Récupérer la souveraineté de sa vie

 

Image crédit : Pixabay

Récupérer la souveraineté de sa vie

Il ne s’agit pas là d’une forme de souveraineté démocratique ou théocratique, mais bien d’une souveraineté autocratique (soi-même au pouvoir), ce qui signifie : reprendre son pouvoir créateur sans être limité par un autre et qui n’est susceptible d’aucun contrôle de soi-même et des autres. 

Comme tu as pu le lire dans plusieurs articles, ce solstice d’été est très puissant vibratoirement parlant et te pousses à récupérer cette souveraineté en reprenant la responsabilité consciente de ta vie, de la multidimensionnalité de ton être.

L’homme est toujours tenté d’accuser les événements extérieurs comme la principale cause de ses soucis quotidiens (finance, manque, relation, travail…). De ce fait, il donne assez d’énergie aux personnes qui l’entourent pour déclencher ces événements désagréables dans sa vie, donc il se déresponsabilise de sa vie et il a l’impression que rien ne va en s’arrangeant.

Se responsabiliser, c’est prendre conscience que l’enveloppe charnelle qui te constitue est le prolongement de ton énergie, de ton soi-supérieur, sans aucune séparation, il n’y en a jamais eu.

Tout ce qui compose ton corps est vibration : ton ADN, tes cellules, tes croyances, tes émotions, tes pensées et j’en passe. Revenir à l’essentiel, c’est comprendre que tout ce qui t’entoure n’est pas le fruit du hasard, mais bien présent pour te montrer tes croyances limitantes enfouies au fond de toi, que tu ne t’avoue pas.

Retrouver sa souveraineté, c’est se rendre libre à toute la création qui te traverse, pour ce faire tu dois changer tes schémas de pensées, libérer tes mémoires cellulaires… Observe-toi comme si tu regardes un film :

Le scénario est déjà écrit, les acteurs évoluent, changent constamment et pourtant ce ne sont pas eux les créateur de leurs vie, ils sont dans une transparence totale de co-création.

Dans la vie, c’est le même principe à la seule différence : tes résistances, tes réactions, tes croyances… face aux situations qui te paraissent incommodantes détermine la suite.

Tout ce que tu penses, de comment tu vois le monde ou une personne, tu mets cette information dans ton champ électromagnétique et attire cette situation qui pointera du doigt quelle croyance, mémoire cellulaire à libérer. Donc quand une personne te fait du « mal », à un moment donné de ta vie, tu lui as donné assez de pouvoir pour qu’elle le fasse (pensées, émotions, croyances…) Et tant que tu n’auras pas fait ce travail de libération, la vie, l’univers, t’enverra des situations encore plus désagréables, la décision d’agir dans l’instant ou de l’intérioriser en te mentant à toi-même, n’est qu’un choix de ta personnalité.

La vie se présente à toi comme tu la détermine, dans ma vision le libre arbitre est simplement vivre en conscience ou dans l’inconscience. Si tu es dans la gratitude, tu fais le travail de co-création dans l’ici et maintenant, dès qu’il se présente à toi.

Par contre si tu penses que la vie est dure à vivre, que la société est malsaine, tu le verras continuellement dans ta vie, autour de toi et cela risque de prendre une certaine ampleur, jusqu’au point de rupture ou tu n’auras pas d’autre choix que le lâcher prise.

Demande (masc.) à ton énergie (fém.) les actions que tu as à mener (masc.).

Passes à l’action (masc.) avec l’émotion de la Joie (fém.).

C’est ton énergie (fém.) qui donne les consignes au masculin, permettant l’action et la transmission dans la matière.

Être souverain, ne veux pas dire : être au contrôle de sa vie ou dans l’attente, mais mettre ses actions au service de son être Divin, ce n’est pas là une forme de soumission quelconque, mais être dans la tri-unité de ton être : corps physique, esprit physique, soi-supérieur, un peu d’humour pour que tout le monde puisse comprendre :

Prends un shampoing 3 en 1, chaque molécule qui le constitue a un travail à faire et pourtant, il est dans le même contenant, se mélangeant, ne faisant qu’un et agissant pour un but précis commun, sans se poser de questions, sans être limité par une quelconque croyance.

Après la rigolade, voici quelque exercice à appliquer dans ton quotidien :

  • La respiration consciente, c’est le premier échange entre toi et l’univers et qui développe la capacité à lâcher prise dans n’importe quelle situation.

  • Structurer un habitat (décoration, livre, tableau…) qui nourrit ton inspiration chaque jour.

  • Reconnaître l’autre, la situation comme une projection de toi-même, c’est ta co-création consciente ou inconsciente pour ta propre évolution.

  • Être dans l’accueil de la vie sans attente, sans jugement et agir dans l’ici et maintenant.

  • Donne ton énergie à ce que tu as réellement besoin en rapport avec tes valeurs profondes.

  • Écoute tes émotions, ton corps, ce sont tes premières indications sur ton état actuel intérieur.

  • Ne donne pas d’énergie à tes objectifs finaux, mais plutôt aux actions dans l’ici et maintenant pour les réaliser, le reste suivra, n’importe le temps ou le comment.

« En changeant ta vibration, ta graine, tu changera la récolte de ce que tu as semé »

Kévin Ataael  /www.auchemindesoi.com

Clément Artois

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *