in

Lorsque que nous sommes submergé par nos angoisses et évènements douloureux

Partager

Le centre émotionnel s’active et nous avons la sensation d’être “sous l’eau”.

Le monde est accablant, tout est fatiguant, on ne voit pas la lumière au bout du tunnel.

par Emeline

Dans ces moments la, pour s’apaiser et se détacher de l’émotionnel qui ne serait pas de bon conseil, penser à votre vrai vous que vous avez eu la chance de croiser à certaines occasions.

Ce vrai vous, vous avez pu le voir dans vos rêves. Ces fameux rêves étranges ou vous êtes conscient que ce ne sont pas des rêves Freudiens. Vous êtes en pleine conscience tout en sachant que vous dormez. En général, vous faites des choses incroyables avec de vrais preuves que ceci n’est pas un rêve. Comme une révélation qui se vérifie ou une anecdote qui vient confirmer que ceci n’est pas qu’un rêve.

Annonce

Par exemple, je me rappelle d’un rêve, ou il fallait faire du passage d’âme dans le bas astral à un endroit précis de Paris. Je rencontre à l’entrée une amie. Dans la logique on est censé avoir peur, se dire que l’endroit fait vraiment flipper!!! Mais on se regarde en riant “Ha toi aussi tu bosses ce soir” et on y va de manière très détendu et s’ensuit les passages d’âmes etc. Le lendemain, je vois cette amie qui me raconte exactement le même rêve.

On s’étonne de constater à quel point nous sommes détaché et que rien ne nous atteint. On garde confiance et on est dans l’action. Et tout se passe bien, même quand les choses paraissent compliquées.

Ce « vrai nous » est toujours présent à tous les moments de la journée.

C’est juste que le centre émotionnel parasite la confiance.

Pixabay

En ce moment, beaucoup de gens vivent la sensation d’être sous l’eau, dépassé, accablé…

Que rien ne pourra jamais s’arranger. Mais en chacun de nous se trouve une belle puissance, parsemé de calme intérieur. Le vrai nous qui se fout de tout et qui vit la vie comme un jeu vidéo.

En dehors des rêves, cela peut être en sortie de corps, ou tout simplement dans des évènements tragiques, ou vous avez su parfaitement sortir la tête de l’eau jusqu’au port.

Le ciel ne nous tombe pas sur la tête mais on apprends plutôt à maîtriser qui nous sommes réellement avec tous les outils qui vont avec. Ce « vrai nous » n’est pas victime mais reprends sa vie en main.

Ce n’est pas de tout repos car nous faisons face à tous nos blocages. Le travail sur soi est d’actualité plus que jamais.

Bon courage à tous,

retrouvez moi sur www.lebonheurenlumiere.com

Annonce
Notez cet article

Publié par Eleonore Dubreuil

Je pense que ma passion pour l'astrologie me vient de mon père. Lorsque j'étais petite, j'étais fascinée par les étoiles, je me souviens que j'allais souvent dans le jardin avec lui la nuit.Bien que l'astrologie ne soit pas une science exacte, elle est tout de même capable de donner des informations d'une grande précision, que ce soit pour l'amour, la carrière, ou l'avenir entre autres choses. Merci à vous d'être toujours aussi nombreux à me lire chaque jour.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

reconnection avec soi

La reconnection avec soi : des claques entrecoupées de moments de grâce

VOLER

JE T’OFFRIRAI DES AILES POUR VOLER OÙ TU VOUDRAS