in

Être bon ne signifie pas être faible.

Partager

Être bon ne signifie pas être faible. Il est possible d’être une personne bien tout en exprimant ses émotions, en établissant des limites et en affirmant ses besoins. Beaucoup éprouvent des difficultés à communiquer leurs sentiments par crainte de nuire aux autres.

Cette appréhension est importante, car elle traduit le désir d’être constamment apprécié, une quête impossible puisque l’unanimité n’existe pas. Bien que blesser délibérément autrui par égoïsme soit inexcusable, s’effacer quand il est nécessaire de s’affirmer constitue l’un des comportements les plus néfastes.

Pourquoi être bon ne signifie pas être faible ?

Dans un monde où la négativité est omniprésente, l’aspiration à être le contraire de ce qui existe se développe, permettant ainsi de survivre sans être empoisonné par des fardeaux inutiles et une culpabilité démesurée.

Nous devons essayer de résister à ce que nous n’aimons pas afin de préserver nos aspirations et nos rêves.

Être bon

Et aussi pour maintenir des relations positives avec nos proches. Souvent, dans notre quête d’éviter les agressions extérieures et la violence, nous risquons de devenir excessivement soumis, trop retenus, avec des résultats peu satisfaisants.

Il n’est pas viable de s’effacer constamment, de taire nos insatisfactions et d’ignorer les inconforts. Vivre sans s’affirmer, sans être transparent, ferme, voire antipathique si nécessaire, n’est pas réalisable.

Certaines personnes ne comprendront notre position que lorsque nous ne serons pas complaisants, malheureusement.

Il existe une grande confusion entre la bonté et la gentillesse, deux concepts distincts.

Les personnes authentiquement bonnes privilégient avant tout la vérité et adoptent une vie transparente et sincère.

Être bon
Pixabay et DaLL-E

Elles comprennent que l’impossibilité d’être apprécié de tous découle du besoin d’authenticité, car être soi-même signifie ne pas plaire à tout le monde. Être bon, c’est vivre en accord avec sa propre essence, empathique envers autrui sans s’oublier.

Être bon ne signifie pas être complaisant.

On peut être authentique tout en utilisant un langage fort, en exprimant sa colère, en établissant des limites, et en prenant des mesures nécessaires pour son bien-être.

En somme, être bon n’est en aucun cas synonyme de faiblesse, et cela doit être clairement compris.

3.7/5 - (4 votes)

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réjouissez-vous – ne prenez pas les choses si au sérieux !

Empathie : ouvrir son cœur, c’est se mettre à la place de quelqu’un d’autre