieux papiers peints dégoûtants, à poncer, lessiver avant de mettre du neuf. Ne croyez-vous pas ?

    Je me doute que vous parler d’une personne fictive, mais pour reprendre votre exemple et toujours à mon humble avis, la qualité de conscience qui l’habite est la Beauté de la vie, l’esthétique, et la forme n’a pas d’importance. Cela nécessite du coeur, un besoin d’harmonie. Cette personne a de la compassion pour les singes ( ou tout autre animal enfermé dans la souffrance) qui ne peuvent jouir de la beauté de leur propre vie, de leur forêt. Par e sauvetage de singes elle a pris conscience de l’horreur, mais c’est tellement horrible qu’elle ne sait même pas encore comment mettre du beau.

    Voilà ce que j’en ressens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *