in ,

Je t’aime mais je n’en peux plus

Partager

Je dois te dire que je ne comprends pas pourquoi nous continuons d’insister sur quelque chose qui fait tant souffrir. 

Nous avons traversé tellement de choses, je t’ai pardonné tellement de fois. La dernière fois, nous avons choisi de rester loin l’un de l’autre, espérant que le temps accepterait notre fin. Mais pour que la fin se produise définitivement, nous devions nous éloigner l’un de l’autre, et cela ne s’est pas produit. J’avais tellement de toi en moi, que je ne savais pas comment me comporter avec les autres. Et voilà où nous en sommes.

Je t’aime, mais je ne peux plus. Je n’en peux plus pas parce que ça fait mal, parce qu’à chaque fois que je crois que tu vas changer, tu prouves que tu n’es pas prêt à le faire. 

Annonce

Parce que chaque fois que je te veux, tu me donnes de nouvelles raisons de ne plus te vouloir. Il y a des choses dont vaut mieux accepter la fin, au lieu d’essayer d’insister sur quelque chose qui était beau autrefois, mais à cause de notre entêtement, ça ne l’est plus, tu me comprends ?

Je t’aime, mais je n’en peux plus. Et je n’en peux plus pas parce que chaque fois que tu mepromets que tout ira bien, je me retrouve obligée de mettre un point de plus. 

Parce que plus tu me donnes tes mains, moins je suis sûre de vouloir continuer à marcher à tes côtés. Même si rester est tout ce que je veux maintenant, je n’en peux plus.

Je sais que quand je te verrai à nouveau, mon corps va trembler, mais je promets de ne pas céder. 

plus de confusion

Je sais que je n’irai pas bien si je vois que tu as trouvé quelqu’un d’autre et que tu sembles heureux sans moi. Mais ça passera. Et tu me manqueras probablement, mais ça ne peut plus durer. 

Ce n’est plus possible parce que je ne sais même pas si c’est de l’amour ou de l’attachement, si ce que je ressens est un désir ou un manque, si tout ce que je veux c’est toi ou si tout mon désir se résume à une autre vie. Je ne sais pas si tu m’as vraiment fait souffrir ou si c’est le fait d’avoir insisté pour que tu me rendes heureuse qui est le problème.

Annonce

Je sais qu’à un moment donné, quelqu’un pourra prononcer ton nom et je serai prête à en parler, mais je promets de tout résumer en disant que ça n’a pas fonctionné. Je sais aussi que tu me viendras à l’esprit sous forme de musique, de goûts, d’odeurs et de gestes, mais je m’y préparerai. Je sais que le prix pour t’oublier peut être très élevé, mais j’ai prié tellement de fois pour que ça marche, j’ai tellement voulu de toi que je suis prêtre à le faire.

Je ne sais plus si l’amour que je ressens est le même amour que je ressentais autrefois pour toi. 

Pourtant, il y a une grosse partie de moi qui te veut, et cette partie m’embrouille, tu sais ? 

Parce que c’est mal de partir quand tu aimes quelqu’un. Je ne me sens pas bien de vouloir continuer sans toi, parce que c’est comme si je refusais toutes les possibilités pour que ça marche, c’est comme si je jetais tout et abandonnais tout. 

Mais au fond, je sais qu’il n’y a aucune chance pour que ça fonctionne, parce que si nous avions dû être ensemble, ça aurait marché il y a longtemps. Je t’aime, mais en ce moment, je m’ouvre à d’autres possibilités. Et je ne sais pas comment te dire ça, mais je t’aime, et je ne t’aime plus.

Julie Latour

Annonce

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Je comprends pas ton raisonnement tu m’a très bien fait comprendre que c’était pas la peine d’insister. Moi tout ce que je voulais c’était parler avec toi j’ai pas envie que ça finisse comme ça j’aimerais beaucoup te revoir. Maintenant je sais plus quoi faire pour rattraper le coup fait moi un signe pour me dire qu’il y a encore un espoir pour que je te revois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les relations ne causent pas la douleur et la tristesse. Elles révèlent la douleur et la tristesse déjà présentes

demande à Dieu

Un enfant, sur le point de venir au monde, demande à Dieu :