Le braconnier qui a tué le lion Cecil s’est exprimé à ce sujet !

lion cecil

Le braconnier qui a tué le lion Cecil s’est exprimé à ce sujet !

Le lion Cecil, icône du parc national Hwange dans le Zimbabwe, a été tué, dépecé et décapité par un riche chasseur américain, uniquement par plaisir. La Toile se déchaîne au sujet du braconnier… dont l’identité a été révélée sur le net le mardi 28 juillet.

Depuis lundi 27 juillet, c’est tout le parc national Hwange, plus grand parc naturel du Zimbabwe (Afrique), qui est en deuil. Cecil, un lion protégé, véritable vedette là-bas, a été assassiné… pour le plus grand plaisir d’un riche dentiste américain originaire du Minnesota, James Palmer.Ce qui paraît improbable, c’est de savoir que le braconnier a réussi à le tuer, malgré la protection qui l’entourait.

Le présumé-coupable et ses complices se seraient donc contentés d’attirer la bête avec une carcasse d’animal pour qu’elle puisse sortir du parc et l’en éloigner. Cecil a ensuite été pourchassé pendant quarante heures par un groupe de chasseurs, et s’est ensuite effondré de fatigue avant d’être abattu avec un fusil, par les braconniers.Un moment de supplice, donc pour le pauvre lion Cecil, pris au piège.

lion cecil

@Capture d’écran/YOUTUBE

Ce n’est pas la première fois que ce chasseur commet ce genre de crime.

Selon le directeur de la mission de conservation animale du Zimbabwe : « C’est la façon la plus silencieuse de chasser et c’est la technique employée lorsqu’il s’agit de chasse illégale », a t-il déclaré à la BBC. Il s’avèrerait que pour le fameux chasseur à l’initiative de ce massacre, ce ne soit pas la première fois qu’il ait recours à une telle chasse, illégale… En effet, il ne l’a même jamais caché, à l’image de ses comptes sociaux sur le net, où il s’est souvent affiché avec ses « trophées ».

Pour sa défense, celui qui a payé 50 000 euros son safari meurtrier, a expliqué dans un communiqué, publié mardi 28 juillet au soir, faire « confiance à l’expertise des guides locaux professionnels afin de chasser dans un cadre légal. ». Et a ajouté : « Je regrette profondément que la poursuite d’une activité que j’aime (sic) et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion dont je ne connaissais pas le statut de célébrité locale. »

Les photos ci-dessous montrent bien son engouement pour la chasse des animaux…


Les défenseurs des animaux sont révoltés.

Au Zimbabwe, la chasse n’est autorisée que dans des territoires privés et dans le cadre d’un quota à respecter. Bien entendu, il est formellement interdit de chasser dans les parcs nationaux et publics. Cet acte a alors fait réagir les défenseurs des animaux qui ne se sont pas privés de réagir sur les comptes Twitter et Facebook de James Palmer.

Au vu de l’ampleur que cela a pris, les comptes ont été supprimés. Mais les défenseurs des animaux, affectés par la perte du lion Cecil, ne s’en sont pas arrêtés là et ont décidé de créer un mémorial devant le cabinet du dentiste. Ainsi, des peluches et des fleurs ornent actuellement l’entrée. Un bel hommage à Cecil qui laisse derrière lui de nombreuses personnes en deuil…

@Scott Takushi/AP/SIPA
Que va-t-il arriver aux six lionceaux du lion Cecil ?

@Paula French

Cecil laisse seuls ses six lionceaux… Chose qui n’est pas à négliger puisqu’on ne sait pas si ses petits survivront sans lui maintenant. En effet, Cecil était à la tête d’une meute et on s’attend à ce que d’autres mâles dominants tuent les petits pour être sûrs que les lionnes ne vivent pas avec eux… Un destin tragique pour un lion qui entraîne la perte de beaucoup d’autres appartenant au parc national.

Sachant qu’en plus, le Zimbabwe lutte contre la chasse illégale pour protéger la faune, ce qui est arrivé est donc terrible pour le pays. En ce moment même, la police locale cherche encore les restes de la dépouille de ce magnifique lion à la crinière noire, puisque son corps a été retrouvé… sans sa tête. A noter que les trophées de lions sont très prisés en Espagne. Entre 2007 et 2012, par exemple, 450 têtes de lions ont été rapportées d’Afrique du Sud en Espagne. C’est pourquoi la police espagnole surveille actuellement l’importation de têtes de lion et de peaux.

Une pétition a été lancée pour demander justice pour Cecil. Plus de 277 000 personnes ont signé à ce jour ! L’association des chasseurs du Zimbabwe a admis qu’il se pourrait bien qu’un de ses membres soit impliqué dans cette chasse sauvage. Affaire à suivre donc, car elle ne fait sans aucun doute que commencer.

Source : Nouvelobs.com

Clément Artois

4 Commentaires

  1. une honte summum de la bêtise humaine
    se croit il tout permis parce qu’il est riche ?
    même peine que pour le meurtre d’un être humain que sa tete serve de trophée

  2. Heureux d’enlever la vie…
    Son argent il ne le donnerait pas pour faire creuser des puits …non ce serait trop humain.

  3. Comment peut-on prendre plaisir à tuer un si bel animal? Depuis la mort de ce lion à crinière noir, cette question a été posée des milliers de fois. La nature n’est pas l’exclusivité des chasseurs, mais appartient à tous. Déjà, trop de dommages ont été faits, trop d’espèces disparues. Cécile est la goutte qui a fait déborder le vase.

    TOUTES LES ESPÈCES EN DANGER DOIVENT ÊTRE PROTÉGÉES.

    Le « roi des animaux » est une icône depuis les tout débuts de la civilisation en Mésopotamie. Aucun animal dans l’histoire n’a eu autant d’attention que le lion et pourtant il est peu connu, car beaucoup d’idées erronées circulent à son sujet. On gagnerait à mieux le connaître.

    Dans l’antiquité les rois mésopotamiens et égyptiens avaient des animaux dans leur ménagerie privée, tigres, ourses bruns, léopards, hyènes, buffles, etc., et bien sûr les lions qui vivaient tous en Mésopotamie à cette époque là. Des combats étaient organisés. De nombreux artefacts démontrent que les lions étaient observés dans la nature et en captivité en de nombreuses comparaisons étaient forcément faits. On a établi que le lion dominait les autres animaux, il était une force de la nature, le plus puissant, le guerrier, le gardien, le prédateur suprême. Le titre « roi des animaux » vient de l’antique Mésopotamie. L’archéologie prouve la domination du lion dans le règne animal. Pendant des millénaires, les lions étaient à la fois l’espèce la plus rependue sur la terre et le félin le plus grand qui n’a jamais existé (ceux qui ont vécu au Canada par exemple).

    Le lion « roi de la forêt ou roi de la jungle » vient étonnamment de l’Inde où malgré sa présence dans des régions plus restreintes à cause d’un climat et environnement trop humide pour lui occupa pendant des millénaires dans le pays des tigres, une place primordiale.

    Étant roi des animaux, seuls les rois de l’antiquité s’accordaient le privilège de les chasser et de les garder. Le lion était le symbole suprême du pouvoir, de la force, de la noblesse, de la bravoure, de la férocité, mais également de la justice, car il a l’étonnante faculté pour un prédateur aussi puissant de parfois épargner des vies. Les gens de l’antiquité ont remarqué qu’ils étaient le plus souvent les vainqueurs des combats d’animaux qu’ils organisaient. Aussi, en tant que guerrier suprême, les lions étaient le symbole de victoire. Pratiquement tous les dieux et déesses de la guerre de l’antiquité de Mésopotamie, de Grèce et romaine, avaient des caractéristiques de lions.

    Pour montrer leur puissance, les rois de l’antiquité tuaient le roi des animaux et démontraient ainsi à leurs sujets qu’ils avaient le pouvoir sur la nature. Avec le temps le droit de chasser le lion fut accordé aux restes de la noblesse et à toutes personnes ayant autorités puis bien plus tard, aux chasseurs sportifs. Dans l’histoire le lion fut probablement le prédateur le plus chassés, le lion à crinière noire le plus convoité des trophées. Le lion est par nature intrépide et était victime de son courage légendaire. Il n’avait pas de prédateur qui représentait un plus grand challenge que lui, capable de régulièrement charger seul un groupe de chasseurs même s’il avait l’occasion de prendre la fuite. Son audace et sa férocité sont encore plus grandes quand il est blessé.

    Le lion est unique de bien des façons. Il est le seul félin vraiment social. Il est celui qui possède les meilleures proportions hauteur vs longueur. Il y a que deux félins parmi les 10 mammifères les plus rapides sur terre, le guépard et la lionne. Le « National Geographic » reconnait que le lion est en haut de la liste des animaux les plus résistants de la planète. Ce sont les lions qui chassent avec régularité les plus gros gibiers et les plus agressifs sur terre. Le mâle à crinière noire est parmi les animaux les plus territoriaux de la planète. C’est un spécialiste du combat et de la chasse au gros gibier. Il n’y a probablement pas de vie plus brutale sur terre que ceux des lions et particulièrement des mâles.

    Bien sûr il y a bien plus à dire sur cet animal. La prochaine fois qu’on parle des lions il serait bien de se remémorer comment cet animal a marqué l’humanité.

  4. Facile d attaquer une bete désarmé le braconnage de certains animaux tigre cobra requin leopard aigle mérite une grave punition! et je m en chargeré! je vous anteré pour vos irrespects envers la chasse, le chasseur devient la proie. hahahahhhh…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *