in

« Béa » ne produit aucun déchet et vous explique comment elle fait!

Partager
aucun déchet

Vous avez déclaré vivre en ne produisant aucun déchet (ou presque) ?!

Et pourtant, Béa Johnson l’a fait et a embarqué toute sa famille dans son mode de vie. Mais comment cela est-ce possible ?

« Béa » est originaire d’Avignon et est arrivée aux Etats-Unis comme fille au pair et, après avoir rencontré son mari, a décidé de s’installer là-bas. A partir de ce moment, elle a adopté le mode de vie américain : grande maison, 4×4, surconsommation etc. Durant 7 ans, elle ne se pose aucune question mais ressent une profonde angoisse à cause de ce mode de vie déséquilibré.

Annonce

Elle persuade son mari de déménager et d’aller vivre hors de San Francisco. Ils s’installent en appartement pendant un an en laissant la majorité de leur mobilier en garde-meubles. En 2008 : ils se rendent compte que le strict nécessaire suffit à leur quotidien. Ils décident donc de donner 80 % de leurs biens et s’installent dans une maison 2 fois plus petite.

Bea-Johnson-le-nouveau-messie-de-l-ecologie

Dès cet instant ils vont examiner chacun de leurs besoins. Ce qu’ils mettent en place force l’admiration : sacs en tissus faits main pour acheter les produits en vrac, bocaux en verre pour les produits humides (viande, poisson, fromage, charcuterie, etc.), cosmétiques et produits d’hygiène faits maison, savons et autres démêlants achetés en vrac…

Pour les vêtements, ils se contentent du strict nécessaire et ne font du shopping que 2 fois par an dans les magasins de fripes. Pour finir, la moitié de l’ameublement de leur maison provient de la récupération. Grâce à ce minimalisme, ils peuvent facilement louer leur maison pour s’offrir des vacances en retour mais surtout vivre de manière éco-responsable.

Annonce

Avec son mari et ses deux fils, la famille ne produit donc pratiquement aucun déchet. Seulement un kilo par an. Mais ce n’est pas tout ! Ils ont baissé leurs dépenses annuelles de 40 %, ce qui a dégagé du temps pour vivre ensemble. Ils passent tout simplement moins de temps à faire des corvées et plus de temps à s’amuser.

Béa ajoute : « Ce n’est pas seulement bon pour l’environnement, cela améliore le niveau de vie en offrant une vie plus riche, basée sur les expériences et non les choses… Imaginez comment serait notre société si, au lieu de se concentrer sur l’avoir, elle se centrait sur l’être». La simplicité peut être synonyme de bonheur.

CAPQ0tfUkAAKts5.jpg_large

«Aujourd’hui mon objectif est de briser les idées préconçues liées à ce mode de vie et partager ses bénéfices en termes de santé, de temps et d’argent gagnés », déclare-t-elle. Son approche optimiste, dénuée de jugement, lui permet de partager avec humour ses secrets et ses tribulations. Saluée par le New York Timescomme la « prêtresse » de la vie sans aucun déchet, invitée à s’exprimer partout dans le monde, elle a inspiré des milliers de personnes avec son ouvrage et son blog « Zéro Déchet » . Elle offre des services de consultation, ouvre sa maison aux visites éducatives et aux médias, et a même créé une application pour les débutants ! Voici 10 conseils basés sur 5 principes : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Composter :

Refuser

1. Refusez le courrier indésirable synonyme de gaspillage des ressources et de temps.

2. N’acceptez pas les cadeaux gratuits aux conférences, foires ou fêtes. Chaque fois que vous en prenez un, vous soutenez la demande d’en faire plus.

Annonce

Réduire

3. Débarrassez-vous des choses inutiles de votre maison et offrez votre surplus à ceux qui en ont besoin. Vous allégez votre charge et offrez de précieuses ressources à la disposition de ceux qui cherchent à acheter d’occasion.

4. Diminuez vos trajets entre les magasins et rédigez une liste de courses complète. Et, moins vous ramènerez de choses à la maison, moins vous aurez de déchets à traiter.

blog038

Réutiliser

5. Optez pour le réutilisable (commencez à utiliser des mouchoirs, des bouteilles réutilisables, des sacs à provisions, des serviettes en tissu, des chiffons, etc.).

6. Évitez les déchets issus des emballages : apportez des bacs réutilisables, des sacs en tissu (pour le vrac) et des bocaux (pour les articles humides) au magasin et sur les marchés d’agriculteurs.

Recycler

7. Renseignez-vous sur les possibilités de recyclage dans votre ville et sur les endroits où recycler en dernier recours. Pensez d’abord à refuser, réduire ou réutiliser !

Annonce

8. Achetez autant que possible en vrac ou d’occasion, mais si vous devez acheter du neuf, choisissez le verre, le métal ou le carton. Évitez le plastique: une grande partie des déchets destinés au recyclage finit souvent dans la décharge (ou, pire encore, dans l’océan).

Composter

9. Cherchez un système de compost qui fonctionne et apprenez à connaître ce que vous pouvez (par exemple les cheveux et les ongles sont compostables !).

10. Transformez votre poubelle de cuisine en grand réceptacle pour le compost. Plus il sera grand, plus vous pourrez l’utiliser librement.

Vous voulez en savoir plus et la rencontrer personnellement ? Alors, si vous le pouvez,  allez assister à sa conférence pour entrer dans cette fabuleuse aventure pour ne produire aucun déchet ! Rendez-vous le lundi 30 mars 2015 à 19h à « La Condition Publique » (14 Place du Général Faidherbe à Roubaix).

Sources : myscienceacademy.org / roubaixzerodechet.fr consoglobe.com zerowastehome.com

Clément Artois
Notez cet article

Publié par Clément Artois

Clément a toujours été très empathique et possède de grandes capacités d'écoute, lorsque les gens ont besoin de conseils dans leurs relations, c'est toujours vers lui qu'ils se tournent.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 4 accords toltèques, Prière de Don Miguel Ruiz

10 douloureuses vérités évidentes que l’on oublie trop souvent