in ,

Nous vivons tous des moments difficiles ou douloureux, et certaines personnes plus que d’autres. Pourquoi?

Partager

Paroles de Sagesse.

Nous vivons tous des moments difficiles ou douloureux, et certaines personnes plus que d’autres.
Pourquoi?

Il n’y a pas vraiment de réponses à part le Karma et le Destin.

Et ce qui est important n’est pas tant l’épreuve en elle même, mais notre manière de l’aborder, de la recevoir, la travailler et de la transformer.

Annonce
  • Décidons nous de l’aborder en nous plaignant?
  • En jouant les victimes?
  • En rejetant la faute sur l’autre, nos parents, la société et le monde?
  • En étant en colère ou en dépression?
  • En se culpabilisant?

Donc en rajoutant du mal sur le mal…

Ou alors

Nous décidons de prendre notre responsabilité personnelle et laissons aux autres la leur?

Nous choisissons de rester calme et serein et de ne pas entrer dans les justifications.

Nous prenons le temps d’y voir plus clair et de prendre du recul pour agir plus tranquillement et clairement.

Nous cherchons à comprendre l’événement de l’autre point de vue… et pas seulement du notre.
Nous nous respectons et respectons les autres, le monde et notre destin en gardant le tête haute et une démarche assurée et stable.

Annonce

Comme toujours… c’est un choix….

Et nous l’avons tous à chaque instant.

Nous avons le choix d’incarner nos traits negatifs du caractère, notre nature animale, ou alors de décider de refléter les qualités nobles qui découlent de l’Esprit présent en nous…

Décider de ne pas rajouter du mal au mal, quand c’est fait en conscience et pour incarner ces qualités nobles est une preuve de force et de courage.

femmes les plus fortes

C’est à cela que vous reconnaissez celles et ceux en chemin…

Pas parce qu’il ont vécus des tas d’épreuves douloureuses, mais parce qu’il ont su en tirer la quintessence pour grandir et évoluer vers plus de calme, de paix, d’amour et d’harmonie en eux et pour les autres et le monde.

On reconnait la valeur d’un homme ou d’une femme à la sagesse et la clarté qu’ils ont pu retirer de leur vécu.

Simple, facile et efficace…

Annonce

A disposition pour vous accompagner sur ce chemin. Source: HolystiC

C’est bien le problème de notre société…

Et la raison principale qui fait qu’effectivement rien ne change.

Nous sommes toujours tournés vers l’extérieur et nous perdons notre temps, notre énergie et notre force pour nous « battre » contre quelque chose d’extérieur qui nous agresse, nous rends malade, nous fait avoir des émotions, etc… sans jamais allez regarder en nous pourquoi cela nous mets dans cet état là.

Toutes les images / Pixabay

On ne peut pas changer l’extérieur, les choses, les évènements et les personnes, ou le monde, c’est impossible. Ce serait se prendre pour Dieu… ce que nous faisons déjà beaucoup trop souvent.

Notre pouvoir et notre liberté se trouve dans la réaction que nous avons face à cela.
Une réaction est toujours quelque chose de négatif car, de part sa nature même, elle est involontaire et automatique et souvent inconsciente. Elle part toujours d’un endroit douloureux en soi, même les réactions « positives » .

Annonce

Le plus grand travail que nous avons à « faire » en tant qu’être humain c’est sortir de nos automatismes, de l’inconscience, de la réaction pour apprendre à devenir plus conscient, plus calme, plus présent afin de pouvoir agir sainement et avec clarté à partir du bon endroit en nous.

Et là, quand nous sommes dans cette clarté et cette conscience, en nous, intérieurement, alors le monde autour de nous change de lui même… parfois même sans que nous n’ayons rien à faire. Ou alors nous avons suffisamment de force pour faire l’action juste au bon moment, et au bon endroit…

Le changement vient toujours de l’intérieur…

2.6/5 - (10 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Personnellement,  j’ai appris à lâcher gentiment sur « il faut, on doit… » 

C’est le genre d’amour que l’on mérite tous :