Comprendre l’hypersensibilité : voici 13 choses à retenir

 Comprendre-l-hypersensibilité (2)

Comprendre l’hypersensibilité : voici 13 choses à retenir

Quand j’étais en maternelle, un garçon de ma classe a jeté mon livre préféré par­ dessus la barrière de l’école. J’ai beaucoup pleuré, non pas à cause du livre mais parce que j’en voulais à ce petit tyran. C’était probablement l’une des premières fois que je manifestais mon hypersensibilité, un torrent d’émotion que je continue à gérer au quotidien.

Plusieurs de mes amis me taquinent gentiment à ce sujet mais je n’y peux absolument rien. Certains sont tout simplement plus sensibles que d’autres, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Je ne suis pas non plus un cas isolé : selon le docteur Elaine Aron, chercheuse et psychologue, les hypersensibles représentent environ 20% de la population. Cela signifie qu’il est hautement probable que vous connaissiez ou que vous soyez avec une personnalité de ce type.

Voici quelques éléments à garder en mémoire pour comprendre l’hypersensibilité :

1. Nous pleurons

Dès que nous sommes heureux, tristes ou en colère. Tout simplement parce que les hypersensibles ressentent les choses plus intensément et réagissent en conséquence.

2. Nous ne sommes pas tous introvertis

Introversion ne rime pas avec sensibilité. En fait, selon les recherches du Dr Aron, quelque 30% des hypersensibles sont extravertis.

3. La prise de décision nous rend nerveux

On sait que les hypersensibles ne sont pas doués pour faire des choix, même s’il s’agit uniquement de décider du restaurant où aller dîner. C’est principalement parce que nous sommes terrifiés à l’idée de prendre une mauvaise décision.

Comprendre-l-hypersensibilité (3)

4. Nous remarquons les changements d’inflexion les plus subtils

Si vous avez l’habitude de conclure vos SMS avec un point d’exclamation et que, ces derniers temps, vous terminez par un point, vous pouvez être sûr que nous allons nous en apercevoir. Les hypersensibles sont en général plus réceptifs aux infimes nuances dans leur environnement et aux changements d’humeur de leur entourage.

5. Nous sommes toujours là quand vous êtes en quête d’une oreille attentive

N’hésitez pas à faire appel à nous si vous avez besoin d’une épaule sur laquelle vous appuyer parce que nous sommes enclins à verser dans l’empathie excessive : si vous souffrez, nous souffrirons aussi et nous ferons tout notre possible pour vous réconforter. C’est la raison pour laquelle les hypersensibles font de très bons professeurs, thérapeutes et responsables.

6. Nous détestons les bruits forts et répétitifs

Une mastication sonore, un train à grande vitesse, des collègues turbulents… Nous sommes sensibles à tout cela, et bien d’autres choses encore. D’après le Dr Aron, c’est parce que les environnements chaotiques ou excessivement stimulants perturbent davantage les hypersensibles.

7. Comprendre l’hypersensibilité : Nos habitudes de travail sont un peu atypiques

L’idéal pour nous, c’est de travailler à la maison ou dans un endroit paisible. Notamment parce que cela nous permet de nous recentrer si nous sommes submergés par les émotions. Cela dit, cette préférence pour le travail solitaire ne doit pas vous préoccuper. « Les hypersensibles savent tirer profit de leurs capacités d’observation. […] pour donner le meilleur d’eux-mêmes », indiquait le Dr Aron au Huffington Post lors d’une précédente interview. « Ils savent faire progresser leurs idées sans se ridiculiser ni être pris de haut. » De même, leur esprit d’analyse et leur prévenance naturelle vis­-à­-vis des idées d’autrui en font de très bons coéquipiers (tant qu’ils ne sont pas obligés de prendre la décision finale).

Comprendre-l-hypersensibilité (1)

8. Ne nous emmenez pas voir un film d’horreur

L’empathie dont nous faisons preuve à l’égard de notre prochain, combinée à l’hyperstimulation, ont pour effet de nous rendre les films gore ou violents particulièrement insoutenables.

9. Nous supportons très difficilement la critique

Par conséquent, nous préférons éviter tout ce qui est susceptible de nous embarrasser. Nous avons donc tendance à faire tout notre possible pour plaire aux autres ou à nous dévaloriser. En d’autres termes, nous sommes loin d’être parfaits.

10. On ne cesse de nous répéter que nous prenons les choses de façon trop personnelle

Évitez les plaisanteries à nos dépens, elles ne nous font pas rire du tout. C’est idiot, bien sûr, mais il est difficile de faire autrement quand on ressent les choses si vivement.

11. Nous sommes très sensibles à la douleur

De la glace, s’il vous plaît. Que l’on se casse le bras ou que l’on se cogne le petit orteil, toutes les blessures sont vraiment douloureuses. Et, effectivement, les recherches du Dr Aron ont montré que les hypersensibles étaient plus affectés par la douleur que les autres.

12. Nous rêvons de relations profondes

Selon notre spécialiste, les hypersensibles ont davantage tendance à s’ennuyer dans un mariage, surtout à cause du train-
train quotidien qui s’installe avec le temps. Cela ne signifie pas pour autant que la relation ne nous satisfait pas. Nous devons simplement trouver un moyen d’avoir des conversations plus stimulantes.

13. Nous ne pouvons nous empêcher d’être hypersensibles

Une étude publiée en 2014 dans le journal Brain and Behavior a montré que les zones du cerveau associées à l’empathie et à la connaissance étaient davantage stimulées chez les hypersensibles lorsqu’on leur montrait des photos de personnes sous le coup de l’émotion. Autrement dit, nous sommes neurologiquement programmés pour agir comme nous le faisons.

Gardez tout ceci en tête et sachez que la meilleure façon de nous aimer, c’est de nous soutenir. Tâchez de ne pas vous moquer de notre sensibilité et de nous rassurer quand nos émotions nous submergent. De notre côté, nous tâcherons de ne pas fondre en larmes face à tant de compréhension (mais je ne promets rien).

Source Comprendre l’hypersensibilité : voici 13 choses à retenir  Le Huffington Post (États-­Unis), a été traduit par Catherine Biros pour Fast for Word.

Clément Artois

10 Commentaires

  1. Je me demande parfois où se trouve la limite entre hypersensibilitè et manque de confiance en soi / d’estime personnelle et de capacité à s’affirmer. Avoir des difficultés à faire des choix, être sensible à la critique, vouloir être appréciés… sont des signes communs avec le manque de confiance en soi. La sensibilité aux films, aux bruits, aux goûts pourrait aussi bien être le résultat d’un sentiment d’insécurité intérieure…moi même hypersensible, je me questionne. Que notre cerveau réagisse différemment soit mais cela suffit il à tout expliquer ?

    • Être sensible na rien à voir avec un manque de confiance . Il faut au contraire avoir une bonne stabilité emotionnel , une bonne confiance en soi pour supporter tout ce que représente ressentir les emotions différemments des autres . Je crois même que d’avoir un manque de confiance en soi fait l’opposé de ce donc on est capable . Pour gérer tout ce qu’on ressens il faut comprendre et ca commence par comprendre ses propres émotions .ensuite comprendre ce que les autres et nous permettre de comprendre les différents comportement . Beaucoup sont destructeur , mais quand on comprend ,on comprend leurs détresses .

  2. Ben comme hier mais sur un autre thème je suis comme ca depuis mon enfance et pas toujours facile à vivre

  3. je suis hyper émotive depuis toujours mais ça s’aggrave avec l’age à tel point qu’on prefère ne voir personne ou ne rien faire même si on s’ennuie …

  4. oui, c’est vrai en vieillissant le phénomène s’accentue et je me renferme de plus en plus sur moi-même alors je suis allée voir un hypnothérapeute pour me faire aider, pour l’instant après une séance rien de spectaculaire.

  5. J’ai l’impression de me lire!!!!sauf pour le chapitre de rester à la maison pour y travailler c’est pourtant mon cas mais je n’aime pas cela je préfèrerai travailler à l’extérieur et entourée cela me permet d’échanger et de partager ce qui m’aide à me sentir mieux je fuis au contraire la solitude mais pour tout le reste c’est la vérité ….

  6. J’Imerai avoir des trucs pour aider mon enfant qui l’est. Je l’entoure de mon mieux mais à l’extérieur école ou autres pas facile pour lui svp nous aider. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *