3 méthodes efficaces pour contrôler ses pensées.

Image crédit : pixabay

3 méthodes efficaces pour contrôler ses pensées.

Vous est-il déjà arrivé de prendre, en début d’année par exemple, de bonnes résolutions, des engagements, de grandes et belles décisions pour votre santé, pour votre maison… ? Oui, sans doute, comme tout un chacun !

Et combien de fois vos belles résolutions, vos engagements et belles décisions se sont évaporés au fil des jours ? Presque toujours, comme tout un chacun ! Pourtant, vous étiez sincère et bien décidé cette fois-ci à aller au sport tous les jours entre midi et deux, à ranger vos placards ou votre bureau. Vous avez même commencé avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir et puis, pffft… Les pensées négatives ont repris le dessus ; exit les bonnes intentions… Voici quelques exemples de ces pensées, que vous connaissez sans doute :

  • C’est pas réaliste, et ça ne vaut même pas la peine d’essayer.
  • J’ai des doutes… bah, finalement il vaut mieux ne rien faire.
  • Mais non tes projets ne vont pas fonctionner et c’est bien mieux pour toi de passer à autre chose.
  • Tu perds ton temps, ce que tu fais ne sert à rien, tu es en train d’aller droit dans le mur…

Pourquoi sommes-nous confrontés à ça ? Parce que notre mental est une usine à penser (60 000 pensées négatives et positives par jour nous traversent l’esprit !) et arrêter de penser est quasiment impossible.

Notre mental est toujours occupé à faire circuler les pensées qui, si nous ne sommes pas en contrôle, si elles sont « en roue libre », suivent des circuits établis depuis longtemps. Et quand les pensées prennent toujours les mêmes chemins, les mêmes connexions neuronales finissent par ressembler à des ornières ! Or, vous savez bien qu’il est très difficile de sortir d’une ornière. Certaines de ces ornières sont même tellement profondes qu’il est impossible de s’en sortir sans une aide extérieure.

J’ai écrit plus haut -si nous ne sommes pas en contrôle de nos pensées-, parce que oui, la solution est de garder le contrôle de nos pensées. Mais comment procéder ?

Par un nettoyage de l’esprit.

Imaginez un verre plein de liquide coloré. Si chaque jour vous ajoutez dans ce verre plein, de l’eau, vous constaterez qu’au bout de quelques jours ce verre ne contiendra plus que de l’eau claire ! Le processus est simple, l’eau versée dans le verre a fait déborder à chaque fois un peu plus de liquide coloré jusqu’à ce que le liquide disparaisse du verre.

Imaginez maintenant que ce verre représente votre esprit et le liquide coloré les pensées négatives. L’eau claire représente les pensées positives. Il n’est pas question de combattre les pensées négatives, mais de les ignorer et de les remplacer par exemple par des autosuggestions positives, qui vont occuper la place des émotions négatives, jusqu’à ce qu’elles soient chassées de notre esprit.

Les pensées négatives qui nous traversent l’esprit comme une idée noire, par exemple, ne produisant en nous aucune émotion, aucun sentiment sont assez faciles à faire disparaître, il suffit de les remplacer par des pensées positives.

En revanche, les pensées négatives qui nous affectent sur le plan émotionnel sont plus puissantes car elles transportent les blessures, les douleurs, les déceptions de notre vie. Quoi que l’on cherche à faire pour les faire disparaître, les remplacer, elles reviennent en force. Il faut donc désamorcer ces pensées négatives en leur ôtant ce qui les rend aussi puissantes.

Désamorcer et non pas combattre

Combattre les idées négatives en se disant « Non, je ne veux pas de ces pensées » ne fera que les ancrer davantage dans notre esprit, car notre subconscient ne connaît pas la négation et tout ce qu’il comprend et exécute c’est « Je veux / ces pensées/ ces pensées, ces pensées… »

Comment procéder alors ? Prendre du recul et les observer de manière neutre, sans en être affecté. Autrement dit, se dissocier de toutes les émotions et commencer à les observer comme extérieures à soi, sans chercher à les comprendre, ni à les analyser. Les pensées perdront alors de leur puissance et disparaîtront d’elles-mêmes.

Utiliser un galet d’intention

Prenez un petit galet qui vous plait, que vous allez garder en permanence sur vous, dans votre poche et que vous pourrez toucher très souvent. Attention, avant de le mettre dans votre poche, la première fois, vous allez le « charger » avec une intention particulière.

Vous allez vous dire quelque chose comme : « A chaque fois que je vais sentir, toucher, et voir ce joli petit galet, je vais me souvenir que… », et là vous dites ce dont vous voulez vous rappeler (de jour en jour je deviens une meilleure personne) (j’ai décidé de faire telle chose, je suis une personne qui respecte sa parole et j’irai au bout de mon engagement) ou toute autre déclaration par rapport à votre vœu. En ce qui me concerne, j’ai transformé mon galet en une pierre de gratitude pour dire merci à tout ce qui est beau et bon dans ma vie.

Bien sûr, l’idée est que vous ayez souvent l’occasion de sentir, de toucher, de voir cet objet mémoire. C’est une véritable mémoire de masse, un outil pour reprendre contrôle de sa pensée.

Ce qui est dingue c’est que ça marche vraiment ! ^^

Essayez cette astuce, vous vous en remercierez. Ce sentiment de maîtrise de soi, par la maîtrise de sa pensée, donne une confiance en soi formidable. Commencez maintenant à contrôler vos pensées.

Source : http://elhadi.fr/

Clément Artois

Un commentaire

  1. Merci pour ce texte intéressant ! En effet quelquefois nous prenons de bonnes résolutions et puis l’on se dit que nous avons le temps et nous remettons au lendemain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *