in

Je suis une femme avec des kilos en « trop » mais pour qui sont-ils en trop ?

Partager

Pour cette société qui nous a contraint de croire en la minceur comme unique référentiel de beauté ?

Pour cette société qui m’a fait croire qu’il fallait que je me prive de manger pour être mince, alors qu’au final c’est parce que j’ai été privée, que j’ai finalement encore plus grossi ?

Pour cette société qui me fait croire que je suis nulle et faible parce que je suis « grosse » et que je ne sais pas me contrôler, que je n’ai pas de volonté ?

Pour cette société qui me juge quand je mange énormément, justement parce qu’elle m’a tellement demandé de me priver, que mon corps me demande avec frénésie de ne plus m’arrêter de manger ?

Annonce

Pour cette société qui me rappelle chaque jour, dans chaque publicité, chaque média, chaque arrivée de l’été, que si je veux être aimée, il faut que je sois PARFAITE, selon leur vision de la perfection ?

Pour cette société qui me rejète parce que, oui, peut-être que je suis plus lente, que j’essaie de trouver des solutions pour être heureuse, et que ça dérange de vouloir m’accepter comme je suis ?

Pour cette société qui veut faire taire ma colère, qui veut m’ignorer comme si je n’existais pas en m’effaçant de la réalité dans ses films, ses publicités encore, ses représentants… De ceux en qui je pourrais m’identifier ?

J'ai le droit

Pour cette société qui aimerait que je perde pied et que je capitule encore, et que je reprenne ce régime, cette activité sportive que je déteste, pour perdre du poids, leur ressembler, puis ensuite tout abandonner et me sentir faible ?

Pour cette société qui oublie que c’est elle qui crée le rejet de soi ?

Qui crée le dégoût, et souhaite nous rappeler que nous sommes un handicap à cette société, alors que c’est cette société qui nous a empoisonné ?

Je ne suis pas fière d’être grosse, je suis fière d’être une femme debout et qui apprend enfin à se nourrir le corps et l’esprit de la façon la plus consciente et bienveillante qui soit, à l’écoute de mes besoins, et loin de toute cette pression qui me tuait autrefois à petit feu.

Annonce

Vous serez moqués, on vous regardera de travers parce que vous continuez à vivre avec ces kilos qui sont LA PREUVE QUE VOUS ÊTES FORTS !

Vous vous êtes battus dans cette société pour ressembler à quelqu’un que vous n’êtes pas, et de la façon la plus violente qui soit : en vous privant de nourrir assez votre corps et votre estime de vous !

Ce cercle vicieux peut s’arrêter, je vous le jure, j’ai envie de vous dire comme vous êtes beaux, car vous êtes COURAGEUX / COURAGEUSES et votre âme vous rappelle sans cesse que votre corps vous appartient, alors ne les laisser par vous faire croire QUI vous devez être et COMMENT vous devez être.

Je suis une femme, et mes kilos ne sont qu’une partie de mon histoire, et non pas de qui je suis.

COURAGE à tous ceux qui souffrent, je suis main dans la main avec vous, on en sortira plus fort !!!

Et en plus d’après un article du Figaro : C’est le cerveau qui décide de notre poids, pas nous

~ Harmony Albertini

5/5 - (5 votes)

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avoir la force et le courage

Je suis de ces personnes, qui en silence, observe, ressent, et analyse des situations ou personnes …