Le chemin du pardon

pardon

Le chemin du pardon

Il nous arrive d’être blessé par un comportement qu’on ne comprend pas. On est touché en plein cœur et complètement déconcerté. On est perdu, on se sent vexé, en colère et noyé dans une incompréhension qui nous enferme.

On finit par être en boucle avec des ressentiments aussi primaires que «  c’est sa faute » , «  je n’y suis pour rien », «  c’est lui qui commencé »…. On aimerait bien passer à autre chose mais le sentiment qui nous submerge prend toute la place et n’écoute aucune forme de rationalité. On va passer des heures voire des jours à se questionner sur le pourquoi du comment tout en repassant l’événement en boucle pour se rappeler des moindres détails.

La finalité de tout ça ? Une perte de temps !

On fait du sur place..C’est avant tout une bataille de l’égo qui va vous prouver par A B que c’est à l’autre de faire un pas vers vous. Il ne supporte pas d’être malmené et veut prendre toute la place partout et tout le temps.
On ressasse continuellement sans avancer d’un iota. On finit par se sentir encore plus mal qu’au début parce qu’on se submergé de pensées négatives. A force d’y penser on a même tendance à empirer l’événement.

Les événements difficiles font partie de la vie. On ne peut pas faire l’impasse sur les choses négatives car elles nous aident à aller au-delà de nos limites et sortir de notre zone de confort.

Il faut accepter ce qu’on ne peut pas changer. Certains événements ne dépendent pas de nous et viennent dans nos vies pour nous aider à aller au-delà et franchir une étape supplémentaire. La paix intérieure ne peut venir qu’avec un lâcher prise qui accepte un état des faits

  • Pourquoi passer du temps à s’énerver sur des choses qui nous contrarient ?
  • Pourquoi se faire du mal à cause des autres ?
  • Pourquoi perdre du temps à essayer de comprendre un comportement qui ne vient pas de notre personne ?

L’autre est une entité totalement indépendante de moi . Je ne peux pas le comprendre comme je peux me comprendre. Je ne peux adhérer à ce qu’il fait comme j’adhère à mes propres idées et opinions. Nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter ce qui ne vient pas de nous car c’est un état de faits qui nous dépasse et sur lequel nous n’avons pas prise.
Pour avancer il faut se débarrasser de son statut de victime et aller au-delà.

  • Qu’est-ce que j’ai compris
  • En quoi ai-je avancé ?
  • Qu’est ce qui fait que je ne retomberai pas dans la même situation ?





Petit à petit et de fil en aiguille vous allez arriver à un état qui consiste à pardonner à l’autre. Attention ! On ne vous demande pas d’aller boire le thé avec la personne qui vous a fait du mal ! Mais on pardonne en acceptant la leçon que l’on tire de l’événement déplaisant. On a appris et on n’a plus de rancune ni de colère. Sachez qu’on peut tout pardonner car l’on est responsable de ce que l’on crée à 70%.

  • Il est prouvé médicalement que certaines maladies viennent suite à un surplus de stress. La composante de notre cerveau dans le mal qui nous habite n’est pas négligeable.
  • Un licenciement vient souvent suite à un ennui que l’on ressent dans notre job actuel
  • Une séparation se produit après de longues périodes de doutes, de craintes et de douleurs.

Le pardon se produit en trois étapes :

1. Accepter que l’on est responsable du problème :

Par exemple :

Si votre amoureux vient à vous tromper c’est qu’il s’est produit dans le couple des événements dont vous êtes partie prenante. Si votre soeur vous dit des choses déplaisantes c’est parce que vous lui avez dit ou renvoyé une image négative d’elle-même.

2. L’autre reflète notre façon d’être

L’autre agit en miroir à notre comportement. Si vous êtes dans une énergie d’agression – l’autre agit de la même façon. Si vous êtes dans une énergie de calme et d’amour, vous n’aurez jamais une agression venant de l’extérieur.

3. Se pardonner

Arrêter de vouloir vous juger et vous changer. En vous pardonnant de ne pas être parfait vous arriverez à pardonner à celui qui vous a fait du mal.

Le négatif est un poison qui ne vous servira jamais à rien !
Quel est donc l’intérêt de le garder ? AUCUN.
Pourquoi garder cette fierté qui consiste à ne pas aller vers l’autre sous prétexte que c’est lui qui a mal agi ? Vous aurez plus à gagner en faisant le premier pas et en étant fier de vous.
Vivez dans l’optique de vous féliciter de vos avancées .
Chaque jour agissez avec l’optique de faire des choses bonnes pour vous et qui auront forcément un impact positif sur les personnes que vous croiserez.
“Le pardon est un luxe, il devrait être un mode de vie.”

Gérard Depardieu
vous a blessé.

Le chemin du pardon : Auteure par Jessetvous

thumbnail_jess
Biographie 
Coach en développement  personnel et experte en relation amoureuse,  je dispose des techniques pour pouvoir vous aider rapidement et efficacement.
Prenez-vous en main !
Devenez acteur de votre vie !
Décidez au lieu de subir !
Je suis là pour vous .
Jess
Sa page : https://www.facebook.com/jessetvous/
Son site : http://jessetvous.fr/

Jess etvous

5 Commentaires

  1. Pas d’accord du tout sur le fait que le comportement de l’autre reflète le nôtre. Ce n’est pas parce qu’on est cool que l’autre est cool. On peut se faire agresser gratuitement, tromper gratuitement. Le monde de l’autre ne nous appartient pas. Et le jeu du miroir est souvent floué.. Pas d’accord sur tout..

  2. Je l’ai fait ! J’ai été vers l’autre pour m’expliquer et lui demander pardon ! Il m’a écrasé.
    J’aurais mieux fait de me tenir à distance, je n’aurais pas eu si mal…

  3. je suis profondément désolé mais le jeu du miroir n’est pas applicable dans tout les cas de figures!! les personnes qui ne supportent que leurs propres reflets et ont tendances à contrôler les moindre faits et gestes des personnes présentes autour d’elles ont un souci quelque par, tant que vous satisfaisiez à leurs exigences elles vous laissent presque tranquille, dans le ka contraire elles vous bouffent littéralement!!! Il faut une sacré force de caractère et de bonté d’Âme pour réussir à comprendre que ce n’est pas vous qui êtes défaillant!!! et beaucoup de compassion pour pardonner et rire de ce comique de situation!! (quand une personne vous traite comme une gosse de 5 ans alors que vous êtes adultes, vous pouvez toujours essayer de me faire croire que cela émane de moi!!), je ne suis pas responsable de la vision faussé de l’autre et de sa projection mentale de ses affectes qui l’empêche de voir l’autre tel qu’il est avec un œil neuf!!! et en général les personnes très attachés à leurs petits égos, ne supportent pas que des personnes qu’elles considèrent faibles puissent être épanoui et équilibré vu que le besoin de contrôle est si fort et imprègne chaque fibre de leur être, contrôler l’autre à défaut de se contrôler soi même est un signe de grande immaturité!!! (

  4. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec « L’autre reflète notre façon d’être » notre miroir….
    vous pouvez être très respectueuse envers quelqu’un qui malheureusement a contrario vous traitera avec irrespect total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *