in

Confidences d’une ancienne dépendante affective

Partager

Fille, Sentiments, Solitude, Troubles, Détail, Face

Confidences d’une ancienne dépendante affective 

Pour de nombreuses lectrices, « Confidences d’une ancienne dépendante affective » est devenu la bible des relations amoureuses.

Nombreuses sont les personnes qui encore aujourd’hui, vivent des relations dysfonctionnelles, compliquées, souffrantes ou toxiques, qui on tendance à cumuler les échecs amoureux, qui vivent constamment dans la peur de la solitude et qui ne savent pas qu’elles vivent de la dépendance affective.

Ce livre s’adresse particulièrement aux femmes qui vivent ce genre de relations et qui ont véritablement envie de s’en sortir, mais les hommes qui l’ont également lu, témoignent qu’ils se reconnaissent dans le contenu et qu’ils y ont trouvé des réponses jamais obtenues auparavant.

C’est un ouvrage est à la fois autobiographique, thérapeutique et un guide d’auto-pratique.

Cristina Marques, l’auteure de ce livre, est thérapeute experte en dépendance affective et relations de couple. Elle dévoile avec authenticité son histoire, puis elle expose dans un langage clair et simple l’analyse de ses blessures émotionnelles liées à toutes les relations qu’elle a vécu. Elle donne les clés et les outils concrets qu’elle a utilisés et qui l’ont conduite aux prises de conscience indispensables à sa guérison.

Au travers de son partage, elle vous donne le fil conducteur pour qu’à votre tour vous puissiez découvrir les prises de conscience liées à votre propre histoire, et qui vous mèneront à votre propre guérison.

Vous découvrirez en début de lecture un test qui vous révélera votre degré de dépendance affective. Vous trouverez également des exercices pratiques à la fin de chaque chapitre, qui vous permettrons d’appliquer le contenu enseigné au travers d’une auto-analyse, ce qui vous conduira à des prises de conscience  parfois fulgurantes.

Les prises de conscience sont l’élément déclencheur par excellence de tout changement en vous et dans votre vie.

L’auteure vous amène à conscientiser vos attitudes, vos blessures, votre histoire familiale, vos croyances, votre perception des relations et de la Vie et votre notion de responsabilité dans tout ce qui vous arrive.  Elle est convaincue que nous créons toute notre Vie de manière consciente ou inconsciente. Par conséquent elle est convaincue que vous créez toutes vos relations, y compris vos échecs sentimentaux et elle vous démontre comment et pourquoi vous le faites le plus souvent à  un degré d’inconscience très élevé.

La dépendance affective trouve son origine dans votre enfance

Pour pouvoir cesser le cercle vicieux de vos relations dysfonctionnelles, vous aurez besoin d’en comprendre et conscientiser les causes. Sans vous en rendre compte vous avez été conditionné à vous faire souffrir à partir des idées que vous avez reçues de la société et que vous avez acceptées comme étant les vôtres. Cela a généré des croyances inconscientes en vous à propos de l’autre, à propos des relations et à propos de la vie, qui ne font que vous auto-saboter.

L’on comprend enfin, après la lecture de ce livre, d’où nous vient ce besoin viscéral de s’accrocher à un partenaire, cette peur panique de le perdre et ce besoin permanent d’être rassuré qui n’est qu’éphémère.

L’auteure explique que toutes nos souffrances trouvent leur origine dans notre enfance et que tout au long de notre vie nous répétons des schémas extérieurs et intérieurs qui, une fois compris et maîtrisés, nous permettent de faire les liens entre nos souffrances actuelles et leur origine.

C’est un travail qui demande une introspection thérapeutique profonde, mais qui en vaut la peine, car de là émergent des prises des consciences vitales pour la guérison.

Ce sont ces prises de conscience qui apportent une clairvoyance sur les situations souffrantes que vous pouvez vivre dans vos relations et même dans tous les domaines de votre vie.

Cela permet également au « petit enfant » souffrant en chacun de nous de se libérer de ses émotions. Selon l’auteur, lorsqu’on est en souffrance, ce n’est jamais l’adulte en nous qui souffre, mais bien le « petit enfant » en nous qui traîne ses blessures d’enfance non guéries.

dépendante affective
Dépendante affective

Le besoin de réapprendre à aimer

Il semblerait que nous ayons reçu un enseignement sur les relations qui est basé sur un amour conditionnel.

Ainsi, nous croyons savoir aimer mais en réalité nous avons appris à aimer avec une sorte d’amour qui est rempli d’attentes inconscientes et où l’on cherche à se changer les uns les autres dans le seul but de remplir nos propres intérêts.

Nous n’avons pas appris à être des Êtres responsables, nous n’avons pas appris à nous aimer d’abord nous-mêmes, ce qui nous aurait permis par la même occasion d’aimer également, véritablement notre prochain.

Notre société nous a plutôt enseigné que s’aimer soi-même c’est être égoïste. Notre société nous a enseigné le strict opposé de notre véritable nature. Il en résulte que nous sommes devenus des Êtres frustrés, vides et avides d’amour. Nous nous sommes déconnectés de notre source, nos actions sont dictées par notre mental au lieu d’être dictées par notre coeur.

Il y a tout un apprentissage à refaire pour revenir à notre source et renouer le contact avec l’amour naturel qui réside en chacun de nous et que nous avons perdu de vue.

Croyant que l’amour dont nous avions besoin provenait de l’extérieur de nous, nous nous sommes progressivement reniés dans le but de plaire à notre entourage et d’obtenir d’eux cet amour « promis » qui en réalité n’a jamais pu nous combler.

Voilà la cause de nos souffrances dans nos relations. En voulant plaire aux autres, croyant qu’on allait enfin se retrouver, nous avons finit par nous perdre car nous avons cessé de nous plaire à nous-mêmes.

En réalité,  se plaire à soi-même avant tout, c’est notre plus grand besoin. Le plus grand bien que l’on puisse se faire c’est de s’aimer soi-même d’abord afin de ne pas dépendre d’un amour illusoire qu’on attend des autres. Les autres ne nous donnerons jamais rien d’autre que ce qu’ils ont envie de nous donner et c’est tout à leur honneur !

Nous ne sommes pas ici sur Terre pour remplir les besoins des autres, mais pour  honorer nos propres besoins, apprendre à nous aimer tel que nous sommes et faire l’expérience de notre version la plus élevée. En nous accordant le plus grand bien, le plus grand amour, nous inspirons nos semblables à en faire de même et alors toute dépendance disparaîtra pour laisser place à un amour véritable, un amour libre et inconditionnel.

Aimer véritablement ce n’est pas vouloir pour l’autre ce qu’on veut lui imposer !

Aimer véritablement c’est vouloir pour l’autre ce que lui-même désire.

Aimer véritablement c’est se respecter d’abord soi-même si on veut être respecté par les autres.

Aimer véritablement ne signifie pas autoriser un comportement blessant à notre égard.

Aimer véritablement c’est parfois laisser partir l’autre afin de respecter ses propres besoins.

Ce livre vous enseigne toutes ces valeurs et vous donne des clés et des outils concrets pour guérir vos blessures d’enfant liées particulièrement à vos relations amoureuses. Il vous enseigne comment vous libérer de vos relations toxiques, apprendre à aimer et être heureux en amour.

Vous pouvez télécharger gratuitement le chapitre 1 en cliquant ici

Confidences d’une ancienne dépendante affective sur Amazon

Cet article a été écrit par Cristina Marques.

Cristina Marques, thérapeute experte en dépendance affective & relations de couple

Site internet : magneticobonheur.com

Facebook : www.facebook.com

Pour recevoir les prochains articles de Cristina Marques, inscrivez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur facebook et rejoignez le groupe de soutien
Annonce

Notez cet article

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Élever sa fréquence, chaque jour et la maintenir haute.

Les soins aux âmes meurtries

Les soins aux âmes meurtries après la mort