in

Les bonnes personnes ont aussi le droit de dire « ça suffit » !

Partager

Les bonnes personnes ne prennent pas de vacances ou n’ont pas d’heures spéciales pour l’être. Personne ne nous récompense pour ce que nous faisons, et nous ne le voulons pas non plus. C’est ainsi que nous comprenons la vie, et c’est ainsi que nos cœurs nous parlent.

Mais être bon, ce n’est pas être naïf. C’est avoir ses propres valeurs pour lesquelles se battre. Mais au moment où vous vous sentez blessé ou utilisé égoïstement, quelque chose à l’intérieur commence à se fissurer.

Au moment où les gens se laissent emporter par l’un ou l’autre, sentant l’ombre de l’égoïsme tourner à chaque mouvement, celle de la déception apparaît. Alors ils ne peuvent plus rien attendre, parce qu’ils cessent de croire en eux-mêmes.

Annonce

En fait, c’est plus complexe qu’on ne le pense. Quand quelqu’un fait des choses de son plein gré, c’est son esprit qui le guide, sa spontanéité et sa propre intégrité. Mais quand d’autres violent ces principes pour atteindre un objectif de gain personnel, au lieu de blâmer ceux qui nous ont manipulés, nous nous blâmons nous-mêmes. C’est le plus courant.

On se dit qu’on est naïf, qu’on donne beaucoup, qu’on ne sait pas deviner les choses, les gens…. Tout cela, toute cette auto-projection négative mine peu à peu notre estime de soi de manière dangereuse.

Les remparts de nos propres châteaux

Lorsque nous remarquons une intrusion de personnes dans notre espace personnel, nous déployons généralement des stratégies défensives classiques pour nous protéger. Et pourtant, nous blâmons les autres pour nos pertes. Cependant, dans le cas de bonnes personnes, cela ne se passe pas toujours de cette façon.


« Les bonnes personnes tournent souvent la tête vers elles-mêmes, assumant la responsabilité de cette ‘intrusion’. Elles pensent même que si elles élèvent les remparts de leurs propres châteaux, elles perdront un peu de ce qu’elles sont, n’étant plus en harmonie avec leurs principes.

Annonce

Cependant, nous devons prendre conscience que nous avons tous besoin d’avoir un espace de contrôle, une frontière personnelle dans laquelle il est nécessaire de créer nos remparts afin que nous ne soyons pas affectés.

Pour vous en convaincre encore plus, il est important que vous considériez ces points simples :

Se fixer des limites n’est pas s’éloigner des autres

Pardon
Toutes les images / Pixabay

Les bonnes personnes ont parfaitement le droit de dire que c’en est assez sans être qualifiées d’égoïstes. Nous savons que ceux qui les entourent sont plus habitués à toujours entendre un oui, à être disponibles et accueillants avec le sourire.

Fixer des limites vous aidera à apprendre à vous connaître et à connaître les autres. Vous savez jusqu’où vous voulez aller, et à partir de là, l’autre pourra également mieux agir.

Annonce

Une fois ces limites claires, les relations seront plus saines. De plus, cela vous aidera à mieux vous connaître.

Même l’amour a besoin de limites

Si quelqu’un pense le contraire, il se trompe. Il n’y a pas de contexte plus nécessaire à l’établissement de limites que dans les relations affectives, familiales ou amicales. En fait, il n’y a pas de façon plus aimante et encourageante de dire calmement « non » sans craindre que la personne se sente offensée ou bouleversée à ce sujet.

« Dire « je t’aime » ne devrait jamais être traduit par « je suis prêt à faire tout ce que tu me demandes de faire quand tu le souhaites. » »

Annonce

Aimer quelqu’un, que ce soit un partenaire, un ami ou même un membre de la famille, c’est pouvoir agir librement selon nos principes, sachant que nous serons respectés en tout temps.

Dire « non » ne fait pas de vous une mauvaise personne

Avant de convaincre les autres, vous devez vous convaincre vous-même. Vous devez le dire suffisamment et à haute voix avec conviction, sans honte ni sentiment de malaise.

Il viendra un moment où vraiment aider quelqu’un sera impossible. Vous n’aurez ni force ni courage, et pire, vous ne croirez plus en vous. Il faut être clair, les bonnes personnes ont le droit de dire « ça suffit ». Cela vous aidera à mieux comprendre qui vous êtes, ce qui vous tient à cœur et ce sera plus clair avec les autres.

L’importance de tracer une ligne imaginaire entre soi et les autres

Élever des remparts autour de vous n’est pas comme créer une ligne de punition pour les autres du jour au lendemain, où vous serez isolé et protégé. C’est le contraire…

« Dessiner des frontières, ce n’est pas créer des murs. Visualisez-le comme une ligne de lumière, comme une ligne d’énergie qui trace autour de votre corps où votre énergie, vos émotions et vos valeurs sont protégées.

Tout cela fournira la sécurité d’agir avec intégrité pour construire des relations positives et authentiques. De cette façon, ceux qui vous aiment vraiment comprendront pourquoi les bonnes personnes, même si elles ne veulent rien en retour, ont besoin de réciprocité et surtout d’être respectées. N’oublie jamais ça.

5/5 - (4 votes)

Publié par Julie Latour

J'aime la spiritualité mais je suis surtout spécialisée en numérologie depuis bientôt 10 ans. Tout comme le célèbre philosophe, mathématicien et astrologue Pythagore, je pense que toutes les choses peuvent être exprimées par un nombre.Ne sous-estimons pas le pouvoir des nombres, ils peuvent révéler des informations essentielles sur notre avenir .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’aime ton soleil et tes nuages: J’aime sans exiger que tu me répondes par un : « Moi aussi ! ».

Je ne suis pas intéressé par ce que tu fais pour vivre .