Méthode d’Ho’oponopono: c’est un « Art » ancestral Hawaïen qui nous fait prendre conscience que tout ce qui nous affecte

 

Méthode d'Ho'oponopono
Image crédit : pixabay.com

Méthode d’Ho’oponopono

Ho’oponopono est un « Art » ancestral Hawaïen qui nous fait prendre conscience que tout ce qui nous affecte et nous dérange nous vient d’une mémoire. En même temps, Ho’oponopono nous apprend comment ces mémoires qui nous limitent et nous font souffrir peuvent être effacées facilement ou plutôt transmutées pour nous amener vers la paix et la liberté.

C’est un magnifique chemin parce qu’il peut enfin nous conduire de la conscience de la dualité et de la séparation vers une conscience unitaire, ce niveau de conscience vers lequel nous nous sentons de plus en plus appelés.

Nous sommes dans une période extraordinaire, où les changements s’accélèrent de plus en plus et c’est pourquoi nous cherchons des moyens simples pour accompagner ce mouvement de transformation.C’est par la libération des vieux schémas, blocages, croyances et émotions négatives, « toutes les mémoires », que nous pourrons créer un monde nouveau.

Source Méthode d’Ho’oponopono: Eveil et santé.

Ho’oponopono: « Je suis désolé. Pardonne-moi. Je t’aime. Je te remercie ».Je suis désolé(e): vous reconnaissez que quelque chose (il n’importe pas de savoir quoi) a pénétré dans votre système corps/esprit. Vous demandez le pardon intérieur pour lui avoir apporté cela.En disant « Pardonne-moi » vous ne demandez pas à Dieu de vous pardonner, vous demandez à Dieu de vous aider à vous pardonner (à vous-même).« Je t’aime » transmue l’énergie bloquée (qui est le problème) en énergie circulante, en vous unissant à nouveau à ce qui est Divin.« Merci » ou « Je te remercie » est l’expression de votre gratitude, votre foi dans le fait que tout sera résolu pour le bien de tous.

Source Méthode d’Ho’oponopono: Namasté Dauphin Blanc.

Ho’oponopono signifie en hawaïen : « rendre droit, rectifier, corriger ».J’avais toujours pensé que « responsabilité totale » signifiait que je suis responsable de ce que je pense et de ce que je fais, mais pas de ce que n’importe qui d’autre fait autour de moi. Je crois que la plupart des gens sont du même avis.

Et pourtant…Voici l’histoire du docteur Hawaïen Ihaleakala Hew Len. II m’a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’état d’Hawaii. La salle où ils gardaient les malades mentaux était dangereuse. Les psychologues ne tenaient pas longtemps. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait tout simplement. Les gens marchaient en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients….Len, lui ne voyait jamais ses patients. De son bureau, il consultait simplement les dossiers des malades.

Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même.Il me confia : « Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement. D’autres, qui avaient dûêtre mis sous drogues lourdes commencèrent à abandonner leurs traitements. Certains qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés. Et pas seulement cela, le personnel commença à se plaire à venir travailler là, l’absentéisme prit fin ».Je lui posai alors la question clé : « Que faisiez-vous donc en vous même qui amenait ces gens à changer ? ». »Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés », m’a-t-il répondu.

Je ne comprenais pas. Len m’a alors expliqué que tout ce qui se passe dans votre vie est de votre totale responsabilité. En sens littéral, le monde entier est votre création.Bon, c’est quand même difficile à avaler, tout ça ! Être responsable de ce que chacun dit ou fait autour de soi n’est pas banal.

De vrai, le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale. Donc, la vérité d’après Len, c’est que tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez est de votre responsabilité, simplement parce que c’est dans votre vie. Cela signifie que la politique, le président, l’économie (quoi que ce soit que vous vivez), c’est à vous qu’il revient de le guérir. Considérez que cela n’existe que comme des projections venant de l’intérieur de vous. Le problème n’est pas leur, il est vôtre et pour le changer, vous avez à vous changer.

À mesure que je parlais avec Len j’ai commencé à réaliser que la guérison dans le ho’oponopono signifie s’aimer soi même. Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu’un vous le ferez en guérissant la partie de lui même qui est en vous.J’ai demandé à Len qu’est ce qu’il faisait exactement quand il regardait les dossiers de ses patients ?

II me dit : « Je ne fais juste que répéter : je m’excuse. Pardon. Je vous aime.Encore et encore… » »C’est tout ? » »C’est tout. »À vous d’essayer simplement en toute sincérité. Ce ne sont pas les soucis qui manquent autour de nous. Tous ceux qui ont essayé la méthode ont vu des miracles s’accomplir. Et…, plus simple…, pas possible !

Méthode d’Ho’oponopono: Sources Terre de femme et Joe Vital.

Clément Artois

2 Commentaires

  1. Bonjour Monsieur Clément Artois. Selon le Dr Olivier Madelrieux (référence sur sa chaîne youtube), l’ordre des phrases est différente de celle que vous nous présentez. Et si je me permets de vous le signaler, c’est juste par expérience personnelle. Je ne détiens pas la vérité absolue, je conclue juste en vous affirmant que sa méthode a eu un impact salvateur me concernant. Dernière chose… Vous êtes mon auteur préféré de ce site car tous vos articles trouvent résonance en moi. Votre ouverture d’esprit notamment sur la condition spirituelle de la femme voire de l’homme est littéralement bluffante car inédite pour moi. Mainte et mainte fois, je vous y rejoins et indéniablement, ça me fait un bien « fou » de savoir qu’un homme partage mes visions ! Merci du fond du coeur. Et de grâce, continuez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *