in ,

Savoir se Taire, Savoir Parler : Quand vaut-il la peine de se taire

Partager

C’est dans le silence que l’on entend les plus grandes vérités.

Dalaï Lama Tenzin Gyatso

Quand vaut-il la peine de se taire, plutôt que de parler (ou peut-être de communiquer par d’autres moyens: regard, gestes)?

Se taire permet d’apprécier l’instant présent, de savourer l’instant présent et de laisser résonner en nous l’expérience d’un échange.

Se taire permet d’accéder à notre sensibilité et à notre intelligence émotionnelle pour échanger avec authenticité et sensibilité. Il y a plein d’autres façons corporelles de s’exprimer sans bavardage abusif.

Annonce

Se taire permet aussi d’écouter l’autre véritablement, de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler et de répondre.

Lorsque l’on se précipite dans la parole, on prend le risque que cela soit notre cerveau de survie et défensif qui s’exprime en aboyant plutôt que de parler.

Se taire permet de choisir et de décider ce que l’on veut dire et répondre.

Se taire aide à s’émanciper des “je dois” et des “il faut” qui exprime les règles que l’on se raconte et qui construisent notre prison mentale. Ils entrainent des biais de perception, des quiproquos, voire des interprétations.

Se taire permet de vivre pleinement l’instant. Un ami africain me disait

“vous les blancs, à force de courir et de vous agiter, j’ai l’impression que vous êtes pressé de mourir!”

Pourquoi le silence est-il si important?

pas besoin
Toutes les images / Pixabay

Le silence permet de mettre au repos notre mental. Il nous protège de la surcharge mentale et du burnout. Ce mental est utile pour raisonner mais nous précipite aisément dans le passé, au risque de ressasser, ou dans le futur, au risque de générer de l’anxiété en se racontant des histoires.

Si on connaissait le futur, on jouerai au loto! On ne se rend pas suffisamment conscience à quel point on se raconte en permanence des histoires. D’ailleurs, souvent lorsque l’on parle des autres, on parle souvent de soi et on exprime ses représentations.

Annonce

En mettant au repos notre cerveau émotionnel, on accède à notre cerveau sensoriel pour percevoir la richesse de l’instant, être curieux de l’expérience et ralentir la vie. Le silence permet la contemplation. Il nous libère de l’esclavage à nos pensées.

C’est le premier pas vers la pleine conscience.

La pleine conscience à des vertus pour la santé. Elle améliore notre immunité et rajeunit notamment nos chromosomes.

Le silence nous aide à quitter notre tête pour se connecter à notre ventre. Ce “ventre” nous aide à être plus juste pour négocier la vie et être plus en paix.

Le silence est un état d’esprit qui devrait faire plus de bruit.

Gaëtan Faucer
5/5 - (8 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Chaque fois que vous portez un jugement négatif sur quelqu’un, vous êtes vous-même jugé

maman formidable

« Une maman formidable devient toujours une grand-mère exceptionnelle »