Les 8 lois qui régissent l’esprit et comment les utiliser

l esprit

Les 8 lois qui régissent l’esprit et comment les utiliser

Par Michael Robinson

Les 8 lois qui régissent l’ESPRIT et COMMENT les utiliser pour remodeler votre CONSCIENCE.

HJ : A moins que nous ne comprenions l’esprit, il est difficile, voire impossible de le maîtriser. Cela peut sembler être une pensée qui nous dépasse pour ceux qui estiment qu’il est infiniment complexe, et il l’est effectivement, mais il y a quelques règles fondamentales qui régissent la façon dont il fonctionne et qui renferment les clés pour le comprendre et travailler avec succès.

En outre, ces règles ou lois, si vous voulez, ne sont pas complexes en elles-mêmes. Elles offrent un cadre riche pour comprendre pourquoi il fonctionne comme il le fait et, finalement, pourquoi vous pensez de la façon dont vous le faites.

En sachant comment fonctionne l’esprit, vous pouvez commencer à utiliser les lois pour transformer et remodeler votre conscience, les croyances et les pensées dans la direction que vous désirez.

Ces 8 lois sont décrites et expliquées ci-dessous et offrent à toute personne intéressée les clés pour vraiment se connaître à un niveau beaucoup plus profond. Elles sont le point de départ pour l’exploration de la psyché et pour découvrir ces domaines du Soi qui ont le plus besoin de guérison ou d’ajustement. Maîtriser votre esprit n’est pas seulement possible, mais accessible.

Règle I – CE QUI EST IMAGINE OU ATTENDU TEND A SE MATERIALISER

Le Dr Maxwell Maltz, dans son fameux livre « Psycho-Cybernetics », décrit le subconscient comme un « mécanisme de l’effort vers le but ». Ce terme signifie que lorsque l’esprit vise un objectif, il fonctionne automatiquement pour atteindre celui-ci.

L’individu qui croit fermement au succès, cherche subconsciemment à provoquer les circonstances favorables qui conduisent à ces succès. Lorsque les conditions favorables se présentent, il est capable de reconnaître l’opportunité et de prendre les mesures nécessaires afin de réaliser son plan de réussite.

Nous connaissons tous des personnes qui semblent avoir une « magic touch ». La vie semble les combler de bénédictions sans aucune raison apparente et nous les appelons des « chanceux ». Ce qui semble être de la chance n’est en fait rien d’autre que de l’ESPERANCE MENTALE POSITIVE – une croyance forte et une projection mentale du succès.

D’autre part, la personne qui se conçoit elle-même comme un « perdant type » va trouver un moyen d’échouer, malgré toutes les bonnes intentions. L’étudiant qui croit être faible en arithmétique doit avoir de mauvaises notes dans cette matière pour justifier ses propres convictions. Sa croyance négative originale est réaffirmée par ses mauvaises notes et alors commence un cercle vicieux.

Attendez-vous à de bonnes choses et elles se produiront. Imaginez-vous vivement réussir et vous atteindrez le succès.

Règle II – CHAQUE PENSEE OU IDEE ENGENDRE UNE REPONSE PHYSIQUE

imaginationUne abondance de données expérimentales sur les processus de pensée a révélé que la pensée génère toujours une réponse physique. De nombreux scientifiques pensent que les mouvements musculaires sont une partie intégrante du processus de la pensée.

Par exemple, chaque fois que nous pensons à un mot, nos muscles vocaux réagissent et deviennent partie intégrante de la pensée. Pour vous convaincre de ce phénomène, essayez l’exercice suivant : maintenez votre bouche grande ouverte, essayez de penser au mot « bulle ». Lors du premier essai, vous pourriez trouver qu’il est très difficile de penser à ce mot, ou la pensée pourrait d’abord paraître empâtée, comme si vous tentiez de prononcer le mot à haute voix avec votre bouche ouverte.

Les pensées et les idées à fort contenu émotionnel produisent des réactions physiques dans le corps, caractéristiques de l’émotion. Les pensées de colère ou de peur stimulent les glandes surrénales qui à leur tour affectent l’activité de la plupart des fonctions de l’organisme. Des études récentes ont montré que la résistance naturelle du corps à la maladie peut même être affectée par les pensées et les émotions.

Afin de s’adapter avec succès au stress de la vie et d’éliminer ou de modifier les réactions physiques négatives chroniques, nous devons d’abord apprendre à changer nos HABITUDES DE PENSER. Nous devons apprendre à accepter les situations positivement. Nous devons apprendre à changer les idées négatives fixes en attitudes positives fortes. Cela peut se faire par l’autosuggestion ou l’autohypnose.

Règle III – LA LOI DE L’EFFET INVERSE

Cette loi a été formulée au tournant du siècle dernier. Emile Coué, le père de l’autosuggestion l’appelait la « loi de l’effort inversé ». Coué déclarait : «Chaque fois qu’il y a un conflit entre la volonté (l’effort conscient) et l’imagination (l’imagerie mentale), non seulement nous ne faisons pas ce que nous souhaitons, mais nous faisons exactement le contraire ». Lorsque quelqu’un pense qu’il aimerait faire quelque chose, mais estime ne pas pouvoir y arriver, plus il essaye plus cela devient difficile.

Un exemple courant de cette règle est observé chez les personnes qui souffrent d’insomnie. Elles vont se coucher avec la pensée « je suppose que je ne vais pas pouvoir dormir ». Ensuite, elles essayent de dormir, et plus elles essayent, plus elles deviennent éveillées. Quelque temps plus tard, complètement fatiguées, elles cessent d’essayer, commencent à penser à autre chose et s’endorment au bout de quelques minutes.

Un deuxième exemple de la loi de l’Effet Inversé est l’oubli d’un nom. Plus vous essayez délibérément de vous rappeler un nom oublié, plus difficile cela devient. Plus tard, quand vous cessez d’essayer et pensez à autre chose, le nom vient facilement à l’esprit. L’attitude reflétée par la loi de l’Effet Inversé est : « J’ai très envie de le faire, mais je sais que je ne peux pas ». Ce qui est attendu tend alors à se réaliser (article I) et vous obtenez le contraire de ce que vous recherchez

Règle IV – DE NOUVEAUX MODELES D’HABITUDES PEUVENT ETRE FORMES PAR DES IMAGES VISUALISEES

Lorsque vous regardez un objet, la lumière réfléchie depuis l’objet entre dans vos yeux, permettant à un changement électrochimique de se produire. Ce changement produit des impulsions nerveuses qui sont transmises au centre visuel du cerveau où elles sont interprétées comme images visuelles. Ce sont à ces images mentales dans le cerveau que vous réagissez et non à l’objet lui-même. Pour cette raison, visualiser un objet ou une action dans votre imagination peut avoir le même effet que l’évènement réel.

Imagination-cat and fishRéaliser que notre système nerveux ne peut pas faire la différence entre une expérience réelle et une expérience imaginée ouvre une nouvelle porte sur l’auto-amélioration. Cela offre l’opportunité de pratiquer, sans effort, de nouvelles aptitudes, tendances ou attitudes, jusqu’à ce que de nouveaux modèles d’habitudes soient obtenus.

Les modèles d’habitudes peuvent être modifiés et même inversés simplement en pratiquant ou « représentant » la nouvelle réponse ou le nouveau comportement dans votre imagination. Toutefois, cette règle peut travailler pour ou contre vous. Une imagination préoccupée par des images négatives ne servira qu’à entraver votre amélioration.

Une vie réussie commence par une image maintenue dans votre imagination – une image de ce que vous voulez être et ce que vous voulez accomplir. Décidez comment vous voulez agir, puis imaginez-vous agir et vous sentir de cette façon. Persistez avec ces idées – continuez à les travailler dans votre esprit et de nouveaux modèles d’habitudes commenceront à se former. Une fois les modèles d’habitudes établis, le résultat souhaité sera automatiquement atteint sans effort conscient.

Règle V – LES MODELES D’HABITUDES PEUVENT ETRE OBTENUS GRACE AUX SUGGESTIONS AUTOMATIQUES

Les mots, qu’ils soient dits ou non-dits, sont des symboles qui véhiculent certaines images et les pensées à l’esprit à travers les associations précédentes. Lorsque l’on pense au mot « CHAUD » par exemple, une image vient immédiatement en tête relative à l’expérience d’avoir chaud, d’être brûlé par quelque chose de chaud, ou d’un objet chaud.

Une fois qu’un mot devient associé à une image spécifique (objet ou action), le mot seul devient alors un signal pour l’esprit qui représente cette image et peut agir pour provoquer les mêmes réponses que l’image elle-même évoquerait. Kimball Young disait : « les mots sont une extension et une création de la réalité ».

Par l’utilisation de mots, sous la forme d’autosuggestions, nous sommes en mesure de créer des situations « réelles » correspondant aux objectifs que nous cherchons à atteindre. L’usage répétitif des autosuggestions agit ensuite pour former de nouveaux comportements.

Parce que l’utilisation répétée des mots et des pensées peut agir pour former de nouveaux modèles d’habitudes, nous devons être attentifs dans notre vie quotidienne à répéter les mots et les pensées qui donneront des réponses productives et éviter les mots et les pensées négatifs qui provoquent des résultats destructeurs.

Il est également important de réaliser que quand quelqu’un dit quelque chose, cela devient votre pensée pour un instant. Par conséquent, il est tout aussi important d’éviter les situations dans lesquelles vous êtes continuellement exposés à des propos négatifs, des pensées négatives et des objectifs négatifs.

Vous recevrez des règles spécifiques pour structurer des autosuggestions positives (voir les Règles de Structure de l’Autosuggestion) et vous apprendrez à gérer efficacement ces suggestions de manière scientifique (voir les Règles pour gérer l’Autosuggestion).

Règle VI – LES ATTITUDES / HABITUDES SONT MIEUX APPRISES / MODIFIEES SANS EFFORT

Les croyances extérieures actuellement acceptées, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, vraies ou fausses, ont été créées sans effort, sans aucune tension et sans l’exercice de la « force de la volonté ». Les modèles d’habitudes bons ou mauvais sont formés de la même façon.

Le regretté Dr Knight Dunlap effectua une longue étude tout au long de sa vie sur les habitudes et les processus d’apprentissage. Ses conclusions révèlent que l’effort était le grand effet dissuasif pour soit rompre avec une mauvaise habitude, soit en créer une nouvelle. Dans de nombreux cas, l’effort de changer une habitude indésirable peut en fait renforcer cette habitude.

Ses études ont prouvé que la meilleure façon de briser une mauvaise habitude est de former une image mentale claire du résultat final souhaité, et d’oeuvrer sans effort à la réalisation de cet objectif.
Au lieu d’essayer péniblement par un effort conscient et une volonté « de fer » de changer les mauvaises habitudes, il suffit de laisser votre corps se détendre, d’imaginer mentalement ce que vous voulez être et permettre aux nouveaux modèles d’attitudes de se former automatiquement.

Une fois que le nouveau modèle de l’habitude a commencé, il va se renforcer automatiquement à chaque répétition et à chaque performance réussie.

Règle VII – UNE FOIS ETABLIS, LES MODELES ONT TENDANCE A RESTER JUSQU’A LEUR REMPLACEMENT PAR UN NOUVEAU MODELE DE COMPORTEMENT

Depuis la naissance, et à partir de là, chaque individu est continuellement exposé à une variété de situations nécessitant un certain degré d’adaptation du comportement. Des situations similaires qui se produisent à répétition commencent bientôt à provoquer certaines réponses conditionnées.

Une fois que cela se produit, chaque situation répétée sert à renforcer les réactions, jusqu’à ce qu’elles deviennent si fortement établies que nous devenons incapables d’avoir un contrôle volontaire sur elles. Si toutes les habitudes, les attitudes et les émotions étaient bénéfiques, il n’y aurait pas de problèmes. Malheureusement, souvent elles ne le sont pas.

Pour modifier un modèle d’habitude, on commence par former de nouveaux modèles de réponses conditionnées pour la situation de l’habitude. Ensuite nous pratiquons les nouvelles réponses, en utilisant les techniques trouvées ici (Page d’accueil du Centre d’Autohypnose), jusqu’à ce qu’elles deviennent tellement associées à la situation de l’habitude qu’un nouveau modèle de comportement est créé.

Une personne qui a le trac, par exemple, peut facilement apprendre à associer sentiment de confiance, d’équilibre et de réussite à des situations nécessitant sa performance devant un public. Parce que le nouveau modèle de réponses devient plus fort à chaque répétition, les anciennes réactions sont définitivement remplacées.

Règle VIII – LES HABITUDES PEUVENT ETRE CREEES SANS REPETITION

De nombreux réflexes sont présents à la naissance et d’autres sont acquis par des expériences répétées. Toutefois, les réflexes et les comportements peuvent être formés à partir d’une expérience unique. Quand une forte émotion est présente, il y a une focalisation intense de l’activité mentale et des réponses automatiques indésirables peuvent se développer accidentellement.

Par exemple, un enfant après qui un chien aboie ou poursuivi par lui ou mordu par lui, apprend rapidement à avoir peur des chiens. Une seule rencontre de ce type peut amener l’enfant à craindre par la suite tous les chiens, même des images inoffensives de chiens.

Une condition similaire d’activité mentale ciblée peut être provoquée intentionnellement pour former les comportements souhaitables avec peu ou sans répétition. Le processus se déroule plus facilement lorsque le corps est complètement détendu et que toutes les pensées et idées contradictoires ou conflictuelles sont réduites à un minimum. L’autosuggestion soigneusement structurée et l’imagerie mentale peuvent être utilisées durant ce temps afin de développer rapidement de nouveaux modèles d’habitudes.

Michael Robinson, MSN, RN-BC, est un infirmier spécialisé en soins psychiatriques et en santé mentale, y compris les traumatismes, les relations, les problèmes de poids, l’apprentissage de la confiance en soi et en ses décisions, et la compréhension des processus inconscients et de leurs effets sur les émotions et le comportement.

Il utilise l’hypnose pour aider à trouver des solutions grâce à un travail avec les processus inconscients lorsque les gens ont un problème avec les perceptions négatives courantes. Il croit que toute vie est une expérience de croissance au sein de laquelle le respect de soi, l’amour et le bonheur peuvent être trouvés.

Source. :www.thehealersjournal.com
Suivez-nous : AshtarCommandCrew sur Facebook
Pour en savoir plus :
http://hypnosiseducationcenter.com

Clément Artois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *