in

Parfois, quand tu cesses d’essayer de sauver les gens, ils n’aiment pas ça.

Partager

 » Parfois, quand tu cesses d’essayer de sauver les gens, ils n’aiment pas ça.

Ils te traitent de sans cœur, de méchant, de traître.

Au lieu d’aller à la rencontre de leurs propres sentiments de rejet, de peur et de honte, ils essaient de te culpabiliser.

Ils se déchaînent : Ils t’accusent de leur malheur.

Ils veulent le retour du  » vieux toi  » ; ils veulent le toi de leur fantasme.

Ils veulent leur sauveur.

Ils ne veulent pas de ta personne, ils veulent que tu entretiennes leur rêve.

La leçon la plus libératrice que tu apprendras jamais : Personne ne peut te rendre heureux.

Et tu n’es pas responsable du bonheur des autres.

Tu es libre.

La liberté est ta nature, et l’a toujours été.

Alors, comme le Soleil, tu brilles.

Tu n’attends pas que les autres brillent, tu n’as pas besoin d’une excuse pour briller, tu brilles simplement.

Tu ne te sens pas responsable de tous les soleils qui n’ont pas encore découvert leur propre éclat.
Tu brilles simplement.

Tu marches sur ton chemin avec courage.

Tu enseignes par l’exemple.

Et si d’autres sont contrariés par ton éclat, s’ils te jugent, s’ils deviennent jaloux, s’ils t’attaquent pour ne pas faire d’eux le centre de ton monde, c’est OK.

C’est leur affaire.

C’est leur chemin, leur douleur à traiter et à ressentir.

Tu leur souhaites bonne chance.

Tu leur témoignes de la compassion, peut-être.

Mais tu ne leur appartiens plus.

Tu es libre.

On peut aimer les autres suffisamment pour les laisser partir.

Car le véritable amour a le parfum de la liberté dans un sentiment exaltant d’immensité. « 

~Jeff Foster

C’est une vérité souvent difficile à accepter : certaines personnes peuvent se sentir offensées ou rejetées lorsque vous arrêtez d’essayer de les sauver ou de les aider.

Toutes les images / Pixabay

Cela peut sembler paradoxal, mais cela se produit souvent parce que ces personnes ont l’habitude de dépendre de vous pour résoudre leurs problèmes ou pour les soutenir, et elles peuvent se sentir abandonnées ou mal aimées lorsque vous vous retirez.

Cependant, il est important de comprendre que vous ne pouvez pas sauver tout le monde, et que ce n’est pas votre responsabilité de le faire.

Vous devez vous concentrer sur votre propre bien-être et sur celui de ceux qui vous entourent. Vous pouvez offrir votre soutien et votre aide à ceux qui en ont besoin, mais vous ne pouvez pas forcer quelqu’un à accepter votre aide.

Il est important de maintenir des limites saines et de prendre soin de vous, car cela vous permet de mieux aider les autres. Si vous êtes épuisé ou stressé, vous ne serez pas en mesure d’aider les autres de manière efficace. Il est également important de respecter les choix et les décisions des autres, même s’ils ne correspondent pas à ce que vous auriez souhaité.

En fin de compte, vous ne pouvez pas sauver tout le monde, et c’est normal. Vous pouvez simplement faire de votre mieux pour aider les autres, tout en prenant soin de vous et en respectant les choix des autres.

4.2/5 - (26 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Le premier jour de la classe, le professeur est entré. La première chose qu’il a faite a été de demander le nom d’un étudiant assis au premier rang :

Ce matin, le monde entier s’est arrêté.Vous savez pourquoi ? Parce qu’un réservoir de 6 ans était vide