in

Rencontre avec le Papillon caniche du Vénezuela

Partager
roi des papillons

La nature nous réserve parfois bien des surprises.

Et bien je suis l’une d’elles, pour vous servir, et tout mon peuple me ressemble, ou presque…Car nous sommes unis mais différents les uns des autres.

Venez donc m’observer de plus près (mais ne m’épinglez pas sur vos murs je vous en supplie): ne suis-je pas le plus mignon de toutes les petites créatures existant sur cette planète? …Qui a osé dire que la race des insectes était une race dégradée et répugnante?…

Annonce

Me voici sans artifices, emmitouflé dans un doux manteau soyeux au blanc laineux, et des poils tout autour du minois . J’ai également des pattes taillées comme des pompons de rideaux. Tout mon peuple est doté de cette marque de fabrique là. Les peuples extérieurs disent que nous avons de la classe, et cela nous donne un statut un peu différent des autres, ce que nous apprécions.

Mille pardon, j’ai oublié de me présenter: je suis le Papillon caniche du Venezuela, roi d’un peuple de l’infiniment petit.

Par mes grands yeux noirs,  je vous vois mille fois plutôt qu’une, c’est plutôt pratique pour n’en perdre pas une miette. Je vous vois tel que vous êtes, dehors comme dedans, bon ou mauvais, lâche ou courageux, sentimental ou calculateur. Tout se reflète en moi, votre image comme votre humeur.  Je capte le danger, comme les particules de plaisir qui flottent autour de moi lorsque mes compagnes se font câlines.

J’ai également des ailes d’elfes, qui me permettent de me déplacer de fleur en fleur ou d’écorce en écorce comme une brise légère, sans faire de bruit ni ameuter les prédateurs. Par miracle, je suis si petit que pour vous faire un manteau de mon duvet il vous faudrait attraper tout mon peuple, or nous sommes bien cachés dans nos forêts touffues. Et oui, nous sommes un peuple de l’infiniment petit, mais cela ne nous empêche pas d’être malins et bien organisés.

Annonce

La force physique ne fait pas tout, bien au contraire. Elle n’est que l’arme des faibles d’esprit.Je sais, vous n’en croyez pas vos yeux. Je suis pourtant bien réel, et cette photo de moi n’est pas truquée, je vous l’assure.

papillon caniche

Si vous saviez le nombre d’espèces différentes qui se trament dans les forêts lointaines et qu’aucun homme n’a encore découvertes! Annonce

Nous, peuples des forêts, avons nos lois secrètes et nos stratagèmes pour ne pas subir l’invasion massive de prédateurs. Quoi de plus astucieux qu’un habitat volatile dans une végétation luxuriante où se mêlent d’autres peuples de l’infiniment petit extrêmement dangereux pour les espèces  dites supérieures tels de grands mammifères ou même cette espèce étrange qu’est l’être humain? Chut….ne l’invoquons pas. S’il venait à trouver notre habitat secret, ça en serait fini de notre espèce.

Pourchassés, épinglés vivants, étiquetés, disséqués… mais pourquoi donc cette créature a t’elle besoin de tuer et d’emprisonner pour comprendre la vie?

Annonce

Même courte comme l’est la nôtre, la vie est précieuse et ne devrait souffrir aucune entrave. Chacun de nous est né pour être libre et réaliser son rêve, le mien est de protéger mon espèce jusqu’à mon dernier souffle.

En ce jour de l’an de grâce, j’ai décidé de graver dans l’écorce des arbres ces quelques lignes, que j’intitulerai désormais «la  Déclaration universelle des droits du Peuple de l’infiniment petit «, que voici:

roi des papillons2

Papillon caniche

« Nous,  peuple de l’infiniment  petit, déclarons par la présente être libres de tout servage et reconnaître le droit de tous les peuples à disposer d’eux-même. Nous reconnaissons l’aptitude et le droit de chacun à créer son propre univers, dans le respect d’autrui et de son environnement. Nul n’aura le droit de juger , exploiter ou entraver son prochain, car nous reconnaissons l’aptitude de chacun à se juger soi-même, dans l’optique de préserver les libertés individuelles  et de  contribuer au plus grand bien commun. »

Le Roi du peuple des Papillons caniches du Venezuela.

Eleanor Gabriel

Source Rencontre avec le Papillon caniche du Vénezuela :
welovewords

4.7/5 - (202 votes)

Publié par Jean-Charles Fricotté

Jean-Charles aime lire, écrire, peindre, voyager, manger des aliments végétaliens et rencontrer des gens extraordinaires de la planète entière. Son intérêt qui le passionne a toujours été de mieux se comprendre lui-même et le monde, et je partage ici mes expériences et mes réalisations et relations avec d’autres voyageurs comme vous dans ce voyage appelé La vie

5 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Très bel article et joli papillon.
    Cette semaine en Belgique un papillon similaire est entré dans ma chambre et y reste depuis. C’est la Pudibonde ou Patte étalée, il ressemble à un petit chat qui s’étire.
    J’aime beaucoup votre déclaration de tous les peuples à disposer d’eux-mêmes.

  2. Dans mon école je fais justement une présentation sur cette petite et sublime créature et il y a quelques informations dans ce texte juste en haut qui vont m’aider alors merci!!!

    Pis juste un petit dernier mots j’adore les papillon caniche c’est tellement original comme noms pis cet insecte est tellement mignon que je ne regrette absolument pas ma décision d’avoir pris ce papillon.

    merci!!!

  3. Je fais justement une présentation sur cette sublime et petite créature venus des anges pis il y a quelques informations juste en haut qui vont pourvoir m’aider dans mes recherche alors un gros merci!!!

    Pis juste un petit mot je trouve que le noms de cette insecte est super original et que je trouve cette bestiole est vraiment mignonne et que je ne regrette pas le choix que j’ai fais pour ma représentation sur un insecte ou un animal étrange.

    Merci encore une fois pour vos informations!!!!! Bye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dans la vie

Et toi, qu’est-ce que tu fais dans la vie?

Cette mère illustre son quotidien avec ses enfants en dessins…