Voici la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas

Voici la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas

ne guérissent pas

Texte de Maria de los Ángeles Rodeiro

Un médecin intuitif partage avec nous sa vision unique de la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas. Il a longtemps pensé que tout le monde voulait guérir. Mais il a fini par réaliser que « la guérison était très désagréable ! »

Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passéd’arrêter d’être une victime, et la peur du changement. Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d’énergie pour fonctionner et guérir.

Pour guérir, il faut vivre dans le présent et récupérer l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures. Ce médecin dit que la seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c’est l’amertume de ce qui s’est passé.

Ne pas vouloir pardonner à un événement ou à une personne du passé produit des fuites d’énergie. Le pardon guérit les fuites. Le pardon n’a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu’ils ont causées.

Il a plus à voir avec la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Lorsque nous arrivons à voir un événement douloureux de notre vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l’énergie de vie liée à cet événement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas car ils ne se sont pas libérés de l’illusion d’être une victime. Trop souvent, les gens obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures car ils ont trouvé que ça leur apportait du soutien. Les blessures deviennent alors un moyen de manipuler et de contrôler les autres.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d’environnement et de relations. Le changement peut être effrayant !!!

Il est facile de rester dans un circuit d’attente, en affirmant que l’on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai. En fait, quand nous restons dans un circuit d’attente et que nous savons exactement ce qu’il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence…

Le changement est effrayant, et le temps d’attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d’acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d’entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

Les gens ne guérissent pas sans action. Manger, l’exercice quotidien, prendre le bon médicament produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui libèrent l’énergie du corps.

Ce qui améliore l’une améliore l’autre, la puissance physique et l’énergie sont intimement liées.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches.
Source Voici la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas: energie-strategie-liberte

Clément Artois

16 Commentaires

  1. Alors là NON A LA CULPABILISATION : Tout à fait d’accord pour une médecine qui prend le patient dans sa globalité physique/psychique /émotionnelle . Mais franchement ras le bol de ces médecins impuissants qui refusent leurs propres limites pour la projeter sur les patients qui sont le reflet de leur échec….J’en sais vraiment quelque chose .

  2. Je suis d’accord avec cet article et je precise que La guérison est un travail d’équipe du patient et du médecin , l’un sans l’autre sont incomplets. Un patient qui suit un traitement doit savoir pourquoi il le suit et le médecin doit savoir exactement pourquoi il le prescrit. Ci les deux sont  »OBJECTIF » alors la guérison aura de grandes chances d’aboutir. ph.f

  3. Que dire de la dépression…
    Chercher au fond de soi…pardonner.
    Oui,j’ai pardonné, mais je ne guerri pas.
    Pardonner même des choses,des gens,des situations qui seraient sortis de ma mémoire.
    Oui je veux guerrir.
    Alors quoi faire ?

    • Pardonner c’est se libérer. Se libérer pour retrouver la joie de vivre, l’amour le plus désintéressé possible, ce qui est simple et clair, lumineux. Etre en dépression est le signe qu’on se maintient dans le passé, dans les vapeurs astrales. Si on pardonne, c’est pour passer à autre chose, tourner la page, aller vers d’autres horizons. L’alchimie est dans la transformation, du plomb en or, du douloureux au merveilleux.

  4. changer de boulot ???? A l’heure où il n’y a pas de place pour tout le monde , vous êtes sérieux ????

    • Cher jésus, je puis vous assurer que c’est justement la même peur de l’inconnu qui vous fait réagir ainsi. Lâcher un boulot stressant avec la joie et la certitude que tout sera sûrement mieux devant, c’est le ça le secret.

  5. Je ne suis pas d’accord avec cet article déjà vu et relu. Il est vrai que dans certains cas il y a avantage, de là à généraliser NON et NON!!!. Dire les choses ainsi c’est aussi se déresponsabiliser d’un échec pour le praticien. Il faut Arrêter. C’est indécent pour les gens qui souffrent.

  6. Oui il y a le pardon des autres , des évènements de soi surtout…oui il y a le changement des habitudes nocives tant en pensées, en émotions qu’en alimentation ect.. Aussi…Souvent le mal être peut être le symptôme du corps au prise avec des parasites, qui eux, se nourrissent de nous de l’intérieur. Ils nous siphonnent totalement, créant d’importantes carences, détruisant l’écosystème intérieur et aussi troublant la clarté mentale et émotionnelle…créant de multiples symptômes telles que dépression, burnout, et tout ce qui est inflammation et chronicité… alors il y a plein de bons sites web qui parle de l’art de se déparasiter tant en nous qu’autour de nous! et ça aussi ça aide à dire aurevoir au passé! 🙂

  7. Je souffre des jambes. Un problème de crampe qui m’a bousillé les deux jambes jusque sous les fesses. Je peux à peine parcourir 1km, avant de sentir mes sensations disparaître. Je ne sens plus mes pieds au point de perdre par inadvertance mes sandales. Je suis inquiète et je veux guérir car c’est horriblement douloureux. Pouvez vous me guider?
    Ps: je veux m’acheter un vélo pour retrouver la motricité de mes jambes.

    • Je peux vous dire chère Lyne que le problème de jambe est une façon a votre corps pour vous dire que vous avez peur d’aller de l’avant, une peur d’aller vers l’avenir. De faire des changements dans votre vie pour évoluer en tant que personne mais aussi au niveau spirituel. Si vous ne connaissez pas le livre  » Le grand dictionnaire des malaises et des maladies », pour moi ça été un livre de consultation importante dans mes maux !

      Bonne chance dans votre progression !
      Amour, paix et chance !

    • avez-vous fait des examens médicaux ? J’ai eu de gros problèmes aux jambes, et aux pieds. cela peut-être une neuropathie périphérique. La mienne m’a sauvé la vie car j’avais une vascularite qui s’attaquait à mon corps, les reins le coeur et plus… mon problème aux jambes m’a finalement sauvé la vie. Alors parlez en à votre médecin! Perso j’étais persuadée que j’avais juste un burn out…

  8. Je suis d’accord avec ce monsieur, je pense que l’on peut y arriver ou apaiser la maladie en changeant notre façon de penser. Quelqu’un qui ressasse sans cesse qu’il a mal, qui a du mal à relâcher le passé, à lâcher prise et à se trouver toujours quelque chose qui ne va pas, ce quelqu’un là aura beaucoup de mal à s’en sortir. Positiver, aller de l’avant et vraiment avoir envie de sortir de tout ça, se dire que le plus mauvais est derrière etc… si ça ne guérit pas, déjà on le vit beaucoup mieux

  9. NON au pardon!!! le pardon inclut encore une relation envers le passé et ceux celle ou celui qui vs a fait souffrir,la seule solution c est l OUBLI TOTAL ,c est difficile mais s investir dans le bonheur necessite de se brancher totalement dans le present et sinteresser uniquement au present et a l avenir en s invetissant dans une nouvelle activité et /ou une nouvelle relation avec laquelle vs ne devez pas parler de vos anciennes miseres (sauf avec humour) ,se sentir une victime c est encore avoir une relation avec ce que vs avez vecu, l experience est une lanterne qui n eclaire que le chemin parcouru!! disait LAO TSEU qui savait causer! (je crois!)que la force soit avec vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *